Archive pour la catégorie ‘plumes gourmandes’

Douceur…

lundi 23 octobre 2017

.

.

Une envie de voyage… Le Mascarpone d’Italie, les citrons de Floride… souvent peu importe la destination (quoique…), on ressent juste au fond de soi cette irrépressible envie de voir d’autres horizons. La cuisine peut être le début de ce voyage, alors gentes dames et nobles messieurs, si vous êtes dans cet état d’esprit, à vos fourneaux, et comme le disait le regretté Pierre Dac : « Plus un citron est pressé, plus il se dépêche » !

.

.

– CAKE AU CITRON ET AU MASCARPONE –

.

Ingrédients : 125 g. de beurre, 3 jaunes d’œufs + un œuf entier, 200 g. de sucre en poudre, 200 g. de farine, 1/2 sachet de levure, 1 pincée de sel, 180 g. de Mascarpone, le zeste d’1 citron bio, le jus de 2 citrons bio.

Réalisation : Dans une petite casserole, faire fondre le beurre et le clarifier (enlever le dépôt en surface).

Dans un saladier, fouetter les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à obtenir un mélange crémeux. Ajouter petit à petit la farine, la levure, le sel et le zeste de citron. Bien mélanger. Ajouter le mascarpone, le beurre clarifié, l’œuf entier et le jus des citrons.  Mélanger à nouveau et verser dans un moule beurré. Enfourner 50 minutes à 180° (200° dans mon petit four)… et, une fois de plus, ne pas oublier de se régaler !

.

.

Cette recette trouvée sur le blog « fraise & basilic » est délicieuse, la texture de ce gâteau est très douce, mais j’ai trouvé qu’il était un peu « difficile » à réaliser. À noter que, par inadvertance, j’ai mis un sachet de levure au lieu d’1/2… et c’était parfait aussi.

Illustration : « Citrons de Floride »  William Joseph Mac Closkey  1859-1941.

Photos BVJ.

…..

Voyager en son palais…

BVJ – Plumes d’Anges.

Lisse poire…

mercredi 6 septembre 2017

.

.

 » À n’en pas douter, le prince de Motordu menait la belle vie.

Il habitait un chapeau magnifique au-dessus duquel, le dimanche, flottaient des crapauds bleu blanc rouge qu’on pouvait voir de loin.

Le prince de Motordu ne s’ennuyait jamais. Lorsque venait l’hiver, il faisait d’extraordinaires batailles de poules de neige. Et le soir, il restait bien au chaud à jouer aux tartes avec ses coussins, dans la grande salle à danger du chapeau.

Le prince vivait à la campagne. Un jour, on le voyait mener paître son troupeau de boutons. Le lendemain, on pouvait l’admirer filant comme le vent sur son râteau à voiles.

Et quand le dimanche arrivait, il invitait ses amis à déjeuner. Le menu était copieux

Menu du jour

. Boulet rôti

. Purée de petits bois

. Pattes fraîches à volonté

. Suisses de Grenouilles

Au déssert

. Braises du jardin

. Confitures de murs de la maison.

Un jour, le père du prince de Motordu, qui habitait le chapeau voisin, dit à son fils :

– Mon fils, il est grand temps de te marier.

– Me marier ? Et pourquoi donc, répondit le prince, je suis très bien tout seul dans mon chapeau.

Sa mère essaya de le convaincre :

– Si tu venais à tomber salade, lui dit-elle, qui donc te repasserait ton singe ? Sans compter qu’une épouse pourrait te raconter de belles lisses poires avant de t’endormir.

Le prince se montra sensible à ces arguments et prit la ferme résolution de se marier bientôt. Il ferma donc son chapeau à clé, rentra son troupeau de boutons dans les tables, puis monta dans sa toiture de course pour se mettre en quête d’une fiancée… »

.

Vous connaissez la suite, on ne se lasse pas de cette histoire. Je la dédie à mes petits enfants pour les faire sourire en cette rentrée des classes et pour les soutenir en tant que mamie gâteau… En voici justement un, à la lisse poire !

 

.

.

– CLAFOUTIS AUX POIRES ET AUX AMANDES –

.

Ingrédients : 1 boite de poires au sirop, 2 œufs entiers + 2 jaunes, 180 g. de sucre roux, 60 g. de poudre d’amande, 40 g. de farine de maïs bio, 20 cl. de crème fraîche, 25 cl de lait, 50 g. d’amandes effilées, 1 pincée de sel.

Réalisation : Beurrer un moule, en saupoudrer les parois d’une cuillère à soupe de sucre roux.

Égoutter les poires, les couper en morceaux, les répartir au fond du moule.

Battre les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la poudre d’amande, le sel puis progressivement le mélange crème fraîche/lait/farine de maïs. Verser cet appareil sur les fruits, recouvrir d’amandes effilées, enfourner 40 minutes à 200° (220° dans mon petit four).

Décorer avec un peu de sucre glace et servir tiède, ne pas omettre, une fois de plus,  de se RÉGALER !!!

.

Extrait de : « La belle lisse poire du prince de Motordu »   1980  Pef.

Illustration : « Les fruits d’Amérique – Poire Belle des Flandres »  William Sharp  1803-1875.

Recette inspirée de recettes du net.

Photos BVJ

….

Sourire et se détendre…

BVJ – Plumes d’Anges.

Prix d’excellence…

lundi 19 juin 2017

.

.

« Si Mélusine m’était contée…

Il était une fois un gâteau dont les mille saveurs chantaient gaiement sous le palais,

sa texture raffinée était digne d’un grand pâtissier.

Il se conservait au frais,

 pouvait se servir avec une cuillère de glace à la vanille… »

ce qui en cet instant caniculaire est tout à fait bienvenu !

Au seuil de cette fin d’année scolaire,

j’ai vraiment envie de lui décerner un PRIX D’EXCELLENCE !

 

Comme le dit l’auteur : « À vos chaudrons ! »,

vous verrez, vous ne le regretterez pas.

.

.

– CAKE DE LA FÉE FINETTE –

.

Ingrédients : 130 g. de beurre, 5 noix, 6 morceaux de gingembre confit, 1 pomme, 1/2 c. à café de gingembre en poudre, 1 c. à café de cannelle en poudre, 100 g. de sucre glace, 3 œufs, 2 c. à soupe de miel liquide, 160 g. de farine, 1 sachet de levure chimique.

.

Réalisation : Sortir le beurre du réfrigérateur pour qu’il ramollisse.

Extraire les cerneaux de noix, les casser grossièrement. Couper le gingembre confit en morceaux et la pomme en petits dés. Les mettre dans un saladier, ajouter gingembre et cannelle en poudre, bien mélanger.

Dans un autre récipient, travailler beurre ramolli et sucre glace, ajouter en fouettant les œufs un à un, le miel, la farine et la levure. Incorporer le précédent mélange et laisser reposer 45 minutes au réfrigérateur. Préchauffer 10 minutes le four à 210° (230° dans mon four), verser  la pâte dans un moule à cake beurré et fariné, enfourner 5 minutes puis baisser la température à 180° (200° dans mon four) et poursuivre la cuisson pendant 45 minutes. Couvrir avec du papier alu dès que que la surface est dorée. Sortir du four, laisser refroidir puis réserver au frais.

.

Sublime recette trouvée dans le FÉÉRIQUE   « Grimoire enchantéTome 3 : Les desserts »  de Brigitte Bulard-Cordeau.

Dessin : « Pelle à gâteau et cuillère » 1907.

Photos BVJ.

…..

Viser l’excellence…

BVJ – Plumes d’Anges.

Exquisité…

mercredi 3 mai 2017

.

.

Se changer les idées…

.

.

Sortir du cercle éprouvant de l’actualité…

.

.

Rêver, balader, créer, se détendre, se délecter…

Il le faut pour garder notre sérénité et rester présent au monde que nous désirons.

.

« Vapeurs printanières

Dissoutes dans l’air

La lumière du soleil »

Le chat poète dans « Haïkus du chat » 2017   Schinbô Minami.

.

Allez, allez, un peu de douceur dans ce monde de brutes…

.

– GÂTEAU RICOTTA-CITRON-POMME –

(Gâteau de Louisa)

.

Ingrédients : 125 g. de beurre mou, 150 g. de sucre (plutôt roux), 3 œufs, 150 g. de farine, 250 g. de ricotta, 1 zeste de citron bio finement râpé, 1 sachet de levure chimique, 1 pincée de sel, 1 pomme.

.

Réalisation : Battre le beurre et le sucre, ajouter les œufs, fouetter ce mélange

pendant quelques minutes pour qu’il devienne mousseux.

Incorporer la farine, la ricotta, le zeste de citron, la levure, le sel et enfin la pomme râpée.

Verser dans un moule beurré, enfourner 40minutes à 180°, vérifier la cuisson.

(200° dans mon petit four – Personnellement, j’ai ajouté 10 minutes de cuisson).

Laisser tiédir puis démouler. Saupoudrer de sucre glace et…

VOUS POUVEZ DÉGUSTER  CETTE  EXQUISITÉ !

.

Recette trouvée sur le merveilleux blog Chic, Chic, Chocolat.

Photos BVJ.

…..

Savourer des moments délicieux…

 BVJ – Plumes d’Anges.

Promesses…

lundi 20 mars 2017

.

Juste un peu de douceurs…

.

.

Derniers fruits d’une saison passée…

Premières fleurs, promesses de récoltes à venir…

Il suffit de respecter la nature, de nous laisser porter,

de nous abreuver à la source de cette beauté,

la vie fera son travail et pourvoira à nos besoins,

alors germera en nous la gratitude…

.

.

– GÂTEAU POMMES/AMANDES –

.

Ingrédients (bio de préférence): 3 pommes, 1 jus de citron, 3 œufs, 100 g. de farine, 80 g. de poudre d’amandes, 20 g. de maïzena, 150 g. de beurre fondu, 180 g. de cassonade, 1 pincée de vanille en poudre, 1/2 paquet de levure chimique, 2 cuillères à soupe de Rhum ou de Calvados.

.

Réalisation : Peler et couper les pommes en morceaux, les arroser du jus de citron.

Battre les œufs et le sucre, ajouter le beurre fondu, la poudre d’amandes, la vanille, le rhum, la levure, les deux farines, puis incorporer les fruits.

Verser dans un moule beurré et cuire 40 minutes à 180° (200° dans mon petit four).

.

Selon les trésors contenus dans nos placards,

il est toujours intéressant d’avoir des variantes à nos recettes basiques…

J’ai bien aimé celle-ci, j’espère qu’elle vous séduira

et que vos papilles gustatives frétilleront joyeusement !

JOYEUX PRINTEMPS À TOUTES ET À TOUS !

.

Recette trouvée sur le Net, merci à son auteur.

Illustration : « Fleurs de pommier sauvage » James Marion Shull  1872-1948.

Photos BVJ.

…..

Sentir le cadeau de la nature dans notre nourriture terrestre…

BVJ – Plumes d’Anges.

Potage exquis…

jeudi 2 février 2017

.

.

Que diriez-vous d’un délicat potage pour réchauffer nos soirées d’hiver ? Rien ne vaut une soupe maison, c’est bien connu. Et quand celle-ci se réalise en deux coups de cuiller à pot et ne demande qu’une quinzaine de minutes de cuisson, il serait dommage de s’en priver.

La courge d’Hokkaido (j’adore l’évocation du Japon) plus connue dans nos régions sous le nom de Potimarron, a un goût exquis, non de noisette (c’est d’un commun…) mais de châtaigne et ses vertus sont très nombreuses.  Si le légume est bio, on peut le cuire et le consommer avec la peau, le gain de temps de préparation n’est donc pas négligeable.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, personnellement je suis gourmande des bons petits plats que l’on confectionne soi-même, joyeusement, avec amour.

Se bien nourrir est si important, notre société industrialisée l’oublie trop souvent, à nous d’agir et de réagir.

ET PENDANT CE TEMPS…

« La rosée goutte, goutte

voulant rincer enfin

la poussière de ce monde »

Matsuo Bâsho

.

.

– SOUPE DE POTIMARRON À L’ORANGE –

.

Ingrédients (BIO de préférence) : 1 potimarron d’environ 500 grs, 1 bel oignon, 3 carottes, 50 cl de bouillon de volaille, le zeste d’1/2 orange (prélevé à « l’économe »à légumes), sel, poivre, graines de tournesol, pignons.

Réalisation : Bien brosser le potimarron sous l’eau courante, le couper en dés. Couper l’oignon en quatre, peler les carottes. Verser le tout dans une casserole, recouvrir du bouillon et poser les zestes sur les légumes. Saler et poivrer. Porter à ébullition, laisser cuire 15/20 minutes environ. Retirer les zestes, mixer le potage, le servir saupoudré de graines de tournesol et de pignons grillés.

.

J’ai mis un petit peu plus de bouillon qu’indiqué sur la recette,

je n’avais plus de pignons et le résultat fut… un potage exquis !

.

Recette trouvée dans : « Côté Ouest » numéro de décembre 2016.

Tableau : « Jeune fille et potiron » – détail –  Fausto Zonaro 1854-1929.

Photos PJ

…..

Déguster les douceurs de la vie…

BVJ – Plumes d’Anges.

Casser des noisettes…

jeudi 10 novembre 2016

.


.

Que diriez-vous d’un petit voyage au Royaume des délices ?

Il vous suffirait de casser des noisettes,

– le noisetier serait, semble-t-il, symbole de sagesse et de justice –

d’y ajouter quelques pommes et autres ingrédients,

de vous régaler pour oublier une météo mondiale attristante

et mettre ainsi un peu de magie dans la vie ?

Un vrai gâteau d’automne pour honorer dignement cette belle saison…

Et si une musique doit accompagner ce doux moment pâtissier,

glissez-vous donc dans les pas de la —> Fée Dragée …

Gardons confiance en la danse de la vie…

.


.

– GÂTEAU SUÉDOIS AUX POMMES ET AUX NOISETTES –

.

Ingrédients : 125 g. de beurre, 125 g. de sucre en poudre, 2 œufs, 200 g. de farine, 1 sachet de levure chimique, 15 cl. de crème fraîche, 4 pommes, 200 g de noisettes décortiquées.

.

Réalisation : Faire fondre le beurre. Hacher grossièrement les noisettes. Battre les œufs et le sucre jusqu’à obtention d’un mélange mousseux. Incorporer petit à petit la farine et la levure tamisées. Ajouter le beurre fondu, la crème fraîche. Bien mélanger.

Peler et râper les pommes au dernier moment pour éviter qu’elles ne s’oxydent, les incorporer à la pâte avec 150 g. de noisettes;

Verser dans un moule à manqué, saupoudrer avec du sucre en poudre et le reste des noisettes.

Enfourner 1 heure à 180° (200° sur mon four), vérifier la cuisson et démouler.

.

Le temps de cuisson indiqué est de 35 minutes, temps trop court à mon avis, je l’ai presque doublé… C’est un gâteau très riche, pour un goûter d’hiver, à partager entre 8 gourmands gourmets…

.

Recette trouvée sur le net, dans « la p’tite cuisine de Pauline ».

Illustration : Nature morte à la souris (détail)   Georg Flegel 1566-1638.

Photos BVJ

…..

Se changer les idées en douceur…

BVJ – Plumes d’Anges.

Fruits du pêcher…

jeudi 11 août 2016

.


.

« … (En Chine), selon les textes anciens, la Reine-Mère de l’Ouest descendit un jour sur terre et offrit à l’empereur Wu Di – qui vivait sous la dynastie des Han de l’Ouest (206 av. JC – 8 ap. JC) –  quatre pêches de l’immortalité, chacune assurant six cents ans d’existence. Après les avoir mangées, l’empereur conserva les noyaux afin de faire pousser lui-même les fruits et gagner la vie éternelle. Mais la Reine-Mère de l’Ouest lui fit savoir que les  pêches ne poussent pas ici-bas, la terre n’étant pas assez fertile pour porter l’arbre jusqu’au mûrissement du fruit, soit six cents ans. Manger des pêches signifie depuis faire vœu de longue vie… »

Extrait de : « Bonheur, bonheurs » 2003  Viviane Sung.

À chacun ses rêves, à chacun ses vœux… J’en fais un, celui que vous régaliez de ce bon et beau gâteau…

.


.

GÂTEAU AUX PÊCHES ET AU SIROP DE VERVEINE –

Ingrédients :

Pâte : 2 grosses pêches blanches, 150 g. de sucre vanillé (à réaliser soi-même en laissant pendant quelques jours du sucre en poudre et un bâton de vanille dans un bocal fermé), 150 g. de farine, 150 g. de beurre, 3 œufs, 50 g. de poudre d’amandes, 1 sachet de levure, 1 c. à soupe de crème fraîche .

Sirop : 1 poignée de feuilles de verveine citronnelle, 50 g. de sucre, 1 noix de beurre.

Réalisation :

Battre les œufs et le sucre vanillé jusqu’à obtention d’un mélange mousseux, ajouter la farine, la levure, le beurre fondu tiède, la crème fraîche et la poudre d’amandes. Quand la pâte est bien lisse, la verser dans un moule beurré.

Couper les pêches en morceaux, sans enlever la peau les disposer sur la pâte. Enfourner 45 minutes environ à 180° (200° dans mon four).

Dix minutes avant la fin de la cuisson, mettre la verveine dans une casserole avec un verre d’eau et le sucre. Faire bouillir pendant à peu près 8 minutes, ajouter le beurre hors du feu.

Sortir le gâteau du four, l’arroser de sirop. Laisser tiédir puis démouler…

.


Recette inspirée d’une proposition du blog « 4 Saisons en cuisine ».

Photos BVJ.

Illustration botanique de  Royal Charles Steadman 1875-1964.

…..

Tout est éphémère… savourer la saison et ses fruits sublimes…

BVJ – Plumes d’Anges.

Légèreté sérieuse…

jeudi 5 mai 2016

.

.

« Seuls ceux qui prennent avec légèreté ce que le monde prend au sérieux

peuvent prendre au sérieux ce que le monde prend avec légèreté. »

Zhang Chao « De l’importance de vivre »  Lin Yutang.

.

AUJOURD’HUI, ME VIENT UNE SÉRIEUSE ENVIE DE LÉGÈRETÉ…

J’AI CONFIANCE EN LE MONDE ET ME TOURNE

VERS UNE DOUCEUR QUI FAIT PLANER

TOUT GOURMAND QUI SE RESPECTE…

.

.

– FONDANT AUX FRAMBOISES –

Ingrédients : 125 g. de mascarpone – 60 g. de beurre mou – 100 g. de sucre en poudre (vanillé pour moi) – 2 œufs – 200 g. de farine – 50 g. de poudre d’amandes – 1 sachet de levure – 1 pincée de sel – environ 200 g. de framboises fraiches.

.

Réalisation : Fouetter le beurre, le mascarpone et le sucre. Ajouter les œufs un par un, puis la farine, la poudre d’amandes et le sel. Bien mélanger, incorporer « négligemment » les fruits, sans trop remuer. Verser dans un moule à cake beurré, enfourner 40 minutes à 180° (50 minutes dans mon petit four à 200°). Laisser tiédir avant de démouler délicatement, décorer avec du sucre glace, servir nature ou avec de la confiture, un peu de glace à la vanille…

et surtout apprécier ces bonnes choses et les partager avec les gens qu’on aime, ce sont des instants tellement précieux !

.


Recette inspirée d’une recette du NET.

Illustration : « Framboises rouges »  Ellen Isham Schutt 1873-1955.

Photos BVJ.

…..

Se distraire voluptueusement…

BVJ – Plumes d’Anges.

Framboiser gaiement…

mardi 29 mars 2016

.

.

Framboiser gaiement, cela vous tente ?

Imaginez un gâteau dont la réalisation s’avère rapide comme un ÉCLAIR,

un gâteau léger comme un NUAGE,

doux comme une ÉTOILE (celle du poète bien sûr !)

et beau comme une nouvelle PLANÈTE…

La bonne nouvelle est qu’il existe,

nos rêves célestes lui ont donné vie dans notre « réalité » terrestre !!!

Une petite recette concoctée à partir de deux trouvailles du net,

l’une s’intitulait : « Gâteau aux framboises qui a un succès fou fou fou »

et l’autre « Gâteau léger aux framboises ».

La vie est magique !

.


.

– FRAMBOISIER LÉGER –

Ingrédients : (pour un moule de 24 cm) 150 g. de sucre vanillé (à réaliser soi-même en laissant pendant quelques jours du sucre en poudre et un bâton de vanille dans un bocal fermé), 3 œufs, 150 g. de farine de blé, 30 g. de farine de maïs, 1/2 sachet de levure, 1 yaourt nature, 50 g de beurre, un zeste de citron bio râpé, 250 g. de framboises surgelées.

Réalisation : Battre les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le yaourt, les farines et la levure, le zeste de citron. Bien mélanger, verser dans un moule beurré, disposer les framboises encore surgelées, puis le beurre en copeaux. Enfourner à 180° (200° dans mon petit four) pendant 45 minutes. Démouler délicatement cette merveille, après refroidissement saupoudrer de sucre glace et décorer de quelques framboises.

AMAZING !!!

.

.

« Tu n’as pas réussi

À faire de tous les instants de ta vie

Un miracle ?

Essaie encore. »


Extrait de : « Maintenant » Eugène Guillevic  1907-1997.

Illustration : « Framboises » Ivan Gorokhov 1863-1934.

Photos BVJ

…..

Chanter la légèreté…

BVJ – Plumes d’Anges.