Archive pour la catégorie ‘plumes légères’

Royaume des songes…

vendredi 25 septembre 2020

.

.

Vision d’une pluie d’or, le lac ensommeillé s’étire, accueillant

en ses rides la poudre étincelante d’un soleil levant…

.

.

Ils furent nombreux jadis, à se presser sur ces rives…

.

.

… pour en vivre les émerveillements et gouter la sérénité.

.

.

Ici, l’air du temps offre des ondes paisibles,

juste quelques bruits de clapotis, une végétation luxuriante.

.

.

Les questions sont inutiles, nul besoin de réponses.

.

.

Être là, témoin de l’instant, de la vie et de sa grandeur…

.

.

… observateur, observatrice d’une force lumineuse entre sommets et profondeurs…

.

.

… au moment où la saison nouvelle souffle sur la précédente.

Une douce flânerie en pays d’Italie !

.

« … L’ESSENTIEL EST ENCORE AILLEURS. La pensée transforme l’univers. Elle le change en autre chose. Elle ne cesse jamais de lui apporter du nouveau. Elle y introduit la surprise et l’attente. Elle le colore. Elle l’anime. Elle en fait un théâtre où chacun joue son rôle, une œuvre d’art, un trésor. Elle suffit à l’enchanter. La pensée des hommes est l’enchantement du monde.

Le monde ne devient beau – mais qu’est-ce- que la beauté ?… qu’avec et par les hommes et les femmes. Les formes, les couleurs, les fleuves entre les collines, les arbres et les fruits, les montagnes au loin entrent enfin dans l’histoire… « 

Extrait de : « Un hosanna sans fin »  Jean d’Ormesson  1925-2017.

D’autres extraits —>  ICI

Photos BVJ – Lac de Garde – Septembre 2020.

…..

Ressentir la vibration du lieu…

 BVJ – Plumes d’Anges.

Audace…

dimanche 20 septembre 2020

.

.

« En cette nuit,

en cet instant de cette nuit,

je crois que même si les dieux incendiaient

le monde,

il en resterait toujours une braise

pour refleurir en rose

dans l’inconnu.

Ce n’est pas moi qui l’ai pensé ni qui l’ai dit,

mais cette nuit d’hiver,

mais un instant, passé déjà, de cette nuit d’hiver… »

.

Extrait d’un poème de Philippe Jacottet.

1/ « Oiseaux »  Shuki Okamoto  1807-1862  2/ « Fleur de célosie » Isenin Hoin Eishin  1775-1828.

…..

S’envoler, haut, pour mieux fleurir…

BVJ – Plumes d’Anges.

Merveilleux monts…

dimanche 13 septembre 2020

.

.

Les monts et leurs surprises…

La palette des couleurs change d’une saison à l’autre,

d’une montagne à l’autre…

.

.

Monter, descendre, se poser, repartir…

.

.

À la sortie d’un virage embrumé,

les rois des lieux semblent déguster l’invisible…

.

.

Le ciel change, des nuages s’accrochent,

s’étirent et naviguent vers d’autres sommets…

.

.

La découverte est totale, seule l’intuition guide…

.

.

La piste monte haut, un lieu insolite apparait, une steppe de Mongolie…

.

.

Royaume du silence, dépouillement extrême,

pas le moindre arbre, juste la rondeur des reliefs…

.

.

Au delà, dans le monde d’en face :

des sommets éternellement enneigés et de vaillants glaciers…

.

.

Au petit matin, une blanche gelée a jeté son voile,

le soleil levant fait briller des diamants…

.

.

À plus de 2000 mètres d’altitude, cette couleur ocrée

transporte notre imaginaire vers des déserts de sable…

.

.

Dans cet univers, une incroyable énergie, nous aide

à déposer les fardeaux intérieurs, à lâcher les tensions,

à s’allèger du poids du monde…

.

.

On sent que de nouvelles vibrations

peuvent trouver leur place,

enfin !

.

« Monde de rosée

– c’est un monde de rosée –

 Et pourtant, pourtant »

Kobayashi Issa

Photos BVJ – Dans les Alpes françaises – Septembre 2020.

…..

Lâcher les tensions…

BVJ – Plumes d’Anges.

 

Lumineuses connexions…

mardi 25 août 2020

.

.

Étonnants visages de la Nature.

.

.

Rien ne l’annonce, l’apparition a lieu, pour l’œil curieux,

au détour d’un chemin, sur terre ou dans le ciel.

.

.

Quelquefois c’est végétal, quelquefois minéral ou animal,

ce peut être le travail du vent ou celui de l’eau, c’est le travail du temps.

.

.

C’est une patiente mise au monde, une évolution constante.

.

.

Magie d’une nature en perpétuel mouvement,

on aimerait se faire botaniste ou géologue,

on aimerait étudier  pour mieux comprendre

les mécanismes créateurs.

.

.

Mais là n’est même plus le sujet,

seule importe la contemplation du cadeau de l’instant !

.

.

« Le saule

peint par le vent

sans pinceau »

Saryû

Photos 1,2,3,5,6,7/  BVJ, photo 4/  PJ.

…..

Se connecter à la lumineuse Nature…

BVJ – Plumes d’Anges.

Eau de vie…

jeudi 13 août 2020

.

.

Rêver la limpidité, y plonger…

.

.

Laisser bouillonner nos folles idées…

.

.

Donner libre cours à qui nous sommes vraiment…

.

.

Observer le monde et ses fractures, abandonner l’ancien et accueillir le nouveau…

.

.

Choisir notre voie…

.

.

Ne pas craindre la solitude, l’invisible nous accompagne…

.

.

Patience, tout viendra en son temps…

.

.

Et de nouvelles fleurs apparaitront, simples, pures et exquises.

.

« …Tout parle. Et maintenant, homme, sais-tu pourquoi

Tout parle ? Écoute bien. C’est que vents, ondes, flammes

Arbres, roseaux, rochers, tout vit !

Tout est plein d’âmes.

Mais comment ? Oh ! Voilà le mystère inouï.

Puisque tu ne t’es pas en route évanoui,

Causons… »

Photos BVJ – Entre France, Suisse et Italie – Août 2020.

Extrait de : « Ce que dit la bouche d’ombre » – Les Contemplations – Victor Hugo  1802-1885.

…..

Se rafraîchir à la source Confiance…

BVJ – Plumes d’Anges.

Conter de belles fleurettes…

lundi 27 juillet 2020

.

.

L’été, dans les montagnes, l’on peut contempler les merveilles du monde,

de véritables jardins suspendus s’offrent à nos yeux ébahis.

Là est une divine maison de Haute Couture

où l’imagination sans fin de l’artiste nous inonde d’un doux vertige.

On ne peut se lasser d’admirer encore et encore

l’invraisemblable savoir-faire d’invisibles petites mains…

.

.

Point de traces de fils à bâtir, tout est parfait,

les plissés s’enchainent, les couleurs explosent,

les houppelandes et les crinolines des fleurs sauvages

dessinent de lumineux brocarts sur les pans rocheux.

C’est le royaume de l’exubérance, de la joie sans fin, c’est une fête, une féérie.

Pour accompagner le spectacle, les insectes pollinisateurs

nous bercent au son d’une musique inventive…

.

.

Après, l’on peut tenter de retourner à la ville riches de forces nouvelles,

notre devoir étant de transmettre les messages reçus de toutes ces fleurettes

et de conter notre gratitude…

.

« … Un calme étonnant. Plus rien que je veuille. La respiration de l’air fait à peine frémir les feuilles. L’inaudible pas du temps. L’aujourd’hui n’est qu’un hier. Le soleil se voile comme un séraphin, mais il y a l’éclat des pierres… »

Extrait de « Nathanaël’  Jean Grosjean  1912-2006.

.

Photos BVJ – Juillet 2020 dans les Alpes.

…..

S’enivrer de nature…

BVJ – Plumes d’Anges.

Chants de prières…

mercredi 15 juillet 2020

.

.

Certains disent que la mer Méditerranée arrivait ici… il y a 150 millions d’années !

Elle y a laissé ses traces, la MONTAGNE de LURE est constituée de calcaire, datant du crétacé. Sur un chemin de crête, les paysages sont somptueux, on reste émerveillé par un champ de pierres transformé par la main de l’homme en chant de prières (œuvre des habitants de Saint Etienne-les-Orgues – printemps 2019). Les parfums de mille et une fleurs sont un enchantement.

La beauté s’allie à la douceur…

.

.

.

.

.

Une nuit de rêve passée au clair du dernier quartier de lune, la voute céleste est grandiose. Au cœur de la nuit, une apparition, celle de la comète Neowise, torche lumineuse qui fend la nuit parmi les étoiles, l’émotion est grande, on se sent appartenir au cosmos.

La beauté s’allie à la lumière…

.

.

Au matin, descendant du sommet, on entre dans un lieu improbable. De très vieux arbres nous prennent dans leurs bras branchus, les oiseaux déclinent leurs plus belles notes, ils sont les gardiens du lieu. Une petite abbaye du XIIème siècle, Notre Dame de Lure, admirablement entretenue, s’offre à notre regard. On ne peut que se recueillir, l’émotion est immense, le vallon vibre haut.

La beauté s’allie à la paix…

.

.

.

.

.

En quelques heures, le monde est autre, il nous invite à une fête, à une élévation.

On ne peut refuser, le moment est précieux…

.

« … C’était une nuit extraordinaire.

Il y avait du vent, il avait cessé et les étoiles avaient éclaté comme de l’herbe. Elles étaient en touffes, comme des racines d’or, épanouies, enfoncées dans les ténèbres et qui soulevaient des mottes luisantes de nuit… »

Extrait de : « Que ma joie demeure » Jean Giono  1895-1970.

Photos BVJ – Photo 6/ PJ.

…..

Beauté, douceur, lumière, paix, tout est là…

BVJ – Plumes d’Anges.

Au delà de la brume…

jeudi 2 juillet 2020

.

.

Partir vers l’est, puis vers le nord, une fois encore…

.

.

… suivre le chemin…

.

.

… suivre les signes…

.

.

… porter son regard toujours plus haut…

.

.

… chercher l’invisible lumière…

.

.

… porter son regard toujours plus loin…

.

.

Près de la blanche Ombelle…

.

.

… s’enfoncer dans la brume, la traverser…

.

.

… porter ses pas sur les talus…

.

.

Et quand l’union des éléments se fait,

quand le ciel, la terre et l’eau ne sont plus qu’un :

se poser, savourer le moment,

naviguer en soi à travers nos méandres,

nos zones d’ombres et de lumières,

trouver le point lumineux de la paix intérieure

et approcher de qui nous sommes…

.

« Tu ouvres les volets, toute la nuit vient à toi,

Ses laves, ses geysers, et se mêlant à eux,

le tout de toi-même, tes chagrins, tes émois,

Que fait résonner une très ancienne berceuse. »

.

François Cheng –   2015  – « À l’orient de tout « 

Photos BVJ – Photo 3/ PJ- Italie et Suisse Juin 2020 .

…..

Oser traverser nos brumes intérieures…

BVJ – Plumes d’Anges.

Petits plaisirs…

lundi 22 juin 2020

.

.

C’est l’été, la vie déroule son ruban de soie et nous offre généreusement dix mille petits plaisirs. Il nous faut être vigilants pour ne pas les laisser filer. Certains sont quotidiens, nous les connaissons et les attendons avec gourmandise, d’autres sont plus rares, c’est selon les jours, selon les moments, ils nous prennent par surprise nous incendiant de leur onde bienfaisante…

Il est un petit plaisir dont je ne me lasse depuis ma plus tendre enfance, il m’émerveille toujours autant, c’est celui de me glisser dans des draps propres séchés au grand air. Caressés par le vent, flottant joyeusement tels des drapeaux de prières, nourris de soleil, ils gardent un parfum de belle Nature. Leur blanc coton tout doux semble recouvert d’une invisible pellicule étoilée, ils enveloppent le corps voluptueusement, invitant à l’abandon le plus total dans un bain de pureté et traçant un chemin aux rêves les plus fous.

Et vous, quel est le petit plaisir qui vous accompagne et vous enchante depuis votre plus jeune âge ?

.

Illustrations : 1/« Réflexions »  May Paine  1873-1941  2/« Enfant dans un grand lit » Dessin victorien de 1884.

…..

Se délecter des doux petits plaisirs…

BVJ _ Plumes d’Anges.

Confiance en soi…

mardi 16 juin 2020

.

.

.

.

.

Aucun état n’est durable, tout se transforme indéfiniment.

Des paysages bien connus ne sont jamais les mêmes

d’une seconde, d’une saison, d’une année à l’autre…

Cette richesse, cette exubérance, cette incroyable créativité de la nature

sèment en nous des énergies nouvelles,

tout se révèle perpétuellement à l’œil d’un curieux et prend place en son coeur.

Dans ce voyage en royaume alpestre,

j’ai découvert à mon grand age, les fleurs de Mélèzes,

magnifiques cônes femelles d’un rose gourmand et d’une infinie délicatesse,

ce fut un fabuleux cadeau.

J’apprends que ce joyau est appelé Larch et porte le numéro 19 dans les Fleurs de Bach.

Elle est utilisée pour redonner de l’entrain, de la confiance en soi,

pour lutter contre la dévalorisation. Est-ce un signe ?

Dans la période que nous vivons, elle me semble précieuse,

il faut aiguiser nos sens, ne pas suivre les diktats mais penser et agir par nous-même.

C’est ce que fait la nature en déployant sans cesse

sur ses chemins de traverse de merveilleuses merveilles.

.

.

Cadeau final, la chaine du Mont-Blanc, à peine chapeautée,

le mystère est là, prêt à se dévoiler à qui passera par là au bon moment pour lui…

Nous avons tous des expériences différentes à faire,

tentons de les vivre avec entrain, sans peur aucune.

c’est un beau travail à entreprendre, ne pensez-vous pas ?

.

« Une pierre pour oreiller

J’accompagne

Les nuages »

– Taneda Santoka –

Photos BVJ – Voyage au cœur des Alpes Juin 2020.

…..

Vivre avec entrain…

BVJ – Plumes d’Anges.