Archive pour la catégorie ‘plumes légères’

Flamboiement…

vendredi 19 octobre 2018

.

.

Mettre en lumière la douce saison que nous traversons,

elle qui nous enveloppe de ses couleurs chaque année renouvelées…

.

.

Prodige de la nature qui ne demande rien à personne et

continue inexorablement son évolution avec des hauts, avec des bas…

Est-ce parce que je me trouve à l’automne de ma vie

que j’apprécie de plus en plus cette période de l’année ?

Lorsque je vois ces feuillages se parer de teintes sublimes,

j’ai l’impression que nous pouvons en faire de même,

nous femmes et hommes dans cette saison de l’age,

parer notre cœur d’un chatoyant manteau

pour vivre encore et encore de nouveaux rêves en couleurs…

Qu’en pensez-vous ?

.

Photos BVJ (La Bourboule, Six-Fours les plages et Aix-en-Provence)

…..

Flamboyer joyeusement…

BVJ – Plumes d’Anges.

Eau de ciel…

lundi 8 octobre 2018

.

.

Il pleut, il pleut bergère, dit la chanson… ENFIN, aurais-je envie de rajouter !

Le jardin est blessé par le manque d’eau, arbres et plantes se dessèchent et meurent…

Et puis, et puis, juste un peu d’eau de ciel et tout devient promesse.

On en rêvait, le ciel l’a fait.

Au fond de nous régnait aussi un air de désert et quelques gouttes plus tard,

l’on se prend à imaginer une riche floraison,

un printemps d’automne qui nous ré-énergiserait.

La pluie si attendue va opérer son miracle,

une nourriture pour la terre nous fera voir la vie autrement,

la musique est divine.

Nous n’avons plus qu’à danser et à chanter pour honorer ce moment,

en demandant à cette eau bénite qu’elle tombe raisonnablement…

.

Illustrations : 1/« Aigrette verte sous la pluie »  2/« Héron et bambou sous la pluie »  Hiroshige  1797-1858.

…..

Se réjouir des célestes cadeaux…

BVJ – Plumes d’Anges.

Racines…

vendredi 5 octobre 2018

.

.

Nous avons tous nos particularités et nos défauts, notre entourage le sait bien, si nous, nous l’oublions parfois…

Personnellement, j’ai toujours besoin de trouver un sens à ce qui m’arrive : pourquoi ? Pourquoi, je vous le demande, cela me fatigue de me poser cette question et quand je crois arrêter le cours de mes pensées, il y a un moment dans la journée où ce pourquoi ? ressurgit sans crier gare.

Ce voyage que nous venons de faire mon époux et moi-même, voyage décidé à la dernière minute quant à la direction, s’est déroulé vers des lieux où nous avons tous les deux des racines familiales et vers des lieux où nous sommes venus enfants et dans notre jeunesse. Pourquoi ?

.

.

Ma petite tête (et mon cœur) m’ont répondu que les chantiers immobiliers autour de nous, ont créé un « chaos ». Il était nécessaire de nous ressourcer, de remonter vers nos racines pour éprouver un certain apaisement. Revenant sur notre lieu de vie, les images fortes qui nous ont nourris peuvent nous aider à mieux accepter le quotidien du bruit, de la poussière et des alentours plus que transformés… Nous ne savons pas exactement vers où nous allons mais nous savons mieux d’où nous venons !

Nous nous racontons tous une petite histoire me semble-t-il,

choisissons-là belle et positive pour nous aider à avancer sur notre chemin de vie…

Douce journée à toutes et à tous, à bientôt.

.

Photos BVJ.

…..

Rechercher des sources d’apaisement…

BVJ – Plumes d’Anges.

Belles vues…

lundi 1 octobre 2018

.

Quand de lointains horizons nous appellent…

… il nous faut saisir notre chance…

… et l’on s’aperçoit que tout se déroule…

… comme dans une histoire savamment préparée…

… La beauté se fait stupéfiante…

… l’on marche loin des foules…

… la nature nous prend dans ses bras…

… les rencontres sont belles et lumineuses…

… Le monde respire…

… le décor est virginal…

… Tout est vaste…

… tout étincelle…

… dans l’infiniment petit…

… ou dans l’infiniment grand…

… Partout la vie crépite…

… rien n’est définitif…

… au même endroit, demain sera autre…

… Mais il faut savoir rentrer chez soi, c’est un peu difficile !

Voyage décidé au dernier moment, (du sud de la France)

vers les côtes normandes et bretonnes…

Un bouquet de découvertes et de belles rencontres, merci la vie, une fois encore!

Photos BVJ septembre 2018.

…..

Remercier les célestes accompagnements…

BVJ – Plumes d’Anges.

Feu ardent…

vendredi 14 septembre 2018

.

Le feu ardent de la créativité crépite encore jusqu’au 30 septembre 2018  pour

la DESIGN PARADE de Toulon.

Cette année, l’évènement a lieu dans l’ancien Évêché, bâtiment du XVème rénové au XVIIIème, sis au numéro 69 du Cours Lafayette. Pour cette troisième édition, l’invité d’honneur est l’architecte d’intérieur Pierre Yovanovitch, il expose son talent sous la forme d’une pièce de théâtre en 1 acte sans personnage : « L’érotomanie de Mlle Oops« . On circule dans l’appartement de cette héroïne singulière, c’est talentueux et plein d’humour.

.

Pierre Yovanovitch et la Maison Lesage pour le décor « La chambre ».

.

On peut aussi admirer le talent de Pierre Marie (Agin), il vient de l’univers de la mode, a travaillé avec Sonia Rykiel et Hermès, il est très inspiré par ses voyages et son travail en collaboration avec des artisans atteint la perfection.

.

Pierre Marie et les Ateliers Duchemin – Vitrail Olu Nolum.

.

Comme pour les précédentes éditions, un concours est lancé avec pour thème « Une pièce à vivre dans une villa au bord de la Méditerranée », dix dossiers sont retenus. C’est une magnifique opportunité pour ces jeunes artistes de montrer leur talent in situ. Des artisans de la région et d’ailleurs sont appelés à participer à ce moment de création, des œuvres d’art sont prêtées par des galeries, c’est pour le public, peut-être, une occasion unique de les admirer.

.

Kim Haddou et Florent Dufourcq  « Grotto ».

Grand prix de la Design Parade 2018 (ex aequo avec Antoine Chauvin).

.

Bérangère Botti et Sophie Genestoux  « En trompe l’œil ».

Mention spéciale eyes on talents x frame.

.

Lucas Djaou  « À l’heure de la sieste ».

.

Jeanne Martin-Taton et Marie Marie Vergne « Pendeloque ».

.

Charlotte et Juliette Castay « Dimanche ».

.

Et il y a d’autres projets projets à découvrir…

J’ai beaucoup aimé aussi converser avec les jeunes élèves des écoles d’art qui eux-aussi s’investissent dans cette Design Parade avec joie et passion, que demander de plus à la vie ? Rien encore une fois, simplement lui dire MERCI !

Si vous voulez un aperçu de la DESIGN PARADE 2016 c’est ICI

Si vous désirez en savoir plus sur celle de 2018, c’est  LÀ !

.

.

« Créer, c’est se souvenir« 

Victor Hugo

Photos BVJ.

…..

Créer avec ferveur et gourmandise…

BVJ – Plumes d’Anges.

Expérience d’invisibilité…

lundi 3 septembre 2018

.

.

Ces jours derniers, nous avons pris à nouveau la route des montagnes, mon époux, deux de nos petits enfants et moi-même. Nous empruntons des pistes (autorisées à la circulation) et trouvons des endroits loin du monde pour  passer la nuit et une partie de la journée en pleine nature… Un soir, nous avons vécu une incroyable expérience d’invisibilité, j’en suis encore sidérée. Je vous explique : Nous roulions à faible allure, comme d’hab. et avons porté notre dévolu sur une butte un peu aplatie couverte d’une voluptueuse herbe grasse, avec sur un côté trois élégants sapins. Alentour, une vue imprenable sur des sommets minéraux et sur d’autres recouverts de prairie et de forêt. Bref, un endroit accueillant et serein, idéal pour passer une nuit de rêve. Mon mari était un peu dubitatif, à son avis nous étions trop proches du chemin. Mais devant notre insistance, il s’est laissé convaincre. Il y avait là quelques foyers construits par des randonneurs. Nous sommes partis à la recherche de petit bois, histoire de nous réchauffer devant une belle flambée. Nous avons trouvé notre bonheur et allions commencer à vraiment nous installer quand un véhicule 4×4 est arrivé et s’est garé à côté de nous. J’ai fait un signe de la main à son conducteur, doublé d’un sourire, je trouvais qu’il venait un peu trop près de nous mais il était peut-être attiré par notre belle compagnie… Et puis et puis,  un second véhicule du même type est arrivé, puis un troisième… DIX VOITURES nous ont encerclés, sans un regard, sans un mot ni un sourire. Une femme qui semblait être l’organisatrice du raid donnait des ordres en allemand…

.

.

Là, deux solutions s’offraient à nous, ou hurler et se battre, mais je ne suis pas très forte de ce côté là, ou partir plus haut. Je me suis dirigée vers cette « charmante » organisatrice, j’ai été très étonnée de lui dire dans un anglais presque parfait que nous ne pouvions rester là et que si elle avait l’amabilité de dire à ces aventuriers de se pousser pour que nous puissions repartir, ce serait sympathique !!! Sans me regarder vraiment, sans un mot à notre égard, elle a fait reculer deux véhicules et nous avons pu nous extraire de la folie du monde.

Je m’interroge sur ce don d’invisibilité, je ne sais si vous aussi vous en avez fait l’expérience, c’est incroyable cette loi du plus fort. Je me demande si dans notre quotidien, nous pouvons nous-aussi, ignorer à ce point certains de ceux qui nous entourent, totalement absorbés par notre propre histoire ou celle que nous nous racontons… C’est tout de même un peu terrifiant tout cela.

Chance ou malchance, l’endroit qui nous a accueillis plus loin, s’est avéré être pourvoyeur en myrtilles, alors sommes-nous devenus invisibles aux yeux des autres et avons-nous été chassés pour trouver ce trésor que sont les fruits sauvages, un cadeau du ciel, encore un ? À réfléchir !

.

.

Belle journée à toutes et à tous,

belle rentrée à tous les p’tits loups de France, de Navarre

et d’ailleurs ainsi qu’aux enseignant(e)s,

septembre est un mois si doux.

 …

Photos BVJ.

…..

Toujours se dire, chance ou malchance…

BVJ – Plumes d’Anges.

Ivresse des sens…

lundi 27 août 2018

.

.

« … « Il faut toujours être ivre, tout est là ; c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! »

Elle hausse le sourcil droit. Ses traits se détendent. On ne se méfie pas d’un poète, on l’écoute, on marche avec lui. Les freins du métro crissent. Ils s’arrêtent dans le tunnel avant d’atteindre la station. La chance est avec toi ! Une voix désincarnée interdit aux voyageurs de descendre et assure que le train va bientôt redémarrer. Dieu a entendu ta prière. Tu poursuis sans te démonter : – « Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge ; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. »

Tu as joué ta dernière carte. L’œil bleu de l’inconnue est amusé. Son œil marron reste sceptique. Elle finit le poème d’une voix radoucie :

–  » Et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront, il est l’heure de s’enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise. »

Le monsieur en costume sourit. Il se doutait que vous vous connaissiez. Le jeune homme rasta vous salue en balayant l’air d’un invisible chapeau.

– Baudelaire, adepte de la confiture verte, un homme de goût… »

.

Extrait d’un sympathique roman d’été : « Poste restante à Locmaria »   2018 Lorraine Fouchet.

À la fin de cette histoire, l’auteure nous offre la recette d’un Cake au romarin, celui de Brigitte de Lomener, je n’ai pas résisté (je l’ai un petit peu interprétée à ma façon) et il s’avère que

ce gâteau EST absolument délicieux !!!

.

.

 – CAKE AU ROMARIN –

.

Ingrédients : 3 œufs, 150 g. de farine, 110 g. de sucre, 125 g. de beurre salé (on est en Bretagne certes, mais je n’ai mis du beurre demi-sel), 225 g. de raisins secs et de fruits confits, 125 g. de noisettes, d’amandes ou de noix, une cuillère à soupe de romarin frais, 1 sachet de sucre vanillé, 1/2 sachet de levure chimique.

Réalisation : Battre les œufs et les sucres, ajouter le beurre mou, puis la farine, la levure, la poudre d’amandes (ou de noisettes ou de noix), le romarin ciselé, les raisins et fruits confits. Verser dans un moule à cake beurré, enfourner 15 minutes à 180 °(200° dans mon petit four), puis 50 minutes à 110° (130° dans mon petit four).

J’ai rajouté 10 minutes de cuisson…

C’est fabuleux de se régaler ainsi,

de lecture, de Bretagne et d’un gâteau,

vous n’avez plus qu’à… si vous voulez vous enivrer !

.

Photos BVJ.

…..

S’enivrer joyeusement de beauté, de douceur et de poésie…

BVJ – Plumes d’Anges.

Majestueuses montagnes…

lundi 20 août 2018

.

.

.

.

.

.

.

Plus ou moins hautes, elles sont toutes majestueuses et c’est un grand bonheur de vivre en leur sein pendant plusieurs jours, sous un ciel immaculé ou sous un ciel habité de nuages. Les découvrir, les arpenter (modestement…), ressentir la fraîcheur de leur souffle, se vivifier dans les torrents ou les ruisseaux, admirer la flore et la faune, déguster les fruits sauvages, sentir le parfum des arbres et celle de l’herbe humide au petit matin, écouter le chant des grillons et le cri de la marmotte, décrypter la voute céleste ENFIN visible, goûter à d’autres rythmes, se lever et se coucher avec le soleil, partager ces moments avec ceux que l’on aime et rencontrer d’autres voyageurs « sauvages », la liste est longue et le plaisir infini !

Après, tout semble dérisoire, les petits conflits, les guéguerres à deux balles, les luttes de pouvoirs, le pourquoi du comment, l’important est ailleurs, on le sent bien, ah qu’il est bon d’emprunter d’autres chemins !

Photos BVJ – Haute-Savoie et Hautes-Alpes.

…..

Se rapprocher de la nature…

BVJ – Plumes d’Anges.

Présages…

lundi 30 juillet 2018

.

.

.

.

.

.

« Le matin, qui ne vient qu’une fois,

Envisage de revenir –

Deux Aubes pour un Seul Matin

Donne un prix soudain à la Vie »

Emily Dickinson

.

Je vais me rapprocher du ciel et côtoyer pendant quelques jours les montagnes,

pourrai-je lire quelques doux présages dans l’écriture des nuages ?

À bientôt, pour partager ensemble la poésie du monde…

Photos BVJ.

…..

Admirer le ciel qui se laisse sculpter…

BVJ – Plumes d’Anges.

Charme éternel…

lundi 23 juillet 2018

.

.

.

.

.

.

.

Coup de cœur pour ce lieu, aujourd’hui paisible,

construit aux pieds d’un château du XIIème,

tout y est parfaitement entretenu,

l’unité architecturale  et la végétation savamment maitrisée

font naître une bienfaisante harmonie.

Pas de fausses notes bien au contraire,

moult coquets détails enchanteurs !

Souhaitons que les habitants et les politiques

conservent encore et toujours cette volonté !

Réfléchissant à un autre logis pour le futur,

– je ne sais encore où nos pas nous porteront –

un lieu au charme préservé me semble indispensable,

mais le charme peut-il être éternel ?

.

.

ET VOUS, AIMEZ-VOUS VOTRE LIEU D’HABITATION ?

Photos BVJ – Cité médiévale de Vaison-la-Romaine.

…..

Être bien chez soi…

BVJ – Plumes d’Anges.