Archive pour la catégorie ‘plumes légères’

Essence du calme…

dimanche 1 août 2021

.

Observer sans relâche pour donner sens à notre existence…

.

.

« … La plante que vous avez chez vous, l’avez-vous jamais regardée ? Avez-vous laissé cet être familier mais mystérieux, que nous appelons une plante, vous enseigner ses secrets ? Avez-vous remarqué sa paix profonde ? Son champ de calme ? Dès que vous prenez conscience de l’émanation calme et paisible d’une plante, celle-ci devient votre maître…

.

.

Seul le calme intérieur vous donne accès au calme des pierres, des plantes et des animaux. Lorsque votre mental bruyant se retire, vous pouvez vous relier profondément à la nature et dépasser le sentiment de séparation créé par l’excès de pensées.

La pensée est un stade de l’évolution de la vie. La nature baigne dans un calme innocent, préalable à la venue de la pensée. L’arbre, la fleur, l’oiseau, la pierre n’ont pas conscience de leur beauté ni de leur caractère sacré. Par le calme, les humains dépassent la pensée et accèdent à une dimension supplémentaire de certitude, de conscience.

La nature peut vous amener au calme. C’est le cadeau qu’elle vous offre. Lorsque vous la percevez et la rejoignez dans le champ de calme, ce champ s’imprègne de votre conscience. C’est votre cadeau à la nature.

Par vous la nature prend conscience d’elle-même. Elle vous a attendu, pour ainsi dire, pendant des millions d’années… »

.

Douceur du souffle, légèreté de l’instant,

inspiration, expiration, inspiration, expiration…

Se nourrir, s’abreuver, s’immerger, contempler, caresser la Nature…

Elle est source d’abondance, efface nos pensées, guérit nos maux,

notre cœur peut battre joyeusement, il devient créateur,

là est l’essentiel de la vie…

.

Extraits de : « L’art du calme intérieur » 2003   Eckhart Tolle.

Photos BVJ – Juillet 2021.

…..

Offrir du calme à notre âme…

BVJ – Plumes d Anges.

Rêves antipodiques…

lundi 26 juillet 2021

.

« Si tu t’occupes de la terre, elle s’occupera de toi »

proverbe aborigène

.

« … Les Aborigènes d’Australie qualifient leurs peintures de « Rêves ». Ceux-ci relatent la création de l’univers par leurs ancêtres, les génies fondateurs dont ils perpétuent le mythe par le chant, la danse et le dessin, à défaut de langue écrite. Ils ont ainsi appliqué des pigments naturels sur les parois rocheuses, sur des écorces d’eucalyptus ou sur leur propre corps depuis des millénaires.

Depuis une cinquantaine d’années, les Aborigènes réalisent des peintures acryliques sur toile, « objets culturels hybrides issus d’une tradition graphique et religieuse. « Cette forme d’expression utilisant des matériaux modernes a permis à ce peuple meurtri d’afficher sa culture à la face du Monde. Cette peinture revêt un sens politique car elle affirme une antériorité sur le sol australien et clame une identité. Ces « Rêves » sont aussi des cris… »

Raphaël Dupouy – Extrait de la magnifique plaquette de l’exposition

« Rêves australs » Villa Théo au Lavandou.

.

.

Syvia Kanytjupai Ken – extrémité nord-ouest de l’Australie méridionale – « Le Rêve des sept sœurs »

.

.

Ronnie Tjampitjinpa –  Australie occidentale – « Tingari »

.

.

Gabriella Possum Nungurrayi – Nord de l’Australie – « Worm Dreaming »

.

.

Robert Fielding – Australie méridionale – « Manta (earth) »

.

.

Pantjia Nungurrayi – Australie occidentale – Sans titre

.

.

Wawiriya Burton – Australie méridionale – « Ngayuku ngura,  My Country »

.

Quand la peinture se fait écriture et transmet ses messages,

génération après génération,

quand elle se fait cri et traverse les frontières,

on ne comprend pas toute cette culture mais

on ne peut rester insensible, juste se féliciter d’un tel voyage

et le perpétuer pour qu’il soit entendu loin, très loin…

Dans ce beau lieu qu’est la Villa Théo, ancienne propriété

du peintre belge Théo Van Rysselberghe

de très grandes toiles font éclater leurs couleurs,

notre esprit s’imprègne de fortes vibrations,

notre âme a envie d’en savoir plus.

Merci à la Collection Monereau d’offrir

à nos regards curieux de tels tableaux,

riches d’un passé et d’une culture si lointaine de la nôtre.

Ici quelques œuvres, il y en a bien d’autres,

aminautes de France, de Navarre et d’ailleurs,

si vous passez par ces contrées,

faites une pause auprès de cette source d’abondance…

.

Tania avait fait un merveilleux billet sur une autre collection d’Art Aborigène –> 

Photos BVJ – Juillet 2021

…..

S’intéresser à d’autres langages, d’autres visions…

BVJ – Plumes d’Anges.

Réalité ou reflet ?…

lundi 19 juillet 2021

.

.

Je me questionne encore et encore depuis lundi 12 juillet 2021,

ce que je vois, sens ou entends est-il la réalité de notre monde

ou un simple reflet qui navigue sur des eaux ?

Je vous l’avoue, je préfèrerais que ce soit une illusion optique,

un mirage, un propos qui fait plouf, qui fait flop…

Je suis en état de sidération absolue,

comme suspendue entre deux mondes

et je ne sais encore comment reprendre mes esprits…

.

« … Des mots projetés dans la nuit

Pour traverser à gué la Voie,

Pour retrouver, jadis entrevue,

Depuis longtemps perdue, l’Étoile… »

Extrait de : « Enfin le royaume »  2018  François Cheng.

.

Photo BVJ – Canal de la Durance – Juillet 2021.

…..

Ne pas se noyer…

BVJ – Plumes d’Anges.

Vigilance…

lundi 5 juillet 2021

.

.

PETITE GRAINE DE RÉFLEXION…

 

C’est un bijou que l’on admire dans l’écrin de la vie,

notre bien le plus précieux.

Nous veillons sur lui, en prenons soin,

le trésor est fragile, nul n’a le droit de nous le dérober.

Et pourtant, faisons preuve de vigilance,

il peut se perdre en un claquement de doigts.

Je vous parle là de la

LIBERTÉ,

celle d’être, de penser, de choisir…

Indignons-nous si ce droit est bafoué,

il y a toujours urgence en ce domaine !

.

Lumière

Illumination

Beauté

Étoiles

Rêves

Terre

Être,

en pays de LIBERTÉ,

là sont nos sources et nos ressources,

pensons-y à chaque instant.

.

 

« … Sur la mousse des nuages

Sur les sueurs de l’orage

Sur la pluie épaisse et fade

J’écris ton nom

 

Sur les formes scintillantes

Sur les cloches des couleurs

Sur la vérité physique

J’écris ton nom

 

Sur les sentiers éveillés

Sur les routes déployées

Sur les places qui débordent

J’écris ton nom… »

 

Extrait du poème Liberté de Paul Eluard.

.

Illustrations : Dessins anonymes de bijoux du  XIXème 

1/ Projet de broche  2/ Projet de boucle d’oreille.

…..

Cultiver la vigilance…

BVJ – Plumes d’Anges.

Nuée…

lundi 28 juin 2021

.

.

« Les nuages frôlent

Falaises et crêtes

Courtisent les vallées

.

.

… Tracent sur plan d’azur

De brèves et blanches écritures

Détissées par le temps…

.

.

… Face aux montagnes

Qui surplombent nos saisons passagères…

.

.

… Nous sommes ces nuages

Entre gouffres et sommet ».

.

Andrée Chédid poème extrait de « Rythmes « 

.

.

Lieu dont on ne peut se lasser, la montagne de Lure nous offre

une fois encore ses cadeaux.

Au soir de pleine lune dans un ciel savamment décoré de masses nuageuses,

a succédé un matin d’azur.

J’aurais aimé vous montrer la photo d’un lièvre magnifique

aux oreilles dressées comme des cairns,

mais il a fui voulant rester incognito,

nous indiquant simplement le chemin d’une divine balade.

Les rencontres animales, disent certains, ne sont pas le fruit du hasard,

elles nous apportent un message, un signe, encore une forme d’écriture…

J’aime bien cette idée, pas vous ?

Photos BVJ – Montagne de Lure – Juin 2021.

…..

Se sentir funambule, entre terre et ciel…

BVJ – Plumes d’Anges.

Intuitions…

lundi 21 juin 2021

.

.

« Voilà

le monde reste beau

impunément

il n’a pas peur

du noir

il coule de source

toujours…

Zéno Bianu  « Pérégrinations du Pierrot solaire »

Printemps des poètes 2021.

.

Eaux douces ou eaux salées,

eaux célestes ou eaux terrestres,

eaux calmes ou eaux agitées,

tout est voyages,

rêves sans fin qui se rencontrent !

.

Solstice d’été,

premiers jours d’une saison naissante,

promesses de temps nouveaux…

Faire de la musique en nous,

écouter le chant de nos intuitions

pour voguer paisiblement…

.

Illustrations : 1/« Venise »  2/ » Pluie vers Bellagio »  George Elbert Burr  1859-1939.

…..

Apprendre à naviguer sereinement sur l’océan de la vie…

BVJ – Plumes d’Anges.

Précieuses pierres…

lundi 14 juin 2021

.

.

Il est des paysages époustouflants qui nous transportent sous d’autres cieux.

Je vous parle là du col alpin de l’Izoard, lieu lunaire,

jardin de pierres qui nous donne l’illusion d’être à l’intérieur d’une estampe orientale.

Quand ce lieu s’offre au regard sans la moindre trace humaine, le cadeau est immense.

.

.

Plus loin, une toute autre vision minérale en perpétuelle évolution,

la source pétrifiante de Réotier.

Une réceptacle d’eau claire surmonté d’une créature étrange semblant jaillir du sol,

l’effet est spectaculaire, la musique de l’eau douce à l’oreille.

.

.

Continuons à pérégriner en bord de Durance, nous arrivons à

l’Abbaye de Boscodon,

lieu splendide à l’écart du monde.

.

.

Les oiseaux et les chants des moines règnent en maitres.

À l’entrée un jardin de plantes aromatiques et médicinales,

il se réveille doucement, entretenu avec amour par Céline Soula.

Puis une rencontre,

celle d’un homme qui a trouvé sa vraie place dans la vie,

CedRouz,

il sculpte la pierre, semble faire corps avec elle,

explore inlassablement une mémoire ancestrale du monde,

ponce, affine la matière, l’étire, la creuse, la cisèle ,

elle devient aiguille ou dentelle… 

.

.

Travail de funambule sur l’équilibre des forces,

les extrêmes y conversent et cohabitent dans une paix intense.

L’homme est paisible, il travaille dans ce lieu et le sable des torrents…

 

.

.

Il écoute, partage ce qu’il ressent.

Il fut berger dans une ancienne vie entre le massif des Écrins et la montagne de Lure…

.

.

Il a une formation d’architecte, nous parle de philosophie…

Il me semble que cela s’appelle une belle rencontre, merci la vie.

.

« Une pierre pour oreiller

J’accompagne

Les nuages » 

– Taneda Shantoka –

.

Photos BVJ.

…..

Retrouver notre chemin, pierre après pierre…

BVJ – Plumes d Anges.

Chemins de lumière…

dimanche 16 mai 2021

.

.

Nos anciens repères tendent à disparaître, rester dans la confiance…

Marcher sur l’herbe verte,

sentir l’énergie de cette couleur sous nos pieds,

recevoir la force bienveillante des arbres…

.

.

Les cycles se succèdent, une graine vole au vent et la magie opère :

germination, croissance,

bourgeons, feuilles, fleurs, fruits, graines…

et tant d’autres richesses : écorce, bois, sève…

.

.

Au repos tout l’hiver, ils s’éveillent au printemps,

s’étirent harmonieusement et librement dans la saison.

La lumière, facétieuse magicienne, joue avec les ombres,

l’observateur ébahi est irradié par cette énergie nouvelle…

.

.

Lui viennent à l’esprit les mots de la poétesse :

« Les opinions prêtes à servir

qu’on te ficelle en un bouquet

et que tu n’oserais flétrir

en tes propos ni en pensées,

toujours opinant du bonnet,

idolâtrant comme on respire

et peut-être inconscient du fait

ou refusant d’en convenir…

yeux dans les yeux regarde-les,

ces opinions prêtes à servir,

ces intouchables points de mire !

Et ne te laisse pas assujettir !

Et qu’importe ton désarroi !

Questionne-les ! Questionne-les

avec tes doutes et tes désirs,

avec tes craintes et tes émois

et tout ce qui sommeille en toi !

Et à toi-même tu naîtras ! »

« Naissance »  – poème extrait de Synthèses – Esther Granek
1927-2016.

.

.

Rétablir en soi une vision harmonieuse de la planète et des Hommes,

se faire peintres-copistes,

imiter l’unité et la paix inspirées des paysages,

accéder à la légèreté et à la profondeur d’un autre possible,

marcher vers la lumière…

.

.

Aujourd’hui est la

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA LUMIÈRE.

Souhaitons que celle-ci nous inspire et nous élève !

Photos BVJ – mai 2021 – Région du Trièves.

…..

Arpenter les lumineux coteaux de la liberté…

BVJ – Plumes d’Anges.

Avis de recherche…

mardi 11 mai 2021

.

.

AVIS DE RECHERCHE

.

On nous dit que… bientôt… si l’on se tient bien… il suffit !

Dans quel état moral sont les acteurs, les chanteurs, les danseurs,

les musiciens, les artistes en tous genres…

Les femmes, les hommes et les enfants du monde…

 OÙ EST PASSÉE LA CULTURE ?

OÙ EST PASSÉE LA CONVIVIALITÉ ?

OÙ EST PASSÉE LA JOIE ?

Le p’tit café du matin, le restaurant du midi ou du soir, le thé de l’après-midi,

le repas partagé en famille, entre amoureux et entre amis ?

OÙ EST PASSÉE LA TENDRESSE ?

Se prendre dans les bras et se serrer bien fort… un rêve !

ET LE SOURIRE DES GENS ?

vous vous souvenez ?

Cette petite forme délicate qu’une émotion fait naître,

qui se dessine doucement ou jaillit d’un simple regard.

Un sourire égaye une journée, enchante la vie,

c’est une bulle de lumière et de légèreté offerte à l’autre,

il me semble que c’est peut-être lui qui

me manque le plus depuis ces longs mois.

Le sourire est un cadeau, il atteste de notre humanité,

scelle un échange, transforme une vie, opère tel un charme,

jaillit d’un regard ou se dessine doucement sur un visage,

c’est une illumination.

Depuis plus d’une année, l’offrande est comme interdite,

de simples robots se croisent dans les rues,

qu’en penseront les bébés, nouveaux venus sur la Terre,

quel sera leur avenir ?

Dites-moi, je cherche et me désespère de cette voix unique,

de cette peur distillée sans relâche,

ce monde d’intelligence artificielle me glace…

.

 » Dans l’air vibre la corde

Silence tendu silence rompu

Chute mate d’une fleur de camélia »

Natsume Soseki

.

.

Illustrations : 1/« Petite fille et oiseau »  – détail –  Pavel Künl 1817-1871   2/« La comtesse de Tillières »  – détail –  Jean-Marc Nattier
1685-1766.

.

Retrouver l’illumination…

BVJ – Plumes d’Anges.

Mondes…

dimanche 25 avril 2021

.

.

Flaque géante, horizon lointain, transparences ou illusions ? Rêve ou réalité ?

La mer touche le ciel, il ne semble l’entendre,

peut-être espère-t-il le réveil de l’Homme ?

Parfois il montre sa patience, il n’est que douceur,

 certains jours il s’obscurcit, montre sa colère ou plutôt son chagrin…

.

.

Le petit arbre s’adapte, il se sent bien seul, se désespère,

il voit la vie du fond de son âme,

il écoute le bruit du monde mais ne retiendra que le chant de l’oiseau,

peu d’Hommes cherchent à écouter ce chant là,

le petit arbre se remplit de tristesse, il ne veut se désespérer…

.

.

Tout près, dans les grandes terres, des arbres se déploient,

les feuillages d’humeur printanière rosissent de plaisir,

certains semblent même fleurir, « tout n’est qu’illusion » disait un écrivain-poète.

Des centaines d’oiseaux dansent sur les branches,

chantent, dialoguent, s’effleurent joyeusement,

ils savourent leur liberté…

.

.

Là est leur volonté, ils désirent créer, échanger,

ils tiennent des conseils publics et invitent le monde à réfléchir avec eux,

ils veulent témoigner de la lumière de la nature,

de l’impermanence des éléments,

des jours qui se succèdent et ne se ressemblent pas,

ils nous offrent un chant de joie pour honorer la vie !

Quels oiseaux avons-nous envie de suivre ?

.

« Matin de printemps

mon ombre aussi

déborde de vie »

Kobayashi Issa

Photos BVJ – Vers Le Pradet dans le Var – Avril 2021.

…..

Entendre le chant mélodieux de la vie…

BVJ – Plumes d’Anges.