Archive pour mars 2012

Roses pensées…

vendredi 30 mars 2012

.

.

… »Un jour, ou plutôt une nuit, j’ai fait un rêve insensé…

J’étais assis sur un banc de pierre, entouré de fleurs toutes plus belles les unes que les autres, toutes plus colorées, toutes plus parfumées…

J’étais en extase devant ces merveilles, ces chefs-d’œuvre de formes, de couleurs et de parfums.

Je me disais :

– Mais qui a inventé tout ça ? Qui  les a conçues ? Qui les a programmées ?

J’en étais là de mes réflexions lorsque je vis un homme coiffé d’un immense chapeau de paille, le jardinier sans doute !

Il était en train de faire des trous dans la terre avec son index.

Dans chaque trou, il déposait quelque chose d’invisible à mes yeux, de si minuscules graines qu’elles étaient invisibles à l’œil nu.

Je m’approchai.

– Que plantez-vous là ? lui demandai-je.

– Des pensées, me répondit-il !

– Des fleurs ?

– Non, des pensées… des idées, si vous préférez ! Chaque fois que j’ai un embryon de pensée, je l’implante dans la terre, afin qu’elle germe, s’enracine puis cristallise ma pensée.

– Ne me dites pas que toutes ces fleurs que je vois autour de nous sont nées de vos pensées ?

– Hélas non ! Elles ont été conçues, alors que j’étais encore dans les limbes, par des cerveaux beaucoup plus imaginatifs que le mien ! Regardez ces belles roses ! Si je pouvais savoir qui en a eu l’idée, je lui enverrais des fleurs !

– Ici, vous n’avez que l’embarras du choix…

– Non, monsieur, les miennes de fleurs ! Toutes ces fleurs ont été créées par d’autres, des esprits surdoués. Mais moi, je voudrais apporter ma petite pièce à cet immense bouquet… »

.

« Pensées créatives » Extrait de « Rêvons de mots »  Raymond Devos 1922-2006.

Tableaux : 1/ »Petit jardinier respirant le parfum d’une fleur »  Jean-Paul Haag 1854-1906  2/ »Roses avec poupée bleue »  Karoly Ferenczy 1862-1917.

…..

Puissent nos pensées exhaler de doux parfums d’étoiles ! …

BVJ – Plumes d’Anges.

Dans la nature…

mercredi 28 mars 2012

.

.

… » En Juin, l’herbe pousse, les feuilles croissent.

Autour de ma cabane, les arbres fond de l’ombre.

Les oiseaux sont contents d’avoir leur refuge,

Et moi je suis content d’avoir un pauvre toit.

Quand j’ai sarclé mon champ et tissé mon lin

Je prends un livre et m’en vais lire à l’ombre.

Il y a des ornières dans mon étroit chemin

Et parfois la charrette des amis doit faire demi-tour.

.

.

Je me verse une tasse de vin du printemps

Et vais cueillir une laitue fraiche au potager.

Une petite pluie vient de l’est

Puis un vent doux abat la pluie.

Je lis les chroniques des temps très anciens,

Je regarde les images du vaste monde.

Je dis « oui » à l’univers.

Si cela n’est pas le bonheur, où donc est le bonheur ? »…

.


Poème (extrait de « Chant du retour » ?)  Tao Yuanming 365-427.

Tableaux : 1/ »Printemps »  Elisabeth von Eicken 1862-1940  2/ »Fruits »  Emilie Prayer 1849-1930  3/ »Jour d’été dans le Sognefjord »  Thérèse Fuchs 1849-1898.

…..

On est riche de choses simples…

BVJ – Plumes d’Anges.


Observation…

lundi 26 mars 2012

.

.

« Lorsque l’archer tire sans aucune intention de gagner, il est en

possession de tous ses moyens ; lorsqu’il tire pour gagner une boucle

de cuivre, il est nerveux ; lorsqu’il tire pour gagner un objet en or, il est

aveugle, voit deux cibles et perd l’esprit. Son talent est toujours le

même, mais la perspective des prix à gagner le neutralise. Il pense

beaucoup plus à la récompense qu’au tir ; le besoin de gagner lui ôte

son pouvoir. »

.


.

Tranxu sage chinois cité par Anthony de Mello 1931-1987  dans « Quand la conscience s’éveille ».

Tableaux : 1/« Jeune garçon à la flèche »  Giorgione 1477-1510  2/« Nanette Kaula »  Joseph Karl Stieler 1781-1858.

…..

Aller sans peur, vers ce que l’on aime…

BVJ – Plumes d’Anges.

Chemin d’amour…

vendredi 23 mars 2012

.

.

… »La voie du cœur, qui s’arrache à tout émotionnel, à tout usage du pathos, est celle de la connaissance spirituelle, avec ce que cela suppose de recherche, d’étude, de réflexion, de silence, de discernement, d’écoute et d’expérience intérieure personnelle… Rude chemin mais chemin d’amour, cette connaissance faisant appel aux élans et aux ressources du cœur tels que l’enthousiasme, le désir, l’ardeur, l’émerveillement, le goût de la beauté… Comprendre, cela équivaut à embrasser : c’est relier, tenir ensemble contre soi, sur son cœur, c’est connaître par le cœur…

.

… Le secret n’est pas ce à quoi nous parvenons au bout de la quête, mais ce dont nous partons. C’est à partir du secret que l’on a accès à l’univers… Prendre acte du secret des choses et des êtres, c’est découvrir que l’équilibre, voire l’harmonie du monde, d’un individu, vient non de leur solidité mais de leur légèreté. Le secret nous enseigne ce principe de légèreté. Le poids de la réalité, c’est celui de la buée, de la plume, du grain de poussière, de l’aile du papillon et, chez les hommes du sourire, du frisson et des larmes…

.

.

… Devant l’exhibitionnisme émotionnel, devant la pusillanime ostentation des gens qui se croient importants, l’élégance qui consiste à se taire, à patienter, est la seule sauvegarde. C’est bien-sûr une conduite de beauté, refusant tout laisser-aller langagier, gestuel ou vestimentaire ; c’est aussi façon de rendre grâce à la beauté qui survit à tout et qui demeure la seule étoile dans un paysage brouillé…

.

… Le secret illumine le monde… Privés de la lumière du secret, les hommes s’en tiennent à leurs yeux de chair, ils croient ce qu’ils voient et vivent dans un monde sans profondeur, sans surprise et sans grâce…

.

… D’abord on cherche le sens des choses, on veut percer les secrets de la Nature, de l’homme. Puis vient non la lassitude mais l’écoute, l’attentive patience – le commencement de la sagesse. Dès lors le sens s’évapore, il ne pèse plus face au mystère sans fond et sans explication. Ce sens des choses si fiévreusement scruté fait place à la beauté des choses, une beauté tranquille, incompréhensible, presque stupéfiante dans son innocente, dans sa gratuité. L’homme qui cherchait, l’homme qui voulait savoir devient un homme éperdu : désormais la louange et la contemplation emplissent son cœur et toute sa vie…

.

.

… « L’homme parfait est celui chez qui la lumière de la Connaissance n’éteint pas la lumière de l’Amour. » Ghazâli  XIème siècle. »…

Extraits de : « La puissance du cœur »  Jacqueline Kelen 2009.

Tableaux : 1/« Lac Majeur »  Ivan Aïvazowski 1817-1900  2/« Jeune femme »  Pierre-Auguste Cot 1837-1887  3/« Bouquet de fleurs »  Willem van Aelst 1625-1683.

…..

Aspirer à la légèreté de l’être…

BVJ – Plumes d’Anges.


Primus tempus…

mardi 20 mars 2012

.

PREMIER JOUR DU PRINTEMPS…

.

.

… »S’éveiller est toujours une surprise. »…

.

… »Dans une âme pleine, il y a de la place pour tout et dans une âme vide, il n’y a de place pour rien. Qui peut comprendre ! »…

.

… »L’amour,

s’il tient en une seule fleur

est infini. »…

.

.

À TOUTES ET À TOUS, JE SOUHAITE UN BON PRINTEMPS…


Extraits de : « Les Voix » Antonio Porchia 1885-1968.

Tableaux : 1/ »Jeune fille avec roses dans les cheveux »  Friedrich Krepp XIXème  2/ »Madame Thomas Lynch » (détail)  Jeremiah Theus 1719-1774.

…..

Voir comme au premier jour…

BVJ – Plumes d’Anges.


Balade de rêve…

lundi 19 mars 2012

.

Se laisser porter par la beauté et le talent de la nature…

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

… Croire à la beauté et au talent de l’homme…

.

.

Quand de beaux jours sont là,

il nous faut les vivre avec gourmandise.

Balade entre L’Escalet et le Cap Taillat.

….

Honorer les cadeaux de la nature…

BVJ – Plumes d’Anges.


Chaque jour…

samedi 17 mars 2012

.

.

« Ici et maintenant

Chaque jour de la vie est un apprentissage

Apprentissage pour moi-même

Bien que l’échec soit possible

Vivant chaque instant

L’égal de toute chose

Prêt à tout

Je suis vivant

Je suis ce moment

Mon avenir est ici et maintenant

Car si je ne peux endurer ce jour

Quand et où le pourrai-je ? »

.

Trouvé sur le net, extrait de  : « Paroles de tous les jours » Soen Ozeki (moine né en 1932).

Tableaux : 1/« La table du rat de bibliothèque »  Claude Raguet Hirst 1855-1942  2/« Jane Nassau Senior » George Frederic Watts 1817-1904.

…..

Chaque jour, apprendre avec son cœur…

BVJ – Plumes d’Anges.

Être soi…

jeudi 15 mars 2012

.

.

… »Là où la nature repose complètement en soi, elle est environnée de silence. Tel un arbre, simplement, et comme il se tient là, et ne veut rien savoir d’autre. Un chevreuil qui pâture, et sa manière d’être totalement à ce qu’il fait en prenant sa nourriture. Un enfant qui s’adonne à son jeu avec un immense sérieux, entièrement absorbé. Là est ce silence, celui de la vie qui coïncide avec elle-même…

.

… Le son de l’Être essentiel retentit sans cesse. La question est de savoir si, comme instruments, nous lui sommes assez accordés pour qu’il résonne en nous, et pour que nous l’entendions…

.

… L’homme en chemin dit qu’il cherche son Essence. Mais il devrait dire qu’il eut se laisser trouver, car l’Essence ne fait que nous chercher… »

.

Extraits de : « Le son du silence »  Karlfried Graf Dürckeim 1896-1988.

Tableaux : 1/« La violoncelliste » 2/« La joueuse de guitare »  Joseph Rodefer DeCamp 1858-1923.

…..

Qui suis-je ? Une vie pour le découvrir…

BVJ – Plumes d’Anges.


Bleu céleste…

mardi 13 mars 2012

.

.

Le CIEL vu du jardin, au sud…

.

.

Le CIEL vu du jardin, à l’ouest…

.

.

Le CIEL vu du jardin, au nord…

.

.

Le CIEL vu du jardin, à l’est…

.


.

Dans ce bleu céleste, juste quelques traces immaculées…

Invisibles à nos yeux, des millions d’étoiles nous accompagnent silencieusement.

Et si d’autres choses étaient invisibles à nos yeux ?

L’homme n’est pas abandonné à lui-même,

il lui faut se souvenir et plonger dans cet océan céleste,

dans cet océan de sagesse qu’est sa maison intérieure…

…..

Faire du silence en soi pour entendre l’invisible…

BVJ – Plumes d’Anges.

La vie en rosée…

dimanche 11 mars 2012

.

.

« Les gouttes de rosée tombent

Une à une

Ce monde est parfait »

Issa Kobayashi 1763-1828.

.

On voudrait tant y croire !

Des pensées douces et aimantes vers le Japon,

pour que la vie y fleurisse à nouveau…

.

Beau dimanche à vous toutes et tous,

merci pour vos jolis mots déposés ici, tels des cadeaux.

.

Illustrations : 1/ »Cerisiers en fleurs »  Georg Macco 1863-1933  2/ »Illustrations de fleurs de cerisiers, traitées en ornements »  Grace Carter XIXème.

…..

Croire en la renaissance, en un renouveau possible…

BVJ – Plumes d’Anges.