Fruits vertueux…

30 août 2021

 .

.

Les myrtilles sauvages, petites baies sucrées d’une grande délicatesse, se récoltent entre les mois de juillet et de septembre. Leurs bienfaits sont immenses : très peu caloriques, elles sont riches en vitamines, en anti-oxydants, elles améliorent la vision nocturne…

Les nectarines, fruits joufflus gorgés de soleil, riches en fibres, anti-oxydants, potassium, vitamines A et C…

Les amandes : un concentré de vitamine E, cuivre, magnésium, anti-oxydants, lipides insaturés…

La vanille ralentit le vieillissement cellulaire…

Que de MERVEILLES, que de CADEAUX

et si notre GOURMANDISE s’ajoute à la FÊTE,

le BONHEUR est assuré !!!

.

.

GÂTEAU AUX NECTARINES ET AUX MYRTILLES

.

Ingrédients : 200 g.de farine, 60 g. de poudre d’amandes, 1 c. à café de levure chimique, 1 pincée de bicarbonate de soude, 1 pincée de fleur de sel, 110 g. de beurre doux, 150 g. de sucre de canne (+ un peu pour la décoration), 2 œufs, 1 c. à café d’extrait de vanille, 15 cl. de crème fraîche, 125 g. +125 g. de myrtilles, 4 nectarines.

.

Réalisation : – Préchauffez votre four à 180° (200° pour mon petit four) .

– Dans un saladier, mélangez farine, poudre d’amandes, levure, bicarbonate et sel.

– Dans un autre saladier, mélangez le beurre ramolli et le sucre de canne, puis ajoutez les œufs et l’extrait de vanille. Incorporez les poudres et la crème fraîche en alternance, en deux ou trois fois.

– Ajoutez délicatement 125 g. de myrtilles. Versez la moitié de cet appareil dans une poêle allant au four (j’ai utilisé un moule) .

– Épluchez et coupez en fines tranches 1 nectarine. Disposez-les sur la préparation puis couvrez du reste d’appareil.

– Coupez les autres nectarines avec la peau, placez-les en rosace sur le dessus. Enfournez pendant 45 minutes (j’ai mis un peu plus de temps).

– Placez le reste des myrtilles sur le gâteau et saupoudrez d’un peu de sucre de canne. Servez tiède ou à température ambiante.

.

.

J’ai utilisé des myrtilles sauvages congelées,

je referai ce délicieux gâteau en employant des myrtilles fraîches,

le résultat est plus JOLI encore.

 

Je vous laisse en belle compagnie gourmande, je pars en balade avec Mr. Plumes, à bientôt.

Recette d’Héloïse Brion  « Chez Miss Maggie’s Kitchen « 

Merci M-C…

Illustration : Planche botanique  issue de « Illustrations de la Flore du nord « 

A.Mentz et C.H.Ostenfeld – 1917.

Photos BVJ

…..

Se délecter des cadeaux de la nature…

BVJ – Plumes d’Anges.

Petit rituel…

23 août 2021

 

« ô sérénité

après la pluie dans les champs

fumée du matin »

.

.

Il est une marque de breuvages ayurvédiques

qui m’enchante chaque matin depuis des mois.

Dans la diversité des propositions, j’ai choisi

LE THÉ VERT MATCHA CITRON

– « infusion vivifiante, harmonieuse, raffinée » –

Chaque sachet de précieuses plantes

aux arômes légers et subtils,

est accompagné d’un petit message.

Je me plais à lire ces doux mots,

les analyse, m’en imprègne,

tente d’y saisir le fil rouge du jour nouveau prêt à éclore.

Un exercice délicieux,

la vie peut dérouler son tapis, il n’est alors que jardin épanoui…

Avez-vous, vous aussi,  aussi un petit rituel matinal ?

.

« dans les fleurs de thé

ils s’amusent à cache cache

les petits moineaux »

.

Aquarelle de Roger Riordan  1876.

Haïkus de Kobayashi Issa  1763-1828.

Photo BVJ

…..

Se laisser inspirer par la première vibration du matin…

BVJ – Plumes d’Anges.

Chemin faisant…

16 août 2021

.

« Il faut savoir se prêter au rêve

lorsque le rêve se prête à nous.« 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

« Mais qu’est-ce-que le bonheur sinon le simple accord

entre un être et l’existence qu’il mène ? »

.

Et vous, ici et maintenant,

quel rêve vous transporte sur le chemin du bonheur ?

Citations d’Albert Camus dans « Noces ».

Photos BVJ – Août 2021 – Alpes françaises.

…..

Trouver le chemin qui nous fait du bien…

BVJ – Plumes d’Anges.

Une belle voie…

8 août 2021

.

.

« … Ainsi l’émotionnel est-il susceptible de composer avec bien plus d’informations que le mental ; et c’est justement parce que l’intelligence émotionnelle est plus adaptée aux situations complexes qui nécessitent de traiter beaucoup trop d’informations pour rester dans un cadre établi qu’elle est parfois supérieure à l’intelligence mentale, comme c’est souvent le cas dans les situations de crise.

Je précise la différence entre mental et émotionnel (…)

–  le mental gère l’information de façon spatiale en faisant des liens séquentiels entre les informations réparties dans son espace mental. Son défaut est qu’il a besoin d’un cadre arbitraire pour sélectionner les bonnes informations à prendre en compte et pour raisonner sur elles. Or, ce cadre a tendance à éliminer tout ce qui n’est pas cohérent avec lui. 

–  l’émotionnel gère l’information de façon vibratoire en ressentant directement l’ensemble des informations en une seule sensation ou intuition. Son défaut est qu’il ne sait pas expliquer cette intuition et qu’elle reste relative, car les informations qu’il prend en compte ne sont pas nécessairement cohérentes.

Les deux types d’intelligence peuvent ainsi se tromper, et se trompent même systématiquement dès qu’elles sont utilisées de manière exclusive l’une de l’autre. L’intelligence purement mentale tombe systématiquement dans le biais scientiste. Elle sombre même dans le covidisme lorsque la situation à évaluer est à la fois trop complexe, trop nouvelle et que, par-dessus le marché, toute évaluation émotionnelle correcte de l’information est rendue impossible par la basse vibration de la peur – un point que je vais développer plus loin.

L’intelligence purement émotionnelle sombre inversement dans le biais mystique. La personne est sure d’avoir raison, mais elle ne sait pas communiquer, c’est pourquoi elle ira parfois s’enfermer dans un couvent, pour mieux supporter sa solitude.

Heureusement, nous avons un cerveau qui est fait pour associer les deux intelligences. Malheureusement, pour les raisons indiquées, la science censure la seconde. Les meilleurs scientifiques sont pourtant ceux qui usent abondamment de l’intelligence émotionnelle, sous la forme de l’intuition. Or, qu’est-ce qu’une bonne intuition ? 

Une bonne intuition est avant tout une vibration et par conséquent, un signal qui contient des informations nouvelles en provenance du mental supérieur (nous verrons,  en seconde partie, pourquoi la communication entre soi et moi ne peut être que vibratoire). Plus la vibration  de ce signal est élevée, plus il est en mesure de contenir des informations subtiles et justes. Or, la vibration la plus élevée est celle de la joie, , et c’est la raison pour laquelle les meilleures intuitions sont celles qui vous arrivent sous la forme d’un « eurêka » qui vous fait bondir de joie. Il reste ensuite à contenir émotionnellement l’information suffisamment longtemps pour permettre au mental  de se l’approprier petit à petit en la mûrissant, pour enfin parvenir à l’analyser… »

.

Quel nouveau futur allons-nous choisir ?

Dans la folie que nous traversons depuis 20 mois,

Philippe Guillemant, ingénieur physicien français,

connu et reconnu pour ses travaux sur l’intelligence artificielle

et la révision de notre conception de l’espace-temps,

propose d’étudier cette crise au travers de la physique quantique.

Considérons-nous les Hommes comme des machines biologiques ?

Souhaitons-nous être dirigés par des algorithmes ?

Voulons-nous d’un monde totalement déshumanisé ?

Nos mythes fondateurs seraient-ils de possibles tunnels temporels,

empruntés, finalisés – ou pas ?…

Ce terrifiant futur transhumaniste, produit par les pensées matérialistes,

livre ses dernières batailles, il est en train de s’écrouler sous nos yeux.

La science avait chassé l’âme, la conscience la réintroduit et l’étudie.

Il nous faut vibrer avec le cœur et non uniquement avec le mental,

nous sommes nombreux à le ressentir,

c’est à nous d’agir, d’opérer ces changements de conscience,

les absurdités que certains nous imposent nous poussent à agir.

Éveillons-nous à cet autre monde, celui du cœur et de la joie,

celui de l’intelligence émotionnelle en harmonie avec le mental,

ne cédons pas à la peur.

Je vous incite à découvrir cette lecture passionnante et vous avoue que certains passages sont restés pour moi un peu « obscurs », n’étant pas suffisamment initiée à la physique, mais l’objectif de l’auteur est atteint, son message est parfaitement compréhensible…

Florinette en avait très bien parlé —>

Pour ceux qui ont la chance d’habiter à Lyon, une conférence est prévue —> ICI

.

 

Extrait de « Le grand virage de l’humanité » 2021  Philippe Guillemant.

Illustrations : 1/« Le Temps et la Fortune dominant le monde »  Franz Francken  1581-1642  2/« Fleurs » Paula von Wächter  1860-1944.

…..

Choisir la voie de la conscience…

BVJ – Plumes d’Anges.

Essence du calme…

1 août 2021

.

Observer sans relâche pour donner sens à notre existence…

.

.

« … La plante que vous avez chez vous, l’avez-vous jamais regardée ? Avez-vous laissé cet être familier mais mystérieux, que nous appelons une plante, vous enseigner ses secrets ? Avez-vous remarqué sa paix profonde ? Son champ de calme ? Dès que vous prenez conscience de l’émanation calme et paisible d’une plante, celle-ci devient votre maître…

.

.

Seul le calme intérieur vous donne accès au calme des pierres, des plantes et des animaux. Lorsque votre mental bruyant se retire, vous pouvez vous relier profondément à la nature et dépasser le sentiment de séparation créé par l’excès de pensées.

La pensée est un stade de l’évolution de la vie. La nature baigne dans un calme innocent, préalable à la venue de la pensée. L’arbre, la fleur, l’oiseau, la pierre n’ont pas conscience de leur beauté ni de leur caractère sacré. Par le calme, les humains dépassent la pensée et accèdent à une dimension supplémentaire de certitude, de conscience.

La nature peut vous amener au calme. C’est le cadeau qu’elle vous offre. Lorsque vous la percevez et la rejoignez dans le champ de calme, ce champ s’imprègne de votre conscience. C’est votre cadeau à la nature.

Par vous la nature prend conscience d’elle-même. Elle vous a attendu, pour ainsi dire, pendant des millions d’années… »

.

Douceur du souffle, légèreté de l’instant,

inspiration, expiration, inspiration, expiration…

Se nourrir, s’abreuver, s’immerger, contempler, caresser la Nature…

Elle est source d’abondance, efface nos pensées, guérit nos maux,

notre cœur peut battre joyeusement, il devient créateur,

là est l’essentiel de la vie…

.

Extraits de : « L’art du calme intérieur » 2003   Eckhart Tolle.

Photos BVJ – Juillet 2021.

…..

Offrir du calme à notre âme…

BVJ – Plumes d Anges.

Rêves antipodiques…

26 juillet 2021

.

« Si tu t’occupes de la terre, elle s’occupera de toi »

proverbe aborigène

.

« … Les Aborigènes d’Australie qualifient leurs peintures de « Rêves ». Ceux-ci relatent la création de l’univers par leurs ancêtres, les génies fondateurs dont ils perpétuent le mythe par le chant, la danse et le dessin, à défaut de langue écrite. Ils ont ainsi appliqué des pigments naturels sur les parois rocheuses, sur des écorces d’eucalyptus ou sur leur propre corps depuis des millénaires.

Depuis une cinquantaine d’années, les Aborigènes réalisent des peintures acryliques sur toile, « objets culturels hybrides issus d’une tradition graphique et religieuse. « Cette forme d’expression utilisant des matériaux modernes a permis à ce peuple meurtri d’afficher sa culture à la face du Monde. Cette peinture revêt un sens politique car elle affirme une antériorité sur le sol australien et clame une identité. Ces « Rêves » sont aussi des cris… »

Raphaël Dupouy – Extrait de la magnifique plaquette de l’exposition

« Rêves australs » Villa Théo au Lavandou.

.

.

Syvia Kanytjupai Ken – extrémité nord-ouest de l’Australie méridionale – « Le Rêve des sept sœurs »

.

.

Ronnie Tjampitjinpa –  Australie occidentale – « Tingari »

.

.

Gabriella Possum Nungurrayi – Nord de l’Australie – « Worm Dreaming »

.

.

Robert Fielding – Australie méridionale – « Manta (earth) »

.

.

Pantjia Nungurrayi – Australie occidentale – Sans titre

.

.

Wawiriya Burton – Australie méridionale – « Ngayuku ngura,  My Country »

.

Quand la peinture se fait écriture et transmet ses messages,

génération après génération,

quand elle se fait cri et traverse les frontières,

on ne comprend pas toute cette culture mais

on ne peut rester insensible, juste se féliciter d’un tel voyage

et le perpétuer pour qu’il soit entendu loin, très loin…

Dans ce beau lieu qu’est la Villa Théo, ancienne propriété

du peintre belge Théo Van Rysselberghe

de très grandes toiles font éclater leurs couleurs,

notre esprit s’imprègne de fortes vibrations,

notre âme a envie d’en savoir plus.

Merci à la Collection Monereau d’offrir

à nos regards curieux de tels tableaux,

riches d’un passé et d’une culture si lointaine de la nôtre.

Ici quelques œuvres, il y en a bien d’autres,

aminautes de France, de Navarre et d’ailleurs,

si vous passez par ces contrées,

faites une pause auprès de cette source d’abondance…

.

Tania avait fait un merveilleux billet sur une autre collection d’Art Aborigène –> 

Photos BVJ – Juillet 2021

…..

S’intéresser à d’autres langages, d’autres visions…

BVJ – Plumes d’Anges.

Réalité ou reflet ?…

19 juillet 2021

.

.

Je me questionne encore et encore depuis lundi 12 juillet 2021,

ce que je vois, sens ou entends est-il la réalité de notre monde

ou un simple reflet qui navigue sur des eaux ?

Je vous l’avoue, je préfèrerais que ce soit une illusion optique,

un mirage, un propos qui fait plouf, qui fait flop…

Je suis en état de sidération absolue,

comme suspendue entre deux mondes

et je ne sais encore comment reprendre mes esprits…

.

« … Des mots projetés dans la nuit

Pour traverser à gué la Voie,

Pour retrouver, jadis entrevue,

Depuis longtemps perdue, l’Étoile… »

Extrait de : « Enfin le royaume »  2018  François Cheng.

.

Photo BVJ – Canal de la Durance – Juillet 2021.

…..

Ne pas se noyer…

BVJ – Plumes d’Anges.

Origines…

12 juillet 2021

.

.

« … Selon qu’elle s’applique à un phénomène, à un individu ou à un groupe de personnes, la notion d’origine prend un sens différent, et sa connaissance – ou son ignorance – n’a pas la même portée.

Parce qu’elle désigne la première apparition d’un phénomène, mais aussi sa cause, son explication, les circonstances de sa manifestation, ainsi que sa nature, l’origine est au cœur de la quête scientifique. Sa découverte la fait entrer dans le champ du savoir, et son absence la retient pour inconnue. Sans cause, elle devient inexpliquée. Sans date, elle flotte au-dessus du temps. Candidate au mystère, elle est source de fantasmes et, sujette aux spéculations, elle se nourrit de théories qui alimentent les controverses.

Pour un individu, elle quitte curieusement le singulier pour se parer d’un pluriel : nous parlons de nos origines. Elles sont ce lien qui nous rattache au néant comme la ficelle d’un ballon ou la traîne d’un roi. Sans cette bride, livrés à nous-mêmes, nous nous égarerions dans l’immensité du ciel où nous perdrions toute souveraineté sur notre existence. Nos origines racontent ce qui nous a précédés, d’où nous venons et qui nous sommes. En nous amarrant au néant par la ficelle ou par la traîne, elles nous protègent de l’abîme et le mettent à distance. Connaître nos origines structure notre être et donne une direction à notre vie. Ne pas les connaître peut agir comme une catastrophe. Une dévoration. C’est alors que nous partons à leur recherche à corps perdu…

.

… Je suis le Vivant, le dernier qui, au bout des autres, roulera la pierre en dedans afin que la tâche soit accomplie. Mais avant je veux m’accorder du répit, reprendre mon souffle, écouter le bruit du vent qui flûte son air par les trous de la roche. Je veux être pour un peu le lambin de l’affaire, prendre le temps de me retourner et emporter avec moi le reste de ce que nous quittons… »

.

C’est une lecture captivante, un roman très construit qui à partir d’un seul fait raconte des histoires où l’imaginaire se mêle à des réalités.

Une unique secousse sismique provoque un glissement de terrain, une montagne s’effondre, fait disparaître tout un village sur l’ile d’Hokkaido. Apparait alors un tombeau très très ancien, il daterait d’une époque où l’homme n’existait pas d’après nos croyances…

Passé, présent et futur se mêlent, un rythme mathématique, six chapitres, dans chacun d’eux cinq sous-chapitres, toujours dans le même ordre, qui portent cinq voix et tracent cinq voies. Les chiffres 5 et 6 ne sont certainement pas choisis au hasard, ils expriment l’union, l’équilibre et l’harmonie, un rêve ? Des étoiles s’allument ici et là, on voit que toute lumière projette une ombre et toute ombre fait surgir la lumière. Le monde obéit à des lois, l’homme cherche une fois encore à comprendre mais tout peut être remis en question et changer en un instant. On apprend beaucoup au fil des pages, on veut en savoir plus et le « merveilleux » net donne des pistes (à croiser, bien évidemment !).

L’écriture est très belle, totalement poétique dans le Dit du Vivant où les fils qui tissent le récit sont teintés d’or. L’auteur nous emmène dans un mystérieux voyage, il partage son érudition avec humilité, par petites touches comme un peintre. L’œuvre créée me semble encore plus importante dans le contexte actuel, faire appel à son imagination, parler de science, de philosophie, de poésie, de rapports bienveillants entre les humains fait un bien fou. Ce livre est un véritable coup de cœur !

Dominique en avait parlé merci à elle.

.

Extraits de : « Le Dit du Vivant »  2021  Denis Drummond.

Illustrations : 1/« Paysage »  Maeda Tekison   1895- 1947  2/« Nuit sur Ushibori »  Kawase Hasui   1883-1957.

…..

Ne pas avoir de certitudes…

BVJ – Plumes d’Anges.

Vigilance…

5 juillet 2021

.

.

PETITE GRAINE DE RÉFLEXION…

 

C’est un bijou que l’on admire dans l’écrin de la vie,

notre bien le plus précieux.

Nous veillons sur lui, en prenons soin,

le trésor est fragile, nul n’a le droit de nous le dérober.

Et pourtant, faisons preuve de vigilance,

il peut se perdre en un claquement de doigts.

Je vous parle là de la

LIBERTÉ,

celle d’être, de penser, de choisir…

Indignons-nous si ce droit est bafoué,

il y a toujours urgence en ce domaine !

.

Lumière

Illumination

Beauté

Étoiles

Rêves

Terre

Être,

en pays de LIBERTÉ,

là sont nos sources et nos ressources,

pensons-y à chaque instant.

.

 

« … Sur la mousse des nuages

Sur les sueurs de l’orage

Sur la pluie épaisse et fade

J’écris ton nom

 

Sur les formes scintillantes

Sur les cloches des couleurs

Sur la vérité physique

J’écris ton nom

 

Sur les sentiers éveillés

Sur les routes déployées

Sur les places qui débordent

J’écris ton nom… »

 

Extrait du poème Liberté de Paul Eluard.

.

Illustrations : Dessins anonymes de bijoux du  XIXème 

1/ Projet de broche  2/ Projet de boucle d’oreille.

…..

Cultiver la vigilance…

BVJ – Plumes d’Anges.

Nuée…

28 juin 2021

.

.

« Les nuages frôlent

Falaises et crêtes

Courtisent les vallées

.

.

… Tracent sur plan d’azur

De brèves et blanches écritures

Détissées par le temps…

.

.

… Face aux montagnes

Qui surplombent nos saisons passagères…

.

.

… Nous sommes ces nuages

Entre gouffres et sommet ».

.

Andrée Chédid poème extrait de « Rythmes « 

.

.

Lieu dont on ne peut se lasser, la montagne de Lure nous offre

une fois encore ses cadeaux.

Au soir de pleine lune dans un ciel savamment décoré de masses nuageuses,

a succédé un matin d’azur.

J’aurais aimé vous montrer la photo d’un lièvre magnifique

aux oreilles dressées comme des cairns,

mais il a fui voulant rester incognito,

nous indiquant simplement le chemin d’une divine balade.

Les rencontres animales, disent certains, ne sont pas le fruit du hasard,

elles nous apportent un message, un signe, encore une forme d’écriture…

J’aime bien cette idée, pas vous ?

Photos BVJ – Montagne de Lure – Juin 2021.

…..

Se sentir funambule, entre terre et ciel…

BVJ – Plumes d’Anges.