Archive pour septembre 2011

L’étoffe des mots…

Jeudi 29 septembre 2011

.

.

Brocart,

Tarlatane,

Mousseline,

Damas,

Popeline,

Organdi,

Velours…

Des mots de rêves, des mots voyageurs, des mots doux, des mots d’amour…

.

…”Les mots : écrins qui recueillent une réalité esseulée et la métamorphosent en un moment d’anthologie, magiciens qui changent la face de la réalité en l’embellissant du droit de devenir mémorable, rangée dans la bibliothèque du souvenir.”…

Extrait de : “Une gourmandise” 2002  Muriel Barbery.

.

Tableaux : 1/ “Le manteau bleu de mandarin” 2/ “Le store”  Joseph Rodefer DeCamp 1858 – 1923.

…..

Les mots ont du pouvoir, il nous faut bien les choisir…

BVJ – Plumes d’Anges.


Vers les cieux…

Mercredi 28 septembre 2011

.


.

“Au-dessus des étangs, au dessus des vallées,

Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,

Par delà le soleil, par delà les éthers,

Par delà les confins des sphères étoilées,

.

.

Mon esprit, tu te meus avec agilité,

Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l’onde,

Tu sillonnes gaiement l’immensité profonde

Avec une indicible et mâle volupté.

.

.

Envole-toi loin de ces miasmes morbides ;

Va te purifier dans l’air supérieur,

Et bois, comme une pure et divine liqueur

Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

.

.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins

Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse,

Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse

S’élancer vers les champs lumineux et sereins ;

.

.

Celui dont les pensées, comme des alouettes,

Vers les cieux le matin prennent un libre essor,

- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort

Le langage des fleurs et des choses muettes !”

.

“Élévation”  -Les Fleurs du mal-  Charles Baudelaire 1821 – 1867.

Illustrations : détails de fresques de la Villa Farnèse Raffaello Sanzio 1483 – 1520 et “Rosier d’Amour”  Pierre Joseph Redouté 1759 – 1840.

…..

Cueillir les fleurs du ciel…

BVJ – Plumes d’Anges.

Pommes d’or…

Lundi 26 septembre 2011

.

.

L’automne est arrivé, avec son lot de douceurs, un vrai bonheur !

Je ne sais pourquoi, mais je ressens une irrésistible envie de vous parler à mon tour d’une exquise douceur…

Êtes-vous prêtes et prêts à réjouir votre palais ?

Voici la recette des…

.

PETITS FOURS À L’ORANGE.

.

Il vous faudra :

- 175 grs de poudre d’amande

- 100 grs de sucre glace

- 2 c.à soupe de jus d’orange

- 100 grs d’écorces d’orange confite

- 80 grs. de chocolat noir (65% minimum)

- 20 grs de beurre

- Zeste d’orange

.

Délayez le sucre glace avec le jus d’orange. Versez les amandes en poudre en mélangeant d’abord à la cuillère en bois, puis à la main lorsque la pâte d’amande est devenue épaisse.

Ajoutez le zeste râpé très finement.

Formez à la main de petites boules bien rondes.

Faites fondre au bain-marie le chocolat cassé en morceaux ainsi que le beurre. Quand le mélange est parfaitement fondu, remuez de façon à obtenir une pâte lisse. Si elle est trop épaisse, ajoutez, avec précaution, une cuillère à café de jus d’orange.

Avec une grosse aiguille, plongez chaque boule de pâte d’amande dans le chocolat, sans l’enrober complètement. Déposez-la sur une plaque légèrement beurrée, la partie non couverte de chocolat étant tournée vers le haut.

Posez sur chaque petit four un losange d’orange confite. Laissez durcir dans un endroit frais, mais pas au réfrigérateur.

.

BONNE DÉGUSTATION…

.

Recette publiée dans : “L’aventure de l’orange” 1993   J.C. Beton et Gilles Brochard.

Illustrations : 1/”Biscuits et chocolat Delacre“  Affiche publicitaire de Henri Privat-Livemont 1861 – 1936  2/”Oranges enveloppées”  William J. Mac Closkey 1859 – 1941.

…..

Se laisser apprivoiser par la douceur du moment…

BVJ – Plumes d’Anges.


Quête…

Samedi 24 septembre 2011

.

.

…”Le bonheur, n’est-ce pas ce à quoi tout le monde aspire et ce que personne ne dédaigne ?

Où donc l’a-t-on connu pour le vouloir ainsi ?

Où l’a-t-on vu pour l’aimer comme on l’aime ?

Il vient assurément de toi, ô mon Dieu.

Comment ? Je ne sais.

Il est en nous.

On ne chercherait pas à être heureux si on ne connaissait déjà le bonheur.”…

.


Extrait de “Confessions”  Saint Augustin 354 – 430.

Illustrations : 1/”L’Orientale”  Paul-Antoine de la Boulaye 1849 – 1926  2/”Carte des orbites des corps célestes” Collection ancienne – Librairie Bourlot – Turin.

…..

Garder notre regard d’enfant…

BVJ – Plumes d’Anges.

Cadeau de l’oiseau…

Jeudi 22 septembre 2011

.

.

… “Un marchand persan gardait un oiseau indien dans une cage. Devant partir pour un voyage en Inde, il demanda à l’oiseau :

- Veux-tu que je te rapporte un cadeau ?

- Non, dit l’oiseau. Tout ce que je veux, c’est ma liberté.

- Je n’ai pas l’intention de te l’accorder.

- Alors je te demande de te rendre un moment dans la forêt où je suis né, là-bas, en Inde, et d’annoncer aux autres oiseaux ma captivité.

- Je le ferai, dit le marchand.

Il se rendit comme promis dans la jungle indienne à l’endroit indiqué par l’oiseau et annonça à voix très haute qu’il gardait en captivité tel oiseau. Aussitôt, de la plus haute branche, un autre oiseau tomba inanimé sur le sol. C’est sans doute un parent de mon oiseau, se dit le marchand, et mon annonce a provoqué sa mort.

Quand il revint chez lui, l’oiseau lui demanda des nouvelles de son voyage.

- Hélas, lui dit le marchand, j’ai bien peur d’apporter une nouvelle mauvaise. Un de tes parents est tombé sans mouvement sur la terre quand j’ai annoncé ta captivité.

À peine le marchand avait-il parlé que l’oiseau tomba lui-même au fond de la cage et ne bougea plus. Cette mauvaise nouvelle l’a tué aussi, se dit le marchand. Frappé de chagrin, il ouvrit la cage, saisit l’oiseau et déposa son corps sur le rebord de la fenêtre, que caressait un rayon de soleil.

.

.

Aussitôt l’oiseau se ranima. Il battit vivement des ailes et vola jusqu’à la branche d’un arbre proche.

De là, il s’adressa au marchand :

- Comprends maintenant ceci : ce que tu prenais pour une triste nouvelle de mort était en fait un message de joie. Par ton intermédiaire, cet oiseau lointain, mon parent, me suggérait une façon de me libérer. C’est ce que j’ai fait.

Et l’oiseau s’envola vers l’Est en chantant.”

“L’Oiseau indien” Conte relaté par Jean-Claude Carrière dans “Le cercle des menteurs” 1998.

Illustrations : 1/“Étude d’un moineau en vol”  Giovanni Da Udine 1487 – 1564  2/ “L’Oiseau mort”  Jean-Baptiste Greuze 1725 – 1805.

…..

Observer le monde, y découvrir les signes…

BVJ – Plumes d’Anges.

Intentions…

Mardi 20 septembre 2011

.

Charte constitutionnelle de l’environnement,

promulguée le 01-03-2005.

.

.

“Le peuple français,

considérant :

Que les ressources et les équilibres naturels ont conditionné l’émergence de l’humanité,

Que l’avenir et l’existence même de l’humanité sont indissociables de son milieu naturel,

Que l’environnement est le patrimoine commun des êtres humains,

Que l’homme exerce une influence croissante sur les conditions de la vie et sur sa propre évolution,

Que la diversité biologique, l’épanouissement de la personne et le progrès des sociétés humaines sont affectés par certains modes de consommation ou de production et par l’exploitation excessive des ressources naturelles,

Que la préservation de l’environnement doit être recherchée au même titre que les autres intérêts fondamentaux de la Nation,

Qu’ afin d’assurer un développement durable, les choix destinés à répondre aux besoins du présent ne doivent pas compromettre la capacité des générations futures et des autres peuples à satisfaire leurs propres besoins.

.

.

proclame :

Art.1 : Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé.

Art.2 : Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement.

Art.3 : Dans les conditions définies par la loi, toute personne doit prévenir les atteintes qu’elle est susceptible de porter à l’environnement ou, à défaut, en limiter les conséquences.

Art.4 : Toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu’elle cause à l’environnement, dans les conditions définies par la loi.

Art.5 : Lorsque la réalisation d’un dommage, bien qu’incertaine en l’état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l’environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d’attributions, à la mise en œuvre des procédures d’évaluation des risques et à l’adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage.

Art.6 : Les politiques publiques doivent promouvoir un développement durable. À cet effet, elles concilient la protection et la mise en valeur de l’environnement, le développement économique et le progrès social.

Art.7 : Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d’accéder aux informations relatives à l’environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement.

Art.8 : L’éducation et la formation à l’environnement doivent contribuer à l’exercice des droits et devoirs définis par la présente Charte.

Art.9 : La recherche et l’innovation doivent apporter leur concours à la préservation et à la mise en valeur de l’environnement.

Art.10 : La présente Charte inspire l’action européenne et internationale de la France.”

.


.

Charte évoquée dans le préambule de notre Constitution.

Détails des fresques du Palais public de Sienne, Salle de la Paix : 1/ “Effets d’un bon gouvernement à la campagne” 2/ “Allégorie d’un bon gouvernement”  3/ “Effets d’un bon gouvernement à la ville” Ambrogio Lorenzetti 1285 – 1348.

Partout, des intentions semblables… et pourtant plus de 650 ans séparent cette Charte et ces fresques…

…..

Être vigilants, pour que les actes succèdent aux intentions…

BVJ – Plumes d’Anges.


Comprendre…

Dimanche 18 septembre 2011

.

.

- 18 septembre -

.

“Est-ce que ta vie se déroule bien ? Es-tu content de ce que tu fais ? Te

sens-tu en paix avec le monde, ou bien ta vie est-elle pleine de hauts et

de bas ? Es-tu insatisfait de la façon dont tu vis ou du travail que tu fais

? Trouves-tu difficile de t’harmoniser avec les âmes autour de toi ?

Accuses-tu de ton mécontentement et de ton insatisfaction les gens que

tu côtoies, les circonstances et ta situation ? As-tu l’impression que si

tu étais ailleurs, tout serait bien et tu serais en paix ?


Lorsque tu es parfaitement en paix en toi, peu importe où tu es, avec

qui tu es, ou bien quel travail très ordinaire ou très terre à terre tu fais.

Rien ne pourra te troubler ou te déséquilibrer, parce que tu seras

parfaitement en équilibre et en harmonie en toi. Au lieu de te battre

contre les circonstances de la vie, apprends à couler avec elles et ainsi

à trouver au fond de toi cette paix et cette compréhension profonde.”

.


“La petite voix”  Eileen Caddy 1917 – 2006.

Tableau : 1/”Allégorie de l’intelligence” Cesare Dandini 1595 – 1658  2/“Rose”  Arthur Chaplin 1869 – 1935.

…..

Inspirer… expirer… respirer profondément pour faire la paix à l’intérieur de soi…

BVJ – Plumes d’Anges.

Épanouissement…

Mercredi 14 septembre 2011

.

.

…” Dans la lumière grise et tremblante d’une aube de printemps,

n’avez-vous jamais eu l’impression, alors que les oiseaux mâles

gazouillaient dans les arbres selon quelque rythme mystérieux, qu’ils

chantaient les louanges des fleurs à leurs femelles ? Pour ce qui est de

l’humanité, à l’évidence, la poésie amoureuse a dû naître en même

temps que l’amour des fleurs. Comment mieux décrire, en effet,

l’épanouissement d’une âme virginale qu’en la comparant à une

fleur, si douce dans son inconscience, parfumée parce que silencieuse

? En offrant la première guirlande de fleurs à sa compagne, l’homme

primitif a transcendé la brute. Par ce geste qui l’élevait au dessus des

nécessités grossières de la nature, il est devenu humain. En

percevant l’usage subtil de l’inutile, il est entré dans le royaume de

l’art.”…

.

Extrait de : “Le livre du thé”   Okakura Kakuzô 1860 – 1913.

Tableaux : 1/”Les oiseaux d’amour”  Joseph Caraud 1821 – 1905  2/”Panier de fleurs”  Antoine Berjon 1754 – 1843.

…..

Apprivoiser le rose de la vie…

BVJ – Plumes d’Anges.


Eau vivante…

Lundi 12 septembre 2011

.

.

…” Dans une fable indienne, on raconte que s’il pleut au moment où l’étoile Svâti (Arcturus) monte à l’horizon et qu’une goutte de pluie tombe sur une huître, la goutte devient une perle. Les huîtres le savent, aussi viennent-elles à la surface lorsque brille l’étoile et essaient-elles d’attraper les gouttes de pluie. Lorsqu’une goutte tombe sur elles, elles se referment, écailles soudées, et plongent au fond de la mer, pour transformer patiemment la goutte en une perle…

.

… Ma compréhension est faite d’affleurements successifs et légers, comme des gouttes de pluie tombant de branche en branche depuis la cime des grands arbres. L’eau vivante de la vie, l’eau claire de la source dans la montagne, le miracle de l’enfant qui naît, de son cœur qui bat, de ses yeux qui s’ouvrent à la lumière des hommes. La vie… Elle s’exprime à travers lui dans son premier cri marquant l’instant obscur, l’instant initial de celui en lequel elle va sentir, souffrir, aimer, agir jusqu’à l’épuisement de son enveloppe humaine…

.

… Au cours de ces rêves éveillés que sont nos existences, des amitiés silencieuses se nouent, claires comme des lumières d’or, auxquelles le temps ajoute sa patine. Elles nous nettoient du doute de l’expérience solitaire et donnent à nos pensées la transparence de l’eau pure des sommets…

.

… Est-ce vraiment dans le flot des paroles échangées que nous communiquons ? Ne serait-ce pas plutôt par le sortilège d’un langage souterrain où les évidences matérielles se révèlent en amont de la formulation verbale ?…

.

… La vie de chacun d’entre nous n’est-elle pas une symphonie d’émotions, de pensées et de gestes que nos actes interprètent dans la vacuité du temps, à des octaves différents ?…

.


“La conscience d’être, ici et maintenant”  Jeanne Guesné 1910 – 2010.

Tableaux : 1/”Vue du lac Trasimene”  Caroly Marko le jeune  1822 – 1891  2/“Château de Visegrad”  Caroly Marko  le vieux 1793 – 1860.

…..

Capter, éclaircir, éclairer, épurer… pour transformer notre chemin…

BVJ – Plumes d’Anges.

Élan vital…

Samedi 10 septembre 2011

.

.

…” Notre essence est spontanéité et liberté. Elle est notre élan vital, le

noyau de notre être, la source intarissable de notre créativité. C’est

elle qu’enfant nous exprimions en dansant et en chantant sans

retenue. Elle connaît le projet profond qui nous rendra heureux. Elle

nous encourage à réaliser ce projet en nous murmurant à l’oreille :


“Laisse-toi porter par la vie, ne résiste pas, fais confiance. Accepte

qui tu es dans l’instant, n’attends pas le futur, ne t’attarde pas au

passé. Tu n’es pas ta souffrance : ne t’attache pas à celle-ci, laisse-la

derrière toi. Vis le moment du présent et écoute qui tu es dans cet

instant. Exprime qui tu es, réalise qui tu es sans compromis car tu es

merveilleux comme tu es, sans peur, sans défense, rempli de joie et de

projets. Tu es bien plus que tes peurs, tes défenses et les croyances de

ton ego. Tu es tous les possibles, ton potentiel est immense. Tu es bien

plus que ce que tu nommes ton “moi”…”

.


“Vivre en paix” 2003  Thierry Janssen.

Tableaux : 1/“Les premiers pas”  Marguerite Gérard 1761 – 1837  2/“Fleurs”  Jan-Baptist van Fornenburgh 1621 – 1648.

…..

Marcher sur le chemin de notre destinée…

BVJ – Plumes d’Anges.