Archive pour la catégorie ‘plumes légères’

Jardin fertile…

lundi 8 février 2021

.

.

Dans ma tête, j’ai créé un jardin avec vue imprenable sur le ciel.

J’ai tenté de le composer telle une musique,

ici des notes blanches et là des notes roses,

quelques portées aromatiques pour les oiseaux chanteurs enchantés et enchanteurs,

des arbres en majesté où virevoltent des papillons,

quelques gros cailloux où s’asseoir les jours de grande fatigue,

une gloriette où prendre une tasse de thé,

des herbes folles, des herbes sages,

un bassin d’eau limpide où le soir venu, se mirent les étoiles…

C’est un petit lieu calme, mille parfums y planent,

ombre et lumière s’y prélassent délicieusement.

J’aime me reposer dans ce jardin intérieur, fruit de mes rêves,

et y cueillir des pensées un tantinet sauvages.

Et vous, comment imaginez vous le vôtre ?

.

« The stars nodded,

the ocean agreed,

The flowers chorused,

« Bloom now – bloom free »

rise again »

 

(« Les étoiles ont hoché la tête,

L’océan a accepté,

Les fleurs ont chanté,

« Fleurissez maintenant – fleurissez librement »

ressuscitez. »)

Tess Guinery

.

Illustrations : 1/ « Roses et autres fleurs » Album de plantes japonaises   2/ « Maison de thé » – Dynastie-Joseon-XVème-Corée.   Auteurs anonymes.

…..

Entretenir avec soin le jardin de nos rêves…

BVJ – Plumes d’Anges.

Cristaux de lumière…

mardi 26 janvier 2021

.

.

Muraille de glace, tout semble figé, monde en noir et blanc…

.

.

Lent, lent travail d’équilibre du yin et du yang, la route est longue…

.

.

Un chant nait au milieu du silence,

une source coule comme une invitation, un breuvage pour entrer dans le rêve ?

.

.

Un soleil or pâle se lève. Éternelle succession d’instants à vivre.

Entrer dans le froid, saisir sa profondeur,

garder son cœur au chaud…

.

.

Volutes blancs sur blanc…

.

.

Arbre de verre…

.

.

Fleurs de neige…

.

.

Lune givrée en repos…

.

.

Infinie richesse…

Légèreté du moment, le blanc et le blanc s’allient pour sculpter d’éphémères paysages,

l’eau se transforme, se métamorphose, explore, court, se fige, se glace… s’évapore,

se fait nuage et retombe en pluie ou en neige…

Pourrions-nous l’égaler ?

Penser un monde et un monde qui s’enrichiraient l’un l’autre au lieu de s’affronter ?

Chacun se doit d’y réfléchir, chacun peut apporter sa lumière…

.

.

« Toujours plus libre,

 

vers cette vie toujours plus libre

où la vie sans fin s’improvise

 

vers cette vie qui ne meurt pas

et se propage à l’infini

 

vers cette vie qui boit la nuit

dans la fraîcheur du lâcher-prise

 

le chemin de l’éveil

est celui des oiseaux… »

.

Extrait de : « Le désespoir n’existe pas »  2018  Zeno Bianu.

.

Photos BVJ – Janvier 2021 –

Alpes françaises : Le Vernet et le Col de Vars.

…..

Improviser…

BVJ – Plumes d’Anges.

Ensemencer…

dimanche 17 janvier 2021

.

.

Une cape ouatinée, d’un gris perle, s’est posée sur le ciel.

Quelques gouttes ici et là, telles les notes d’une musique un tantinet triste.

Ainsi va l’hiver, l’eau céleste pénètre la terre, arrive le silence,

on peut fermer les yeux, rien ne semble se passer, et pourtant, et pourtant,

un terreau prépare le lit des germinations futures.

Lesquelles ? Présence de l’absolu mystère…

.

Aujourd’hui, un mécanisme de l’horloge du monde est enrayé,

il n’y a plus de logique,

l’Humanité semble perdre de son humanité sous les coups de la peur.

Nous devons réagir, voir les choses sous un autre angle,

vivre en conscience et en confiance, expérimenter d’autres possibles,

partir à la recherche d’autres voix, il y en a de belles qui fleurissent à droite et à gauche,

c’est à nous de les trouver.

Chacun a des atouts cachés dans ses grottes intérieures,

pourquoi ne pas les mettre en lumière, oser quelques sorties à l’air libre ?

Ce Nouveau, cette énergie nouvelle nous montreront un autre chemin,

mais prenons garde à ne pas répéter l’ancien et le déjà vu.

Il nous faut vraiment être imaginatifs pour initier l’aurore du jour nouveau.

Discutons, proposons, engageons le débat,

ne laissons pas certains nous museler et parler à notre place.

Sortons de notre sidération,

donnons un NOUVEL ÉLAN à notre VIE !

.

Illustrations : 1/« Procession »  2/« Chant du ruisseau »   Bertha Lum  1869-1954.

…..

Ré-agir, ne pas s’endormir…

BVJ – Plumes d’Anges.

Navigateur 2021…

jeudi 7 janvier 2021

.

.

En 2021,

je me fais du bien,

je me désencombre, je m’allège,

je me libère, j’explore,

je découvre, je sélectionne,

j’affine, je cisèle…

.

Je retiens :

les inspirateurs charmeurs, les chercheurs de fraîcheur,

les chuchoteurs voyageurs, les initiateurs rieurs,

les créateurs joueurs, les compositeurs intérieurs,

les inventeurs de bonheurs, les cueilleurs de ferveur,

les auteurs conteurs, les acteurs de valeur,

les chanteurs guérisseurs, les chœurs de cœurs,

les senteurs de fleurs, les lueurs extérieures,

la chaleur des couleurs…

(Les autres, bien-sûr, je leur souhaite le meilleur !)

Toutes ces énergies me nourriront pour mieux

participer à un monde proche ou lointain…

.

Et vous,

quels fils d’or tissez-vous au seuil de cette nouvelle année,

quelles fleurs aimeriez-vous cueillir ?

.

.

« L’herbe des champs

libère sous mes semelles

Son parfum »

Masaoka Shiki

Illustrations : 1/« Un lit de de pavots » Maria Oakey Dewing  1845-1927   2/« Capucines »   Olga Boznanska  1865-1940.

…..

Faire des choix…

BVJ – Plumes d’Anges…

Vint, vingt-et-un…

jeudi 31 décembre 2020

.

.

Nous laissons derrière nous un monde étrange,

celui de 2020, et entrons dans l’année nouvelle,

puisse-t-elle féconder la lumière !

Le cœur du monde semble silencieux tant le vacarme autour de lui est puissant…

Ouvrons grandes nos ailes,

 amplifions encore et encore les belles vibrations de l’amour,

– amour contraire de la peur –

chantons haut, chantons juste,

repoussons les brumes ténébreuses,

un espace est là, prêt à fleurir, prêt à accueillir de nouvelles créations,

les intentions doivent rester pures, restons vigilants…

Lumineuse année 2021 à toutes et à tous !

.

« … L’infini n’est autre

Que le va-et-vient

Entre ce qui s’offre

Et ce qui se cherche

Va-et-vient sans fin

Entre arbre et oiseau

Entre source et nuage… »

François Cheng  – 2005 – « À l’orient de tout « 

.

Illustrations : 1/« Retable de Brera – détail«  Piero della Francesca  1412-1492   2/« Fleurs et oiseau »  Wen Shu  1595-1634.

…..

Féconder la lumière…

BVJ – Plumes d’Anges.

Jour festif…

jeudi 24 décembre 2020

.

.

C’était une Annonciation,

c’était le 23 mars 2020,

il y a neuf mois,

nous en avions parlé –>

Un,

deux,

trois…

dix…

vingt…

cinquante…

CENT !!!

Joyeuse suite numérique ascensionnelle qui ne cesse de s’élever,

la verticale du succès,

sortons les lampions,

hissons les guirlandes,

allumons les étoiles !

 – MARIE

du blog

BONHEUR du JOUR,

a publié un livre très touchant « Avec la vieille dame »

et aujourd’hui, nous sommes autour d’elle,

pour fêter le centième exemplaire vendu.

Bravo Marie, que ce joli voyage continue,

je souhaite longue vie à ce livre.

Il y a dans l’existence des rêves qui se font réalités,  n’est-ce-pas merveilleux ?

BELLES FÊTES à tous et à toutes,

de la JOIE et de la LUMIÈRE à partager sans modération,

« Avec la vieille dame » en particulier…

.

Illustrations : 1/ »Ange de l’Annonciation »  Masolino da Panicale  1383-1447  2/ »Fleurs »  Jean-Baptiste Fornenburgh  1590-1648.

…..

Fêter la fête…

BVJ Plumes d’Anges.

Esprit de Noël…

lundi 21 décembre 2020

.

.

Premier jour de l’hiver,

un pâle soleil se lève pour honorer la saison nouvelle…

.

.

.

Traces de l’activité nocturne, invisible à nos yeux,

la course d’un lièvre et d’un chamois,

mais qui donc aura le dernier mot ?

.

.

Les bouleaux au repos

observent, sidérés, une page blanche,

une page de silence, tout sera à dire ou à écrire…

.

.

Les petites mains tissent inlassablement des fils d’espérance,

pour étoffer le monde…

.

.

Rouges grelots suspendus aux branches dénudées,

la nature se prépare à la fête…

.

.

La pouponnière est fort sage,

les chaussons du grand soir se tricotent en toute discrétion, sous le manteau…

.

.

Petits et grands oiseaux chantent et volettent,

la scène du théâtre de la vie leur appartient…

.

.

Et l’homme accourt, applaudit, il se sent un peu seul,

il veut vivre l’instant lumineux, 

le ciel alors saupoudre un peu de poussière d’étoiles sur le royal sapin…

.

.

Joyeuses fêtes de fin d’année à toutes et à tous,

il nous faut faire prospérer ces graines de lumière en nos cœurs…

.

« Le coquelicot blanc

d’une averse hivernale

a fleuri »

Matsuo Basho

Photos BVJ – Alpes françaises – Décembre 2020.

…..

Croire en la lumière nouvelle…

BVJ – Plumes d’Anges.

Arabesques…

samedi 7 novembre 2020

.

.

J’aime, dans la nature, la rencontre avec les cairns,

chacun y dépose sa pierre, son intention, son vœu, sa prière.

Ils sculptent un paysage dans le paysage,

c’est une élévation vers le ciel qui me transporte.

.

Portant un regard plus intense sur l’une de ces pyramides,

j’y ai remarqué des pierres ouvragées.

– La nature est pourvoyeuse de nourritures apéritives pour certains animaux –

Nulle présence alentour,

le soleil brillait encore dans ce royaume du minéral et de la neige,

juste un tapis de lumière et une ligne sombre

pour accéder à la danse flamboyante de l’automne.

Ces lichens à la teinte de saison s’étaient faits ornements.

En y regardant de plus près encore,

nous pouvions admirer une scène,

les volutes semblaient dessiner un paysage d’Orient.

Nous étions entrés là dans une vaste Galerie d’Art à ciel ouvert,

celle-ci était aux Anges.

C’était une invitation au silence et au recueillement,

CHUT…

.

« Estampe d’aube / délivrant le lever /des sèves 

*

Parole de l’orée / sur le thalle des mots / ton désir incrusté 

*

Li – chen / en l’aubier / de notre occident / ta Chine 

*

Lisse rocher / immuable en lui / ton éraflure 

*

Ne pas te dire / spores effritées de / ton silence »

.

Poème « Lichen VII »  extrait de   « Lichens »  Jacques Lacarrière   1925-2005.

.

Photos BVJ – Fin octobre 2020.

…..

S’unir à la nature en fête…

BVJ – Plumes d Anges.

Réveillement…

lundi 2 novembre 2020

.

.

M – AIME –

M, la lettre M, treizième de notre alphabet,

si porteuse dans ce qu’elle énonce, clef de la vie et de sa belle circulation, de sa vérité.

La première lettre des mots Montagne, Merveille, Magie, Magnificence,

Mélodie, Mélusine, Mise au monde, Mer…

La première lettre des mots Mensonge, Manipulation, Médisance, Mal…

L’éternelle dualité du monde, ses deux faces.

Notre travail humain est simple, vivre, choisir notre chemin,

chaque jour s’en souvenir, nourrir les bons mots,

se nourrir de ces mots pour dessiner le monde que nous voulons.

.

.

L – AILE –

L, la lettre L, douzième lettre de notre alphabet…

La première lettre des mots Lumière, Limpidité, Libération…

.

P – PAIX –

P, la lettre P, seizième lettre de notre alphabet…

Je choisis de cultiver la Prudence mais pas la Peur…

Les mots brodés par les lettres ont un pouvoir considérable,

il nous faut en avoir conscience, nous éveiller, nous réveiller à leur sens profond,

ne pas nous laisser violenter par certains,

c’est notre LIBERTÉ.

.

Quelles lettres, quels mots vous inspireront aujourd’hui ?

.

.

J’étais, ces jours derniers, là-haut, sur une Montagne,

pour avoir un autre point de vue sur le Monde,

la Lune était éblouissante,

c’était Merveilleux et Paisible,

mais j’ai dû, comme beaucoup d’entre nous,  en descendre,

de roses petits nuages m’ont soutenue…

Courage à toutes et à tous !

.

« Vent d’automne

Voyageur dans ce monde flottant

J’ignore où tu vas »

Masaoka Shiki.

Photos BVJ – Fin octobre 2020.

…..

Déployer les ailes du courage…

BVJ – Plumes d’Anges.

Temps suspendu…

dimanche 25 octobre 2020

.

.

Voyage dans l’imaginaire, imaginons, imaginez,

nous avons ce droit inaliénable…

.

Choisir un jardin – peu importe sa taille, seule compte sa beauté –

ou choisir un lieu de nature immaculée.

Y prendre place…

Sentir,  selon la météo rêvée,

la chaleur du soleil – levant ou couchant – nous envelopper,

 une douce brise nous caresser le front,

 une fine pluie nous tapoter la joue.

Entendre le clapotis du ruisseau,

le chant des oiseaux, des notes perchées aux plus graves,

tout nous murmure la joie du monde si l’on prête l’oreille.

Retour aux sources : les pieds bien ancrés dans la terre, se réunifier,

se tenir droit, sentir l’équilibre en soi,

– équilibre qui vient du latin aequus, signifie égal, et de libre, qui a le pouvoir –

toucher les arbres d’un regard neuf, se recentrer,

devenir l’arbre, sentir sa force, sa puissante, sentir le bois qui craque,

la sève qui circule, le feuillage, les fleurs et les fruits présents ou à venir.

Puis laisser tomber ses feuilles mortes, les vieux réflexes et les vieux schémas, s’alléger.

Ne plus écouter le bruit du monde mais capter la richesse du silence intérieur,

un repos est nécessaire pour plus tard, un jour ou une nuit,

vivre une autre saison dans toute sa profondeur.

Renaître et s’épanouir dans une dimension nouvelle,

se laisser transformer encore et encore, se réunifier, s’émerveiller,

sentir en soi couler une rivière d’énergie,

« que puis-je en faire pour participer à la vie ? »

devrait rester la seule question à se poser,

 laisser émerger son intuition,

PENSER PAR SOI-MÊME.

Je vous souhaite de vivre cette expérience, oh combien salvatrice !

.

« L’automne est arrivé

venant visiter mon oreille

un oreiller de vent « 

Matsuo Bashô

.

Illustrations : 1/« Début d’automne »  2/« Paysage d’Oregon »  George Inness  1825-1894.

…..

Aiguiser notre regard intérieur…

BVJ – Plumes d’Anges.