Archive pour juillet 2011

Voie…

Vendredi 22 juillet 2011

.

.

” Au lieu d’essayer d’être une montagne

Soyez la vallée de l’univers.”

Source inconnue.

Tableau : “Paysage de rivière avec vue sur le massif du Mont Blanc”  Jacobus Hendricus Johannes Noteboom 1811 – 1878.

….

PLUMES D’ANGES FAIT UNE PAUSE…

Je vous souhaite à tous et à toutes de très bonnes vacances,

à bientôt, mes plus belles pensées vous accompagnent…

…..

Trouver sa voie…

BVJ – Plumes d’Anges.

Bien-Être…

Mercredi 20 juillet 2011

.

Gentes dames,

que diriez-vous d’un petit moment rien qu’à vous,

où la nature et ses fruits caresseraient votre visage

et y déposeraient leurs bienfaits apaisants ?

.

.

RECETTES POUR PEAUX SENSIBLES.

.

Crème à la pêche :

” Écrasez la chair d’une pêche blanche (vertus adoucissantes).

Gardez la pulpe, ôtez le jus.

Faîtes une pâte onctueuse en ajoutant quelques gouttes d’eau de rose dont les tanins tonifient l’épiderme.

Appliquez et laissez agir dix minutes puis rincez à l’eau tiède.”

.

.

Masque à l’abricot :

“Pour calmer une peau sensible, offrez-lui un masque à la pulpe de fruits très sucrés.

Composez une pâte crémeuse avec la pulpe de deux abricots (tonifiants) et une cuillère à café de miel de lavande (apaisant).

Appliquez-la partout, du front à la naissance du décolleté, en prenant soin de vous être préalablement démaquillée.”

.

.

Je vous souhaite de passer un instant délicieux,

votre visage et votre âme seront tout en joie…

Recettes extraites de :“Les remèdes de grands-mères, ça marche” 2001 Josette et Vincent Rousselet-blanc.

Tableaux : 1/“Jeune fille avec fleur”  Alexey Tyranov 1808 – 1859  2/“Plateau avec pêches et feuilles de vigne”  Giovanni Ambrogio Figino 1548 – 1608  3/“Panier d’abricots”  Louise Moillon 1610 – 1696.

Moment de bien-être pour être bien…

BVJ – Plumes d’Anges.


Or…

Mardi 19 juillet 2011

.


…” Une histoire raconte

qu’un homme qui avait très faim,

rencontra un homme riche et généreux

qui lui offrit un plein sac de pièces d’or.

Il tenta de les manger mais comme il ne pouvait les croquer,

ni les avaler,

il n’apprécia pas du tout son cadeau qu’il jeta aux ordures.

C’est souvent ce que nous faisons de ces précieux cadeaux

reçus,

lorsque nous recherchons le bonheur dans ce qui est éphémère.”…

.


Histoire extraite de : “Rendez-vous dans les Himalaya” Tome 2  Claudia Rainville.

Tableaux : 1/“Nature morte à la grenouille”  Georg Fliegel 1566 – 1638  2/”West Rock, New Haven” Frederic Edwin Church 1826 – 1900.

…..

Ouvrir les yeux…

BVJ – Plumes d’Anges.

Réponse…

Dimanche 17 juillet 2011

.

Réponse au précédent billet :

il s’agissait d’un poème extrait des chansons d’amour des…

.

.

“CARMINA BURANA”.

Étonnant, non ?

.

ICI

vous pourrez lire ce recueil dans sa langue originelle

- je réalise que j’avais omis de préciser que ce texte était initialement en latin, recevez toutes mes excuses -

et là, le poème qui nous intéresse :

… “132

1a.

Iam vernali tempore

terra viret germine,

sol novo cum iubare.

frondent nemora,

candent lilia,

florent omnia.

1b.

Est celi serenitas,

aeris suavitas,

ventorum tranquillitas;

est temperies

clara et dies,

cantant volucres:

2a.

Merulus cincitat,

acredula rupillulat,

turdus truculat

et sturnus pusitat,

turtur gemitat,

palumbes plausitat,

perdix cicabat,

anser craccitat,

cignus drensat,

pavo paululat,

gallina gacillat,

ciconia clocturat,

pica concinnat,

hirundo et trisphat,

apes bombilat,

merops sincidulat.

2b.

Bubo bubilat

et guculus guculat,

passer sonstitiat

et corvus croccitat,

vultur pulpat,

accipiter pipat,

carrus titubat,

cornix garrulat,

aquila clangit,

milvus lipit,

anas tetrinnit,

graculus fringit,

vespertilio et stridit,

butio et butit,

grus et grurit,

cicada fretendit.

3a.

Onager mugilat,

et tigris raceat,

cervus docitat,

et verres quirritat,

leo rugit,

pardus ferit,

panther caurit,

elephans barrit,

linx et frennit,

aper frendit,

aries braterat,

ovis atque balat,

taurus mugit,

equus et hinnit.

3b.

Lepus vagit,

et vulpis gannit,

ursus uncat,

et lupus ululat,

canis latrat,

catulus glutinat,

rana coaxat,

anguis sibilat,

grillus grillat,

sorex desticat,

mus et minnit,

mustela drindrit,

sus et grunnit,

asinus et rudit.

4.

He sunt voces volucrum

necnon quadrupedum,

quarum modulamina

vincit phenix unica.

5a.

Iam horrifer Aquilo

suavi cedit Zephiro,

sole in estifero

degente domicilio.

dulcisona resonat harundo.

floride cum floridis

florent vites pampinis.

odorifera

surgunt gramina,

gaudet agricola.

5b.

Nunc dracones fluminum

scatent emanantium;

imber saluberrimus

irrigat terram funditus;

cataractas reserat Olimpus.

redolent aromata,

cum cinnamomo balsama.

virent viola,

rosa et ambrosia.

coeunt animalia.”…
.

.

Ce manuscrit fut découvert en 1803 par le commissaire royal Christophe von Aretin à la bibliothèque de l’Abbaye bénédictine de Benediktbeuern, en Bavière. Il contenait une collection de poèmes médiévaux en latin qui furent publiés pour la première fois en 1847 à Stuttgart.

Ce manuscrit comprend 112 folios, certains poèmes sont incomplets, certains folios ont été intervertis…

Ce recueil a sans doute été écrit entre 1220 et 1250 par un ensemble de lettrés anonymes maitrisant le langage, connaissant la Bible et les œuvres de l’Antiquité.

Il est composé de poèmes lyriques et de poèmes non lyriques.

Le recueil actuel est formé de 238 poèmes de tailles inégales, répartis en quatre groupes :

- les poèmes satiriques et moraux (1-55)

- les poèmes d’amour (56-186)

- les poèmes du jeu et du vin (187-226)

- les drames religieux (227-238).

Ces poèmes s’attaquent à l’église, aux paysans et aux nobles, mais c’est là une tradition du Moyen-Age.

Ils ont été mis en musique de façon très libre par Carl Orff en 1937…

.

Après cette lecture, je me pose une question :

cela se passait au XIIIème siècle…

les Hommes ont-ils évolué ?

Source : “Le manuscrit des Carmina Burana” Ouvrage présenté et traduit par Étienne Wolff 1995  Imprimerie nationale éditions.

Tableaux : 1/“Clytie” Louis Welden Hawkins 1849 – 1910  2/“Wapiti”  Albert Bierstadt 1830 – 1902.

…..

Chanter le nouveau…

BVJ – Plumes d’Anges.


Bruits d’oiseaux et autres quadrupèdes…

Vendredi 15 juillet 2011

.

DEVINETTE

.

Ayant été surprise et amusée par la lecture d’un recueil de poèmes, écrit au XIII ème siècle,

je vous en propose un petit extrait, il parlait d’oiseaux, je n’ai pu résister…

Sauriez-vous  deviner à quelle œuvre il appartient ?

La réponse sera dans mon prochain billet…

.

.

…” C’est maintenant le printemps,

la terre sous les jeunes plants reverdit,

le soleil brille avec un nouvel éclat,

le bois se couvrent de feuillage,

les lys resplendissent de blancheur,

tout est en fleurs.

.

Le ciel est serein,

l’air est doux,

les vents sont tombés,

il fait agréablement chaud,

le jour est clair,

les oiseaux chantent.

.

Le merle siffle,

le rossignol gazouille,

la grive babille,

l’étourneau piaille,

la tourterelle gémit,

le ramier roucoule,

la perdrix cacabe,

l’oie cacarde,

le cygne crie,

le paon criaille,

la poule glousse,

la cigogne claquette,

la pie jacasse,

l’hirondelle trisse,

l’abeille bourdonne,

le guêpier chuchette.

.

.

Le hibou ulule,

le coucou coucoule,

le moineau pépie,

le corbeau croasse,

le vautour jabote,

l’épervier lamente,

l’effraie hue,

la corneille craille,

l’aigle glatit,

le milan huit,

le canard caquette,

le geai jase,

la chauve-souris grince,

le butor beugle,

la grue craquette,

la cigale stridule.

.

L’onagre braille,

le tigre feule,

le cerf brame,

le verrat grogne,

le lion rugit,

le léopard râle,

la panthère rauque,

l’éléphant barrit,

le lynx miaule,

le sanglier grommelle,

le bélier blatère,

le mouton bêle,

le taureau mugit,

le cheval hennit.

.

.

Le lièvre vagit,

le renard glapit,

l’ours gronde,

le loup hurle,

le chien aboie,

le chiot jappe,

la grenouille coasse,

le serpent siffle,

le grillon grésille,

la musaraigne souffle,

la souris chicote,

la belette piaule,

la truie couine,

l’âne brait.

.

Voilà les cris des oiseaux

et des quadrupèdes,

surpassés en harmonie

par l’unique phénix,

dont le séjour touche

au paradis.

.

Le soleil s’est installé

dans sa résidence d’été,

les roseaux frémissent

doucement,

les ceps de vigne déploient

leurs pampres fleuris,

des herbes parfumées

pointent.

Le paysan est en joie.

.

Désormais les serpents pullulent

dans les rivières qui débordent,

une pluie fécondante

imbibe la terre en profondeur,

le ciel ouvre ses cataractes.

La cannelle et le baume

exhalent leurs effluves,

la violette, la rose

et l’armoise s’épanouissent.

Les animaux s’accouplent.”…

.

Tableaux : 1/“Ophélie”  John William Waterhouse 1849 – 1917  2/“La chouette” Valentine Cameron Prinsep 1838 – 1904  3/“Paysage aux deux chevaux”  Nicolas Pietersz Berchem 1621 – 1683  4/“Portrait de femme”  Alfred Stevens 1823 – 1906.

…..

Comprendre le sens…

BVJ – Plumes d’Anges.

Sentir la vie…

Mercredi 13 juillet 2011

.

.

…”Les humains ont toujours plus souffert à cause d’autres humains qu’à cause de catastrophes naturelles…

…On ne devient pas bon en essayant d’être bon mais en trouvant la bonté qui est déjà en soi et en lui permettant de s’exprimer. Mais celle-ci ne peut émerger que si des changements fondamentaux se produisent dans l’état de conscience…

… Quelle libération de réaliser que “la voix dans ma tête” n’est pas ce que je suis ! Mais alors qui suis-je ? Je suis celui qui voit ceci. Je suis celui qui est là avant la pensée. Je suis la présence dans laquelle la pensée, l’émotion ou la perception se produisent…

… Une grande partie de la vie des gens est vouée à une préoccupation obsédante des choses. C’est pour cette raison qu’un des maux de notre époque est la prolifération d’objets. Quand vous ne pouvez plus sentir la vie en vous, il est probable que vous la remplirez d’objets…

… Et qu’est la rancune sinon un fardeau de vieilles pensées et de vieilles émotions…

… N’essayez pas de vous débarrasser de la rancune. Essayer de se débarrasser ou de pardonner ne fonctionne pas. Le pardon se produit naturellement quand vous voyez que la rancune n’a d’autre raison d’être que de renforcer un faux sens de soi, de maintenir l’ego…

… Au mieux la pensée peut pointer vers la vérité, mais elle n’est jamais la vérité…

… Une relation authentique en est une qui n’est pas dominée par l’ego et la recherche d’image et de Moi. Dans une relation véritable, il y a une attention vigilante et une ouverture envers l’autre personne, sans aucun “vouloir”. Cette attention vigilante, c’est la Présence…

.

.

… Si vous êtes malheureux, il faut en premier lieu le reconnaître. Mais ne dites pas “je suis malheureux”, car ce malheur intérieur n’a rien à voir avec qui vous êtes. Dites “il y a du malheur en moi”. Ensuite, observez. Il se peut qu’une situation dans laquelle vous vous trouvez ait quelque chose à voir avec votre malaise…

… Le secret de l’art de vivre, le secret du succés et du bonheur se résume en cinq mots : FAIRE UN AVEC LA VIE. Faire un avec la vie, c’est faire un avec le moment présent. À ce moment là, vous réalisez que ce n’est pas vous qui vivez votre vie, mais la vie qui vit en vous…

… En laissant les choses être ce qu’elles sont, vous devenez ce que vous êtes, c’est à dire vaste, spacieux. Vous n’êtes plus un fragment, façon d’être telle que l’ego se perçoit. Votre véritable nature émerge…

… Reconnaître tout le bien qui vous arrive dans la vie est ce qui sert de fondement à l’abondance…

…Dès que vous commencerez à donner, vous commencerez aussi à recevoir. Vous ne pouvez pas recevoir ce que vous ne donnez pas…

… Vous devez être conscient de votre respiration aussi souvent que vous le pouvez, aussi souvent que vous vous en souvenez… quand vous prenez conscience de votre respiration, l’attention se détache des pensées ménageant ainsi de l’espace. C’est une des façons de susciter la conscience…

… ACCEPTER veut dire que, pour l’instant, c’est ce que cette situation et ce moment exigent que je fasse. Alors, je le fais volontiers…

… Quand vous posez un geste dans une attitude d’acceptation, cela signifie que vous êtes en paix pendant que vous le faites…

.

Extraits de “Nouvelle Terre” 2005 Eckhart Tollé.

Tableaux : 1/“Léopard” 3/“Guépard avec deux serviteurs indiens et un cerf”  Georges Stubbs 1724 – 1806  2/“Poème de l’âme n°11 – Virginité”  Louis Janmot 1814 – 1892.

…..

Respirer la vie qui court en nous…

BVJ – Plumes d’Anges.

Histoire de coeur…

Lundi 11 juillet 2011

.

…”Ne pas donner son cœur aux fantômes. Les fantômes, ce ne sont pas les morts, certes non, ce sont les vivants quand ils se laissent emmailloter par les bandelettes de leurs soucis…

.

.

… L’enfance est longue, longue, longue. Après vient l’âge adulte qui dure une seconde et la seconde suivante la mort éclate, ruisselle…

… Je n’admire pas une œuvre parce qu’on me dit de l’admirer, mais par la puissance d’amour qui vibre en elle…

…L’amour donné un jour, c’est pour toujours qu’il est donné…

… L’humain est ce qui est à venir. Nous partons de bas, de très bas. Nous sommes si bas que nous ne sommes même pas à la hauteur des yeux d’un enfant. Nous savons donc ce qui nous reste à faire : travailler à rendre  vivant ce qui ne l’est pas encore.”…

.

“Autoportrait au radiateur” 2000  Christian Bobin.

Tableaux : 1/“Jeune maman contemplant son enfant” Albert Anker 1831 – 1910  2/“Petite fille tenant une poupée”  Fritz Zuber-Buhler 1822 – 1896.

…..

Donner son cœur à la vie…

BVJ – Plumes d’Anges.

Manière douce…

Samedi 9 juillet 2011

.

.

…” Dire ta vérité d’une manière douce, mais pleine et entière.

Vivre ta vérité, d’une manière douce, mais de façon totale et cohérente.

Changer ta vérité, facilement et rapidement, quand ton expérience t’apporte une nouvelle clarté.”…

“Conversations avec Dieu-T.1″ 2003  Neale D.Walsch.

“Les falaises de Moen” Peter Christian Thamsen Skovgaard 1817-1875.

…..

Ne pas blesser le monde…

BVJ – Plumes d’Anges.

Questionnement…

Mercredi 6 juillet 2011

.

.

…” Ne peut-il exister un gouvernement dans lequel les majorités ne décident pas virtuellement du juste et de l’injuste, mais bien plutôt de la conscience ? …

… Je pense que nous devons d’abord être des hommes, des sujets ensuite…

… Une corporation faite d’êtres consciencieux est une corporation douée d’une conscience…

… La démocratie, telle que nous la connaissons, est-elle la dernière amélioration possible à un gouvernement ?

N’est-il pas possible d’aller plus loin dans la reconnaissance et l’organisation des droits de l’homme ?

Il n’y aura jamais d’État vraiment libre et éclairé tant qu’il ne reconnaîtra  pas l’individu comme un pouvoir plus altier et plus indépendant, d’où dérivent son propre pouvoir et son autorité, et qu’il ne le traitera pas en conséquence.

Il me plaît d’imaginer un État qui puisse se permettre d’être juste envers tous les hommes et qui traite l’individu avec respect comme un voisin ; qui ne jugerait pas sa propre quiétude menacée si quelques-uns  s’installaient à l’écart, ne s’y mêlant pas, en refusant l’étreinte, sans pour autant s’abstenir de remplir tous les devoirs de bons voisins et de compatriotes.

Un État qui porterait ce genre de fruit, et le laisserait tomber aussi vite qu’il a mûri, ouvrirait la voie à un État encore plus glorieux et parfait, que j’ai également imaginé sans le voir nulle part.”

.

Extraits de ” La désobéissance civile”  Henry David Thoreau 1817 – 1862.

Tableaux : 1/ “La jeune fille et les pêches”  Valentin Serov 1865 – 1911  2/ “Moutons dans un pré”  Eugène Verboeckhoven 1798 – 1881.

…..

Être des individus conscients…

BVJ – Plumes d’Anges.

Être soi…

Lundi 4 juillet 2011

.

.

…” Je ne peux changer le monde, mais je peux toujours commencer à le changer…

… Ce que tu donnes, tu le donnes ; ce que tu ne donnes pas, tu te l’enlèves…

… Les maîtres nous aident à trouver le chemin, mais nous seuls pouvons le parcourir…

… Si nous ne sommes pas capables d’apprécier la beauté d’autrui, c’est que nous ne sommes pas conscients de la nôtre et si nous ne voyons que les défauts d’autrui, c’est qu’en eux nous ne voyons que les nôtres…

… Si nous avons quelque mérite, ce n’est pas parce que nous sommes l’auteur de l’œuvre – elle provient d’une dimension qui nous est supérieure - mais parce que nous avons été capables de plier notre moi personnel à la volonté du Mystère : obéir, c’est devenir un canal…

… En fait, nous parvenons à obtenir un miracle lorsque, en levant nos lunettes mentales, nous développons la capacité de le capter…

… Il y a un moment initial où une alternative se présente à nous : nous devons ou non faire ou dire quelque chose. Si nous décidons de le faire, nous initions un mouvement qui, sans le savoir, nous conduit à l’éclosion du miracle…

… Ce que nous voulons être, nous le sommes déjà…

… Imaginons que la tête, pur intellect, coupe elle-même ses jambes par peur d’avancer, ses bras par peur de choisir et son tronc par peur de vivre. Dans ce cas, elle reçoit le cadeau qui convient aux limites qu’elle s’est imposée…

… Pour réaliser quelque chose, il faut prendre des risques, affronter les défaites et les critiques…

… Si nous ne nous aimons pas, nous ne pouvons aimer personne, et au lieu de donner, nous réclamons…

… Arriver à être ce qu’on est et non ce que les autres veulent que nous soyons n’est pas chose facile…

… Lorsque nous cessons de rejeter la faute sur les autres, nous nous retrouvons avec nous-même. Un grand pas en avant consiste à reconnaître que nous sommes responsables de ce qui nous arrive…

.

Extraits du livre ” Le cabaret mystique” 2008 Alejandro  Jodorowsky.

Tableaux : 1/”La femme voilée”  2/”La toilette”  Walter Sauer 1889 – 1927.

…..

Mettre au jour notre beauté…

BVJ – Plumes d’Anges.