Archive pour janvier 2012

Riche potage…

Mardi 31 janvier 2012

.

Le créateur, en obligeant l’homme à manger pour vivre, l’y invite par l’appétit, et l’en récompense par le plaisir.”

“Physiologie du goût” Aphorisme V  Jean-Anthelme Brillat-Savarin 1755-1826.

.


.

Que diriez-vous par ces temps de grand froid,

de la recette d’un doux potage

pour réchauffer votre cœur ?

Vous en serez riche à plus d’un égard,

et l’invité chanceux qui le dégustera, dira de vous :

“C’est un(e) artiste potagiste de premier ordre !”.

Sans courir après les honneurs et les titres pompeux,

il est fort agréable de voir notre tablée tout à sa régalade !

.

Voici,

rien que pour vous,

la “formule” inscrite dans mon cahier magique.

D’où vient-elle ? Ma mémoire me joue encore des tours, j’en suis navrée.

.

POTAGE AUX FANES DE RADIS.

.

(Choisissez des produits bio, ou des produits d’un jardin voisin dont vous connaissez les méthodes de culture…)

Pour quatre personnes,

il vous faudra :

2 bottes de radis,

4 pommes de terre,

1 gros oignon,

1 cube de bouillon de poule,

de la crème fraîche,

du sel et du poivre 5 baies.

.

Émincez l’oignon, faites-le revenir doucement dans un faitout,

ajoutez les pommes de terres coupées en morceaux,

les fanes de radis préalablement rincées,

le bouillon, le sel.

Laissez frémir une vingtaine de minutes.

Au moment de servir, versez la crème fraîche, mixez le tout,

puis saupoudrez de poivre cinq baies.

Vous pourrez accompagner ce plat de croutons grillés…

Un vrai délice, et, c’est bien connu, la soupe fait grandir !!!

.


Tableaux : 1/“Nature vivante aux radis”  Émilie Mediz-Pelikan 1861 – 1908  2/”Petite fille avec tasse”  Constantin Hansen 1804 – 1880.

…..

Apprécier les choses simples…

BVJ – Plumes d’Anges.


Divin repos…

Dimanche 29 janvier 2012

.

.

…” Le voyageur doit frapper à toutes les portes avant de parvenir à la

sienne. Il faut avoir erré à travers tous les mondes extérieurs pour

atteindre enfin au tabernacle très intime.”…

.

.

Extrait de “L’offrande lyrique” XII  Rabîndranâth Tagore 1861 – 1941.

Tableaux : 1/”Jeune femme au jardin”  Emma Ekwall 1838 – 1925   2/“Moment de silence”  Suzanne Desmares   XIXème siècle.

…..

“Voyager” pour se trouver…

BVJ – Plumes d’Anges.

S’aimer…

Vendredi 27 janvier 2012

.

.

“Un jeune homme, voulant devenir artiste peintre, vient trouver un grand maître. Celui-ci lui demande de peindre et d’apporter son tableau. Lorsqu’il l’a terminé, le jeune homme le montre au vieux, qui lui dit :

“‘Qu’en penses-tu ? As-tu réussi ton œuvre ?

- J’attends que vous me le disiez, répond le garçon, pas très sûr de lui.

- Tu n’y es pas encore arrivé !”‘

Tristement, le garçon retourne dans sa chambre et commence un autre tableau. Lorsqu’il le termine, il revient voir le vieux.

“‘Qu’en penses-tu ? As-tu réussi ton œuvre ?

- J’attends que vous me le disiez.

- Tu n’y es pas encore arrivé !”‘

La même scène se répète ainsi pendant plusieurs années. Un jour, enfin, l’élève a le sentiment d’avoir réalisé une peinture qui a de la valeur. Satisfait, il le porte à son maître. Celui-ci l’examine attentivement, puis, comme toujours, il lui demande :

“‘Qu’en penses-tu ? As-tu réussi ton œuvre ?

.

.

- Cette fois, je crois que je l’ai réussie, mais j’attends que vous me le disiez.
- Je dois y réfléchir, étudier ton tableau. Reviens demain.”‘

Tout heureux, le jeune peintre va au café où se réunissent les autres élèves et commente avec chacun les qualités de son œuvre. L’un d’eux lui dit :

“‘Je ne vois pas pourquoi tu es tellement content de toi. Je viens de parler avec le vieux et il n’a pas cessé de critiquer ton tableau. D’après lui, il n’a aucune valeur.”‘

Le peintre, furieux, court à la maison du maître et, le voyant, il lui crie :

“‘Comment pouvez-vous parler ainsi de mon tableau ? C’est injuste : je suis sûr que vous savez qu’il est réussi, c’est une œuvre d’art ! Je n’admets pas que vous le démolissiez ! Je n’admets pas que vous disiez du mal d’un tableau que j’aime.”‘

Le vieux sourit et lui répond :

‘”Enfin, tu y es arrivé !”‘ “

.

Conte chinois extrait de  “La sagesse des contes” 1997 Alexandro Jodorowsky.

Tableaux : 1/”Le parapluie” 2/”l’Atelier” 3/”Autoportrait à la palette“  Marie Bashkirtseff 1858 – 1884.

…..

Apprendre à s’aimer, apprendre à se faire confiance…

BVJ – Plumes d’Anges.

Bonheur des voyages immobiles…

Mercredi 25 janvier 2012

.

.

…” Il se décida enfin pour des minéraux dont les reflets devaient s’alterner : pour l’hyacinthe de Compostelle, rouge acajou ; l’aigue-marine, vert glauque ; le rubis-balais, rose vinaigre ; le rubis de Sudermanie, ardoise pâle. Leurs faibles chatoiements suffisaient à éclairer les ténèbres de l’écaille et laissaient sa valeur à la floraison des pierreries qu’ils entouraient d’une mince guirlande de feux vagues.

Des Esseintes regardait maintenant, blottie en un coin de la salle à manger, la tortue qui rutilait dans la pénombre.

Il se sentit rapidement heureux ; ses yeux se grisaient à ces resplendissements de corolles en flammes sur un fond d’or ; puis, contrairement à son habitude, il avait appétit et il trempait ses rôties* enduites d’un extraordinaire beurre dans une tasse de thé, un impeccable mélange de Si-a-Fayoune, de Mo you-tann, et de Khansky, des thés jaunes, venus de Chine en Russie par d’exceptionnelles caravanes.

Il buvait ce parfum liquide dans des porcelaines  de la Chine, dites coquilles d’œufs, tant elles sont diaphanes et légères et, de même qu’il n’admettait que ces adorables tasses, il ne se servait également, en fait de couverts que d’authentique vermeil, un peu dédoré, alors que l’argent apparaît un tantinet, sous la couche fatiguée de l’or et lui donne ainsi une teinte d’une douceur ancienne, tout épuisée, toute moribonde.

Après qu’il eut bu sa dernière gorgée, il rentra dans son cabinet et fit apporter par le domestique la tortue qui s’obstinait à ne pas bouger.

La neige tombait. Aux lumières des lampes, des herbes de glace poussaient derrière les vitres bleuâtres et le givre, pareil à du sucre fondu, scintillait dans les culs de bouteille des carreaux tiquetés d’or.”…

* rôtie signifie  tartine

.

Extrait de “À rebours”  Joris-Karl Huysmans 1848 – 1907.

Illustrations : 1/”Mariée dans la Corée ancienne”  Élizabeth Keith 1887 – 1956 2/”Service à thé”  Jean-Étienne Liotard 1702 – 1789.

…..

Fermer les yeux et voyager dans les émotions, les mots, les couleurs, les saveurs, les senteurs…

BVJ – Plumes d’Anges.


Ambiance festive…

Mardi 24 janvier 2012

.

Pour continuer dans les gourmandises de la vie…

.

.

Il n’est pas nécessaire d’attendre un ÉVÈNEMENT,

on peut fêter le MOMENT PRÉSENT,

créer une ambiance festive si le CŒUR nous en dit…

Je vous l’avoue, j’adore ça.

J’aime les fines BULLES qui pétillent avec ÉLÉGANCE dans des flûtes cristallines,

ça me met en JOIE !

.

.

Pour accompagner ces DOUX MOMENTS,

que diriez-vous d’une EXQUISE RECETTE (trouvée… ?),

celle des blinis.


Il vous faudra avant tout faire l’acquisition d’une petite poêle d’un diamètre de 14/15 cm.

Une fois l’objet trouvé, vous pourrez vous lancer.

Pas de crainte, c’est simple comme bonjour !

.

BLINIS

Vous mélangerez :

1 yaourt grec (150 gr)

1 œuf entier

100 gr de farine

1 sachet de levure chimique (type Alsa)

pour obtenir 5 blinis.

Vous laisserez reposer cette pâte au frais pendant environ une heure.

Vous en déposerez une petite louche dans la poêle légèrement beurrée, à petit feu.

Dès la formation de petits cratères en surface,

vous pourrez retourner le blinis,

et le laisserez cuire encore quelques minutes.

.

.

Vous les accompagnerez  de crème fraiche, de saumon sauvage fumé ou d’œufs de saumon sauvage et d’un peu de citron, le plaisir est de taille !

.

.

Ne l’oubliez-pas :

Une bonne cuisinière est une fée qui dispense le bonheur”

Elsa Schiaparelli 1890 – 1973.

Tableau : “Hip hip hurra !”  Peter Severin Kroyer 1851 – 1909.

…..

Créer la joie, créer la fête, VIVRE ces moments…

BVJ – Plumes d’Anges.


Éclatante chevelure…

Dimanche 22 janvier 2012

.

POUR ENTRETENIR DE JOYEUSES PENSÉES

.

.

Si l’hiver de nombreux arbres perdent leur chevelure,

tel n’est pas notre cas !

Nous nous faisons un devoir d’entretenir la nôtre,

elle est notre richesse, notre patrimoine.

C’est bien connu,

le jour où notre moral affiche une valeur proche du gel,

un passage chez le coiffeur peut nous changer la vie !

Que diriez-vous de cette petite recette :

une lotion de rinçage qui viendrait revigorer les cheveux roux, blonds ou bruns, devenus ternes et mous ?

.

.

Je le sentais bien, vous n’attendiez que ça !

Elle est à base de Sauge (du latin salvare = sauver) officinale et cette plante a de multiples vertus.

.

.

Il vous faudra : 20 gr de Sauge, un litre d’eau de source et le jus d’un demi-citron.

.

Vous ferez bouillir la sauge cinq minutes dans l’eau de source.

Vous laisserez refroidir, filtrerez et ajouterez le jus de citron.

Vous conserverez cette lotion dans une bouteille en verre, à l’abri de la lumière.

Vous l’utiliserez pour le dernier rinçage de vos cheveux après le shampoing.

.

.

Le bien-être est assuré,

et d’éclatantes pensées naitront…

Recette extraite de : “Les Plantes et leurs vertus” 2002  Marie Borrel.

Tableaux : 1/”Jeune fille brossant ses cheveux”  William Mac Gregor Paxton 1869 – 1941  2/”Vénus marine”  Théodore Chassériau 1819 – 1856   3/”Salvia officinalis”  Franz Eugen Köhler 4/”Le drapeau”  Thomas Cooper Gotch 1854 – 1931.

…..

Bien-être pour être bien (bis)…

BVJ – Plumes d’Anges.

Apprendre le Monde…

Vendredi 20 janvier 2012

.

.

“J’avais soif et faim d’absolu.

J’ai quitté le monde pour sauver les créatures.

J’ai quitté le monde pour atteindre à l’Illumination.

J’ai quitté mon père, ma mère et les miens.

J’avais soif et faim d’absolu.

Puis j’ai compris que je ne serais apaisé que si j’apprenais à aimer aussi la saleté, la poussière et les passions.

Il est facile de se révolter contre la réalité.

Il est plus difficile de la vivre.

Aussi je suis revenu dans le monde.”

.

Un moine de Dharamsala.

(Histoire reprise par C. Singer 1943-2007   dans “N’oublie pas les chevaux écumants du passé” 2005)

Tableaux : 1/“Jeepe somnolant”  Bruno Liljefors 1860 – 1939  2/“Chatte et ses deux chatons”  Léon Charles Huber 1858 – 1928.

…..

Accepter le Monde…

BVJ – Plumes d’Anges.

Grâce sauvage…

Mardi 17 janvier 2012

.

.

…” Je suis née ainsi, c’est à moi de le reconnaître et de l’accueillir…

.

… Si dès notre venue sur terre, les adultes qui nous entourent pouvaient voir la perfection qui nous habite et l’utiliser dans la construction de notre personnalité, nous serions amenés à nous développer et à nous nourrir à cette énergie originelle. Nous serions guidés vers l’usage de notre force tranquille, plutôt que de consacrer nos premières années de vie à devenir l’idéal de quelqu’un d’autre et souvent à nous construire à contre-courant de nous-mêmes…

.

… La prison dorée est la grande tentation de vivre autour de cet idéal de perfection, dans ce paradis de notre innocence, et de le maintenir à tout prix sans réellement voir qu’il y a une scission entre ce que nous voulons être et ce que nous sommes réellement. Sur la base de cette division si douloureuse, nous ne pouvons nous aimer. Emprisonnés, nous ne pouvons pas vraiment évoluer, ou même progresser. À moins que quelque chose ne vienne heurter notre construction et nous réveiller…

.

… Notre âme nous appelle. Entendons-nous son chant ?…

.

… L’épreuve nous met face à la Vie. Et cette vie qui frappe à notre porte est brutale. Elle nous secoue. Réveille-toi ! nous dit-elle. Alors sommes-nous prêts à rencontrer l’essentiel ?…

.

… Nous ignorons qu’une fissure s’est créée pour permettre le passage d’une puissante vague de fond qui va nous entraîner loin des rivages de notre vie actuelle, afin que nous puissions vivre une initiation qui va nous permettre de nous rencontrer…

.

… Et nous nous rencontrons enfin pour mourir à notre construction du passé…

.

… Nous découvrons également que c’est le regard que nous portons sur les évènements de notre vie qui nous fait souffrir…

.

… L’épreuve, par sa grâce sauvage, nous aide à nous mettre au monde…

.

… Vivre en harmonie avec nous-mêmes, les autres et l’univers n’est-il pas le but ultime de notre incarnation ?…

.

… “Dis-toi qu’il y a un après”…

.

… Ne plus entretenir les voiles du jugement et de la division, devenir transparents à notre âme est une mission qui s’impose d’elle-même…

.

… Le regard unifié nous permet de voir que dans notre vie, tout est déjà présent. Nos yeux et tous nos sens sont enfin ouverts à la dimension profonde de notre conscience, de notre cœur et de nos actions. Nous accueillons les aspirations, les élans qui viennent de nos profondeurs…

.

… Là où nous pensions contrôler, nous ne le pouvons plus. Le moment n’est-il pas venu de prendre conscience que la vie est l’inconnu en mouvement perpétuel ?…

.

… Prendre la main, écouter, recevoir, faire un geste, offrir un regard, sourire, dire le mot qui apaise sont des rituels cent fois plus puissants que la haine…

.

.

… Habitons notre vie et laissons la vie nous habiter…”

“Le point de rupture” 2009  Marie-Lise Labonté.

Illustrations : 1/“Pic des cactus”  Alfred Malherbe 1804 – 1865  2/”Trapézistes” Calvert Litho.Co 1890.

…..

Être ce que nous sommes vraiment…

BVJ – Plumes d’Anges.

Calme…

Dimanche 15 janvier 2012

.

.

“Sur le chemin menant à la lune

je me retourne.

Je t’aperçois

et ne cesse de m’émerveiller

sur ta somptueuse beauté,

bulle d’eau

qui flotte sur l’océan de l’espace immense.

Tu es la Terre,

tu es la planète verte

éclatante et superbe,

pourtant si fragile.

Je me découvre en toi,

moi qui marche dans la pleine conscience

sur le chemin de terre

bordé d’herbe fraîche.

Mes pieds font une promesse à la Terre.

Mes yeux embrassent l’heure matinale.

Je m’installe dans la paix de l’instant présent…

… La Terre, c’est nous.

Chers frères, chères sœurs,

Elle est si belle que j’ai envie de prendre

dans mes bras toute la planète,

de la serrer tendrement contre ma poitrine.

Respirons ensemble au même rythme

et ramenons le calme dans notre esprit.

Nous les frères humains, coopérons.

Acceptons-nous

car nous savons

que notre amour est le tout…

.

Extrait de : “Calme”  Thich Nhât Hanh.

Tableaux : 1/“Forêt de Fontainebleau”  Abott Anderson Thayer 1849 – 1921  2/“Le verger”  Thomas Cooper Gotch 1854 – 1931.

…..

Cueillir des forces au sein de l’époustouflante nature…

BVJ – Plumes d’Anges.

Liebster Blog…

Jeudi 12 janvier 2012

.

.

KENZA de —> THÉ AU JASMIN

m’a attribué cette distinction, elle me va droit au cœur,

Kenza, je t’en remercie très sincèrement.

J’ai envie de l’offrir à des blogs sur lesquels je me promène silencieusement et qui me procurent beaucoup de joie… Je vous souhaite de partager ma joie.

.

- UN UNIVERS SINGULIER -

Pour sa jolie créativité qui nous donne envie de nous dépasser…

.


blog de Miss Clara —> Les carnets de Miss Clara

.

- UNE MAISON DE RÊVE -

Pour son joli monde qui nous fait rêver…

.


blog de Léa —> Atelier de Léa

.

- DES OBJETS CHALEUREUX -

Pour ses jolies trouvailles qui nous font voyager dans le temps…

.


blog de Corey —> Tongue in Cheek

.

- DE LA JOIE ET UN IMMENSE TALENT POUR “PARLER OISEAU” -

Pour son “joli” humour indispensable à la vie…

.


blog d’Auguste Derrière —> Auguste Derrière

.

- UNE SUBLIME NATURE, UNE BELLE HUMANITÉ MÊLÉES À UNE GRANDE CULTURE -

Pour ses justes observations et ses somptueuses photographies qui nous élèvent…

.

Matthieu Ricard —>Matthieu Ricard

.

Les “nommés”, s’ils le veulent bien,

recopieront le logo,

l’offriront à 5 blogs aimés,

préviendront ces blogs qui à leur tour,

citeront la source et offriront cette distinction à 5 blogs qu’ils affectionnent…

Illustrations : cartes d’Élizabeth Bem 1843 – 1914.

…..

Exprimer et faire circuler nos belles pensées…

BVJ – Plumes d’Anges.