Réalité ou reflet ?…

.

.

Je me questionne encore et encore depuis lundi 12 juillet 2021,

ce que je vois, sens ou entends est-il la réalité de notre monde

ou un simple reflet qui navigue sur des eaux ?

Je vous l’avoue, je préfèrerais que ce soit une illusion optique,

un mirage, un propos qui fait plouf, qui fait flop…

Je suis en état de sidération absolue,

comme suspendue entre deux mondes

et je ne sais encore comment reprendre mes esprits…

.

« … Des mots projetés dans la nuit

Pour traverser à gué la Voie,

Pour retrouver, jadis entrevue,

Depuis longtemps perdue, l’Étoile… »

Extrait de : « Enfin le royaume »  2018  François Cheng.

.

Photo BVJ – Canal de la Durance – Juillet 2021.

…..

Ne pas se noyer…

BVJ – Plumes d’Anges.

13 commentaires sur “Réalité ou reflet ?…”

  1. Fiorenza dit :

    Oui, chère Brigitte, nous avons perdu « L’Etoile »,
    celle qui avait pour nom LIBERTÉ : la retrouverons-nous ❓

    Continuons à avancer, le regard tourné vers la voûte céleste,
    et repassons-nous en boucle l’idéal d’Emmanuel Kant :
    « Ma conscience en paix et au-dessus de ma tête…le CIEL ÉTOILÉ ! »

    Avec toute ma chaleureuse amitié !

  2. Anne dit :

    Tes photos sont belles!
    Les reflets semblent être l’envers de la réalité, mais la réalité tout de même. Pas une autre vision!
    Maintenant, qu’est- ce que la réalité? L’imagination peut- elle la remplacer?
    Parfois on voudrait échapper à la réalité, on se dit: non, ce n’est pas ça, ce n’est pas possible…….Mais rien pour la remplacer. On doit se coltiner avec.

  3. Je crois que l’on voudrait échapper à la réalité et vivre dans son monde. Un monde de volupté et de douceur. Tant que l’on peut rêver cela aide.
    Bon retour chez-toi. Bises des Alpes de Haute Provence

  4. DANIEL dit :

    Il faut éviter de se laisser emporter par tous ces mentals qui ne créent que confusions et agressivité. En ces temps difficiles nous avons besoin de solidarité et non d’affrontements…..J n’aime guère les positions extrèmes !

  5. Aifelle dit :

    Belle photo pour un sujet triste. J’essaie de prendre la distance avec ce qui se passe, tout en étant atterrée que l’on en soit là. Mais ne pas se décourager et croire aux ressources des uns et des autres, qui peuvent aussi se révéler. Courage Brigitte. Bises.

  6. Tania dit :

    Belle photo, Brigitte, merci. Un sujet qui divise, en France comme en Belgique.
    Il reste tant de situations inhumaines voire absurdes : par exemple, une voisine hospitalisée ne peut recevoir de visite qu’une fois par semaine de son mari, pourtant vacciné, alors que des personnes non vaccinées y travaillent.
    Courage, nous finirons par sortir de cette épidémie.

  7. Célestine dit :

    Je suis comme toi, ma Plume.
    Sidérée par l’emballement des choses
    Restons zen !
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  8. Colo dit :

    Vivre dans un nuages ou son reflet, tes photos sont si belles.
    On en sortira chère Brigitte, poco a poco, tu verras.
    En attendant cette chanson de l’espoir, chilienne, pour toi:

    https://youtu.be/PXP2V_nOqe4

  9. thé ache dit :

    et si nous étions coincés sur, dans cette ligne de partage de sidération, l’étoile s’est éclatée on ne sait plus vers où se diriger…

  10. Je ne suis pas sûre que qui que ce soit ait la solution. Nous vivons dans un monde nouveau auquel il va falloir s’habituer. Il ne sera pas ce que nous en ferons, mais ce que d’autres, hélas, décideront d’en faire. Nous pourrons conserver certaines oasis et continuer à penser, à créer, à proposer, à respecter, à apprendre, à transmettre, … Courage.

  11. Binh An dit :

    Bonsoir Brigitte,
    Comment vas-tu? Je viens prendre un peu de calme chez toi. Très belle photo.
    Sidérée, dis-tu ? Mais, ailleurs, là-bas, je t’assure, c’est mille fois pire.

  12. Marie Minoza dit :

    Continuons de croire contre vents et marées à une « impossible étoile »

    Telle est ma quête
    Suivre l’étoile
    Peu m’importent mes chances
    Peu m’importe le temps
    Ou ma désespérance
    Et puis lutter toujours
    Sans questions ni repos
    Se damner
    Pour l’or d’un mot d’amour
    Je ne sais si je serai ce héros
    Mais mon cœur serait tranquille
    Et les villes s’éclabousseraient de bleu
    Parce qu’un malheureux
    Brûle encore, bien qu’ayant tout brûlé
    Brûle encore, même trop, même mal
    Pour atteindre à s’en écarteler
    Pour atteindre l’inaccessible étoile

    Jacques Brel

  13. Florinette dit :

    Je comprends ta sidération, j’ai subi la même, puis cela m’a fait penser à tous ces ouvrages qui l’ont annoncé, cela m’a redonné confiance, car, pour sortir de cet ancien système, il faut passer par ce chaos pour aller vers plus d’harmonie. Alors, continuons à suivre notre cœur sans se laisser happer par cette torpeur et surtout restons tous unis, car c’est tous ensemble que l’on sauvegardera notre liberté.
    Belle journée Plume d’Anges, je t’embrasse.

Laisser une réponse

*