Archive pour juillet 2012

Épanouissement de l’être…

Lundi 30 juillet 2012

.

.

…”L’esprit de la Vérité souffle quand il veut, non au commandement de l’homme. Mais celui-ci peut dans un entraînement constant, lutter envers tout obstacle à cet épanouissement de l’être ; il peut apprendre à dominer son égoïste volonté de durée, à surmonter la crainte face à la douleur et à prendre sur lui la douloureuse réalité de l’existence. Il s’exerce à se rendre perméable à l’Être, à affiner l’œil et l’oreille intérieurs. Touché par l’Être, il parviendra à se purifier dans le silence…

.

.

…L’homme moderne souffre d’un manque de calme – de calme extérieur et, plus encore, de calme intérieur, il manque de sérénité.

Du monde extérieur nous parviennent les innombrables bruits qui, conséquence de la technique, troublent le rythme naturel ; bruits de l’étroitesse du monde d’aujourd’hui dans lequel nous devons vivre. Rares sont les lieux préservés du bruit et de l’exigu. Il nous faut y fuir afin d’y trouver le silence et les espaces libres. Le calme extérieur est lié aux vastes horizons ; rien ne doit y troubler l’atmosphère, l’âme et l’esprit doivent pouvoir s’y épanouir librement…

.

.

… Il y a beaucoup d’hommes qui inspirent le respect par leur savoir, leurs capacités, leur caractère exemplaire, et auquel pourtant il manque quelque chose : le rayonnement humain. Ils ne sont pas en harmonie et en paix avec eux-mêmes ; ils sont incapables d’établir un vrai contact humain. Ils sont privés et de bénédiction et de chaleur communicative, parce qu’ils ne font pas un avec eux-mêmes, parce qu’ils ne sont pas heureux.

La mesure principale d’un homme n’est-elle pas dans la réponse à la question : Est-il en harmonie, est-il en paix ?… N’est-il pas par conséquent, une source naturelle de ce rayonnement grâce auquel autrui se sent accessible en tant qu’être humain, c’est à dire, reconnu, compris et aimé en tant qu’homme ? …

.

.

… Celui qui se contente de soulager la souffrance d’un homme, par exemple avec des drogues, tout en le maintenant enfermé dans le monde de la conscience naturelle, ne travaille pas en faveur du salut mais agit plutôt en tricheur. Le sens des souffrances humaines, en particulier, est de permettre l’accession à un ordre spirituel et à des forces supérieures qui vous libèrent de celles qui ont provoqué ces souffrances…

.

.

… Celui qui est parfois capable de laisser pénétrer la lumière surnaturelle en lui se trouve au seuil de sa métamorphose. Celui qui sait déjà y demeurer de temps en temps, grâce à ses rayons a déjà ouvert une porte sur la vérité. Ici guette le danger suprême : va-t-il s’emparer de la flamme et l’emporter, ou va-t-il se laisser consumer par elle ? La chance de naître à nouveau n’est donnée qu’à celui qui a qui a le courage de se fondre à la flamme de la lumière surnaturelle…

.

.

… Plus on avance dans l’art de demeurer dans l’être, plus on découvre combien les rayons de la lumière surnaturelle mettent de l’ordre à l’intérieur de soi, combien ils purifient, dénouent les crispations et fertilisent, – non de manière analytique, en décomposant – mais positivement, en vivifiant les forces créatrices. Or tout dépend de cela ! Après avoir appris à regarder la lumière et à demeurer en elle, nous apprenons à connaître le sens de la souffrance, et tout ce que l’on a vécu jusque là s’ordonne dans un tout, nouveau et plus profond…

.

.

… Celui qui se libère de sa coquille pénètre dans la splendeur de l’Être. Son dépouillement, sa nudité lui permettent de vivre le mystère de la plénitude. Là où d’autres sont dévorés par la vie, il se sent porté par elle…”

.


.

“L’âme doit se briser avec violence dans sa propre Lumière. De la nuit et de la lumière jaillit un feu, un amour. Ainsi l’âme doit percer vers l’ordre divin.”

Maître Eckart  (1260-1328)

.

Extraits de : “La percée de l’Être”  Karlfried Graf Dürckheim 1896-1988.

Photos BVJ – Jardin de Baudouvin dans le Var.

…..

Rechercher les lieux de silence…

BVJ – Plumes d’Anges.


Étonnement…

Jeudi 26 juillet 2012

.

.

Je suis toujours émerveillée de l’attention que porte un enfant sur un clown. Les yeux grands ouverts, le regard pur où gravité et joie se succèdent, tout à son étonnement, entièrement présent à lui-même et transporté dans un monde céleste, il savoure le moment…

Et si,

et si nous tentions de porter un semblable regard sur ce qui nous entoure ?

Si nous invitions dans notre vie  légèreté, simplicité, joie et étonnement ?

L’étonnement, oh, oui !

Aujourd’hui le spectacle est ici, un petit click

—> Mr Ramesh

et vous serez conquis(e), j’en suis certaine !

(merci à Nout pour cette découverte dont je ne me lasse pas)

.

Tableaux : 1/“Clown”  Karoly Ferenczy 1862-1917  2/“Bébé Félix”  Pal Szinyei  Merse 1845-1920.

…..

S’étonner encore et toujours…

BVJ – Plumes d’Anges.

Souvenirs alpins…

Lundi 23 juillet 2012

.

“Pays, arrêté à mi-chemin

.

.

… Entre la terre et les cieux

.

.

… Aux voies d’eau et d’airain,

.

.

… Doux et dur, jeune et vieux

.

.

… Comme une offrande levée,

.

.

… Vers d’accueillantes mains

.

.

… Beau pays achevé

.

.

… Chaud comme le pain !”

..

.

“Au ciel, plein d’attention,

.

.

… Ici la terre raconte ;

.

.

… son souvenir la surmonte

.

.

… dans ses nobles monts.

.

.

… Parfois elle parait attendrie

.

.

.

… qu’on l’écoute si bien,

.

.

… alors elle montre sa vie

.

.

… et ne dit plus rien.”

Photos BVJ

(entre Parc des Écrins et vallée de la Maurienne)

Extraits de : “Les quatrains valaisans“  Rainer Maria Rilke 1875-1926.

…..

Communier avec l’âme de la nature…

BVJ – Plumes d’Anges.

Ascendre…

Vendredi 6 juillet 2012

.

Ascendre quelques jours  les sommets et le pays des blancs moutons.

.

.

UNE PETITE PAUSE…

.

.

… je vous laisse une plage…

.

.

… tout est là qui vous attend…

.

.

… et si par hasard se dessinent à la surface de l’eau…

.

.

… quelques moutons d’écume…

.

.

… vous saurez alors…

.

.

… que mes célestes pensées vous accompagnent.

.

.

Douces vacances à toutes et à tous, à bientôt !

Madame Plumes.

Photos BVJ

…..

Découvrir de nouveaux horizons…

BVJ – Plumes d’Anges.


Donner des ailes…

Mercredi 4 juillet 2012

.

.

…”La force de l’aile est par nature de pouvoir élever et conduire ce qui

est pesant vers les hauteurs où habite la race des Dieux. De toutes les

choses de nature corporelle, ce sont les ailes qui le plus participent à ce

qui est divin. Or ce qui est divin, c’est le beau, le sage, le bon et tout ce

qui est tel. Ce sont les qualités qui nourrissent et fortifient le mieux

l’appareil ailé de l’âme, tandis que leurs contraires, le mauvais et le

laid, le consument et le perdent…”

.

Extrait de :”Phèdre” Platon 428-348 avant JC.

Tableaux : 1/“L’adoration de Vénus” détail  2/“Résurrection du Christ” détail -  Le Titien 1488-1576.

…..

Donner des ailes aux enfants…

BVJ – Plumes d’Anges.

Mystère…

Lundi 2 juillet 2012

.

.

“La Terre enseigne à regarder profondément, profondément.

Les yeux corporels sommeillent. Brille et veille un Oeil invisible.

S’effrayant, il regarde

Le mystère terrestre.

Cependant que la Terre dit :

- Sois allègre, je suis dans l’allégresse !

Regarde devant toi :

Il est une voix dans le saltant aujourd’hui ainsi qu’une voix dans l’obscur hier.

Dans le lit, cave du lac, le sous-sol est argile, marne et terreau,

Mais ce n’est là que la couche première :

Là est le fond, et au-dessus de la profondeur la vague, après la vague

Écoute, il est temps.

Sois jeune !

Tout sur Terre est changement, trait par trait, ajoute-toi…”

.

Extrait de : “La Terre”  Constantin D.Balmont 1867-1942.

Tableaux :1/”Vue d’un grotte dans le Golfe de Naples” 1830 Anonyme allemand2/Joseph Sacco “Oeil de jeune femme”, datant de 1844 – Collection Menil – Houston.

…..

Plonger au plus profond de soi…

BVJ – Plumes d’Anges.