Archive pour mai 2012

Grande décision printanière…

Mardi 29 mai 2012

.

.

Le temps passe, le temps passe,

le ciel est doux, le sable est chaud,

mais…

il  faut savoir prendre des décisions !

Aujourd’hui, je commence le grand ménage de printemps !

Vous savez, cette opération salvatrice qui vous fait

dépoussiérer,

trier,

désencombrer,

jeter,

ranger,

nettoyer,

épurer,

blanchir…

L’été est presque là, il y a urgence !

.

.

…”En ouvrant une porte du secrétaire, une pile de feuillets s’est effondrée. Cette fois, c’est trop. Il faut tout sortir, trier, classer, liquider. Garder le moins possible. Créer le vide pour permettre d’autres pleins. Allons-y pour les grandes manœuvres domestiques. Je vais sacrifier au dieu de l’ordre qui doit régner  sur les maisons bien tenues ; il permet une existence simplifiée, renouvelée.”…

Extrait de : “Célébration du quotidien” 1997  Colette Nys-Mazure.

.

.

Ce qui est bon pour la maison est bon pour l’esprit,

c’est bien connu,

j’échange pour quelques jours les plumes d’Anges

contre celles d’un plumeau.

Après, oui après, tout sera pur, immaculé, léger, limpide…

dans la maison, dans mon esprit.

À bientôt, je vous embrasse !

Tableaux : 1/”La plage en Normandie”  Paul Peel 1860-1892  2/”Soubrette”  Alexander Mann 1853-1908  3/”Arbres fruitiers en fleurs” Alois Tott 1870-1939.

…..

Mettre en œuvre…

BVJ – Plumes d’Anges.

Lux…

Samedi 26 mai 2012

.

.

“Ami,

où que tu sois,

ne t’arrête pas là.

Il faut sans cesse aller de lumière en lumière.”


Johannes Scheffler dit Angelus Silesius 1624-1677.

Tableau : “Le bocal aux poissons rouges”  Charles Edward Perugini 1839-1918.

…..

Suivre le courant de la lumière…

BVJ – Plumes d’Anges.


Entre deux mondes…

Jeudi 24 mai 2012

.

Hier ÉTAIT…

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Aujourd’hui EST !

La nature EST somptueuse…

La route EST magnifique…

Le trésor EST là, quelle que soit la couleur du ciel…

” Dieu nous rend souvent visite

mais la plupart du temps

nous ne sommes pas chez nous.”

Maître Eckhart  1260-1328.

…..

Infinie félicité de la nature…

BVJ – Plumes d’Anges.

Du bleu, mais clair…

Mardi 22 mai 2012

.

.

Une terrible envie de bleu m’envahit ces derniers temps,

peut-être un besoin d’apaisement en ces jours tumultueux…

.

.

“Le bleu est la plus profonde des couleurs : le regard s’y enfonce sans rencontrer d’obstacle et s’y perd à l’infini, comme devant une perpétuelle dérobade de la couleur. Le bleu est la plus immatérielle des couleurs : la nature ne le présente généralement que fait de transparence, c’est-à-dire de vide accumulé, vide de l’air, vide de l’eau, vide du cristal ou du diamant…

… Appliquée à un objet, la couleur bleue allège les formes, les ouvre, les défait. Une surface passée au bleu n’est plus une surface, un mur bleu cesse d’être un mur. Les mouvements et les sons, comme les formes, disparaissent dans le bleu, s’y noient, s’y évanouissent comme un oiseau dans le ciel. Immatériel en lui-même, le bleu dématérialise tout ce qui se prend en lui. Il est chemin de l’infini, où le réel se transforme en imaginaire. N’est-il pas la couleur de l’oiseau du bonheur, l’oiseau bleu, inaccessible et pourtant si proche ?…

… Domaine, ou plutôt climat de l’irréalité – ou de la surréalité – immobile, le bleu résout en lui-même les contradictions, les alternances – telle celle du jour et de la nuit – qui rythment la vie humaine…”

Extrait du “Dictionnaire des symboles” 1969  Jean Chevalier et Alain Gheerbrant.

.

.

Pour le plaisir, juste pour le plaisir, quelques notes de la musique de ce merveilleux film…

.

ici —>   BLEU

.

Avez-vous remarqué comme les couleurs se vivent différemment au fil de notre existence ?

.

Illustrations : 1/”Plumbago du Cap” 1878  Lena Lowis 2/“Jeune femme devant une cheminée”  Frederic Hendrik Kaemmerer 1839-1904  3/“La leçon de piano”  George Goodwin Kilburne 1839-1924  4/“Chlorophanes purpurascens” Joseph Smit 1836-1929.

…..

Vivre la couleur de l’instant…

BVJ – Plumes d’Anges.

Mots…

Dimanche 20 mai 2012

.

.

“Un mot est mort quand il est dit

Disent certains -

Moi je dis qu’il commence à vivre

De ce jour-là”

.

.

“Lettre à Louise et Frances Norcross”  Emily Dickinson 1830-1886.

Illustrations : 1/“Contes de la jungle”  James Jebusa Shannon 1862-1923  2/”Portrait d’Helen Gow”  Alexander Mann 1853-1908.

…..

Les mots que nous utilisons ont du pouvoir…

BVJ – Plumes d’Anges.

Confiance…

Mercredi 16 mai 2012

.

.

…”Lorsqu’on lutte contre quelque chose, on lui reste attaché pour toujours. Tant que nous luttons contre une chose, nous lui donnons plein pouvoir sur nous-mêmes, autant de pouvoir que celui qu’on utilise pour lutter contre elle…

.

… Personne n’a peur de l’inconnu. Ce que l’on craint est la perte du connu. C’est cela que nous craignons…

.

… Vous voulez espérer en des choses meilleures que celles que vous possédez. Sinon vous n’espèreriez pas. Ce que vous ne savez pas, c’est que vous possédez déjà ces choses. Pourquoi ne pas vous concentrer sur le présent au lieu d’espérer en un avenir meilleur ? Pourquoi ne pas comprendre le présent plutôt que de l’oublier et d’espérer un avenir meilleur ? Le futur n’est-il pas tout simplement un autre piège ?…

.

.

… Nous ne ressentons pas de souffrance lorsque nous perdons une chose ou un être auxquels nous avons permis d’être libres, une chose ou un être que nous n’avons jamais essayé de posséder…

.

… Lorsque vous demandez à une personne éveillée : “Pourquoi êtes-vous heureux ?”, cette personne vous répond : “Pourquoi pas ?”… Le bonheur est un état naturel. Le bonheur est dans l’état naturel des petits enfants…

.

… Dire non aux autres est merveilleux, cela  fait partie du réveil, c’est vivre sa vie comme on l’entend. Comprenez bien que cette attitude n’est pas égoïste. Ce qui est égoïste, c’est d’exiger que les autres vivent comme vous l’entendez. C’est cela l’égoïsme…

.

.

… Les expériences agréables rendent la vie délicieuse. Les expériences pénibles permettent de mûrir. Les expériences agréables rendent la vie délicieuse mais elles ne permettent pas de mûrir. Ce sont les expériences pénibles qui mènent à la maturité. Les souffrances mettent le doigt sur une région en vous-même qui n’a pas encore été développée, une région qui doit mûrir, se transformer, changer. Si vous saviez comment exploiter cette souffrance, ah, quel épanouissement !…

.

… Ne supprimez pas le désir, vous ne seriez plus vivant. Vous perdriez votre énergie vitale et ce serait terrible. Le désir, abordé dans son sens le plus sain, signifie énergie, et plus cette énergie est forte, mieux nous nous portons… Cherchez moins à satisfaire vos désirs qu’à les comprendre. Ne renoncez pas aux objets de vos désirs, comprenez-les ; mettez-les en pleine lumière. Voyez ce qu’ils valent réellement…

.

… Je vis avec très peu et j’en profite intensément. Lorsqu’on profite intensément d’une chose, on se contente de très peu…

.

.

… “Regardez les oiseaux du ciel, ils ne sèment ni ne moissonnent (Mathieu 6-26)…”

Extraits de : “Quand la conscience s’éveille.”  Anthony de Mello 1931-1987.

Illustrations empruntées au Magazine botanique de William Curtis – XIXème siècle : 1/”Paeonia papaveracera” 2/”Paeonia wittmanniana” 3/”Paeonia lactiflora” 4/”Paeonia sessiliflora“.

…..

Chaque jour peut être le début d’une belle et longue histoire…

BVJ -  Plumes d’Anges.

Au nom de la rose…

Mardi 15 mai 2012

.

.

… ” Que le prince montre de la dignité et il sera respecté,

qu’il honore ses parents et soit bon envers ses sujets, et ses sujets lui seront fidèles,

qu’il élève aux charges les hommes de mérite et forme les incompétents, et il excitera le peuple à cultiver la vertu.”…

Extrait de : “Les entretiens de Confucius” 11-20.

Illustration “Rosa muscosa” empruntée au Magazine botanique de William Curtis  1788.

…..

Que des roses fleurissent dans nos jardins intérieurs…

BVJ – Plumes d’Anges.

Osmose…

Lundi 14 mai 2012

.

.

“Quand vous marchez dans une forêt, il n’y a pas de promeneur, il n’y

a que la marche. Vous êtes entouré par les arbres, mais vous ne les

qualifiez pas, vous ne les nommez pas, vous demeurez dans la

perception directe. Vous êtes nulle part, votre esprit est complètement

vide de toute représentation mentale. Vous êtes en relation d’amour

avec votre environnement, parce que la nature autour de vous n’attend

que votre gratitude.”


Jean Klein – Extrait de “Cheminer, contempler” 2007  Michel Jourdan – Jacques Vigne.

Photo P.J.

…..

Se ressourcer…

BVJ – Plumes d’Anges.

Vérité de la vie……

Samedi 12 mai 2012

.

.

…” Pardon de vous déranger… C’était seulement pour dire bonjour !…

.


.

Les contes de fées c’est comme ça. Un matin on se réveille. On dit : “ce n’était qu’un conte de fées…” On sourit de soi. Mais au fond on ne sourit guère. On sait bien que les contes de fées c’est la seule vérité de la vie.

.


.

L’attente. Les pas légers. Puis les heures qui coulent fraîches comme un ruisseau entre les herbes sur des cailloux blancs. Les sourires, les mots sans importance qui ont tellement d’importance. On écoute la musique du cœur : c’est bien joli pour qui sait entendre…

.


.

Bien sûr on veut beaucoup de choses. On veut cueillir tous les fruits et toutes les fleurs. On veut respirer toutes les prairies. On joue. Est-ce jouer ? On ne sait jamais où le jeu commence ni où il finit, mais on sait bien que l’on est tendre. Et l’on est heureux…”

.


Extraits de : “Lettres à l’inconnue”  Antoine de Saint-Exupéry 1900-1944.

Photos BVJ.

…..

Dans la vie, seul AIMER est important…

BVJ – Plumes d’Anges.


Esprit nouveau…

Jeudi 10 mai 2012

.

.

…” S.H. : Le passage de la connaissance à l’action est très difficile pour les êtres humains. Nous lisons de bons livres dans lesquels il est écrit : attention, vous utilisez trop d’essence, dans dix ans il n’y en aura plus ! Vous lisez et vous vous dites : ils ont raison, mais maintenant qu’est-ce que je fais ? Je continue à utiliser ma voiture, j’essaie d’en avoir une qui roule avec un peu moins d’essence, mais j’utilise toujours une voiture. Pour que la connaissance aille jusqu’à l’action, quelque chose de plus est nécessaire, que vous avez si bien défini comme la compassion. Penser que nous ne faisons pas les choses bonnes ou mauvaises tout seuls, mais avec les autres, pour les autres. Si nous sommes liés par le souci du bien-être des autres, alors peut-être qu’ensemble, nous pourrons aller de l’avant.

D.-L. : La compassion, oui, c’est le sens des responsabilités. Quand vous prenez conscience que “moi aussi j’ai la responsabilité de prendre soin de ma maison, du sort des générations futures”, alors vient la conscience des autres et l’action suit. Le sens de la responsabilité découle d’une prise de conscience. Il ne vient pas de la foi mais d’une analyse. Je pense que le système éducatif qui existe aujourd’hui est essentiellement tourné vers les valeurs matérielles. Peu est fait pour éduquer notre système mental. Quand on aborde ce qui se rapporte à l’esprit, les gens disent que nous prônons un sujet religieux. Pourtant personne ne peut contester que notre vie de tous les jours est dirigée par notre esprit, de même que tous nos projets. Il n’empêche : nous n’ avons qu’une connaissance très réduite de ce qu’est l’esprit. Si vous voulez aller sur un autre continent, vous trouvez normal de faire appel à une carte pour vous diriger. C’est la même chose quand on parle de la compassion, du pardon – qui font partie de l’esprit – il vaut mieux avoir une carte de l’esprit. On peut s’en aider pour comprendre comment on va d’une émotion à une autre  : comment cette émotion qui part d’ici en crée une autre ; laquelle, elle-même, en crée une nouvelle. Cette carte nous permettrait de prendre conscience des activités incroyables qui se passent dans notre esprit. Cela n’a rien de religieux, pas du tout. Simplement, nous prenons soin de notre corps, de notre esprit qui fait partie de notre cerveau. Le cerveau est très sophistiqué. L’esprit, la conscience et les émotions – qui existent dans notre cerveau – le sont tout autant. Mais dans nos systèmes éducatifs modernes, rien n’est fait pour nous éduquer sur ce sujet.



S.H. : C’est vrai, nous n’apprenons pas grand chose dans nos écoles sur la complexité de notre esprit. J’imagine que l’éducation bouddhique vous conduit à développer ces cartes, à y inscrire les sentiments, les émotions ainsi que les méthodes pour les garder non-violentes. Ce que nous ne faisons ni dans notre système éducatif chrétien ni dans notre éducation moderne séculière. Nous ne tenons pas la violence à distance. Nous disons : si nous avons raison, alors agissons !, sans penser à la nécessité de tenir compte des autres. Nous tenons ici une message important – c’est votre message, mais c’est peut-être aussi le message de la pensée moderne où les femmes sont de plus en plus amenées à jouer un rôle important.

D.-L : C’est vrai, les femmes ont un rôle particulièrement important à jouer dans le développement de la sensibilité humaine, de la compassion, de la non-violence qui sont, comme vous venez de le souligner, encore très largement sous-développées au XXIème siècle dans les sociétés modernes où l’accent est mis sur l’excellence académique et intellectuelle plutôt que sur le développement de qualités humaines telles que la compassion, la tolérance.”…
.

Extrait de l’entretien entre le Dalaï-Lama et Stéphane Hessel : “Déclarons la paix ! Pour un progrès de l’esprit” – Avril 2012 – Indigène éditions.

Illustrations : 1/”Les jardiniers” 3/”Filles s’occupant des fleurs”  Karoly Ferencsy 1862-1917 2/”Petite paysanne Sava Hentia 1848-1904.

…..

Prendre soin de soi, prendre soin du monde…

BVJ – Plumes d’Anges.