Archive pour novembre 2011

Bons génies…

Mercredi 30 novembre 2011

.

.

“…”Aime le lieu où tu te trouves, tous ceux avec qui tu es et tout ce que tu fais.”…

.

… J’avais appris qu’en travaillant dans un état de concentration totale et en aimant ce que je faisais, je pouvais installer de la lumière dans la terre…

.

… Nous étions en train de nous préparer pour vivre avec une nouvelle conscience de la vie et nous devions apprendre, une fois pour toutes, ce pouvoir qu’a l’homme de créer son propre monde. Nous sommes tous capables de réaliser ce que nous avons en tête si c’est pour le bien commun…

.

… C’est l’amour qui fait que toutes les lois s’accomplissent…

.

…” Essayez de voir chacune de vos tâches quotidiennes sous une nouvelle lumière. Faites le comme pour la première fois, comme si chaque acte était nouveau, merveilleux et excitant. Laissez la vie vous apparaître ainsi et vous découvrirez que toute votre façon de voir changera.”…

.

… Ce que nous pensions se trouvait reflété dans notre vie quotidienne…

.

…” Lorsque vous commencez un travail, quel qu’il soit, veillez à avoir une attitude positive envers lui et vous découvrirez combien il en sera différent. C’est de notre attitude que tout dépend.”…

.

…” En vous efforçant de penser en termes de lumière, vous ajoutez de la lumière à celle qui existe déjà. Ainsi vous accélérez la vitesse de croissance d’une plante et rehaussez sa beauté, de plus vous avez accès à une compréhension plus juste et vous unissez à la perfection de Dieu.”…

.

… Nous apprîmes que chaque herbe manifestait une qualité, un rayonnement particulier. Quand nous les mangeons, cette qualité est rehaussée en nous. Ainsi plus l’éventail des herbes que nous mangeons est grand, plus elles nous apportent d’aide…

.

.

…” Prendre conscience de la beauté vous met en harmonie avec n’importe quel aspect de l’univers.”…

.

… “Chaque créature, humaine ou autre, réagit à son environnement tout en agissant sur lui (souvent sans s’en rendre compte !) car tout est lié.”…

.

… Nous avons notre rôle à jouer, en utilisant le pouvoir de notre libre arbitre pour diriger l’énergie de manière créatrice, à la fois en nous et dans le monde autour de nous. Chacun de nous peut, en toute conscience, choisir de fonctionner au delà de ses limites habituelles, et utiliser l’énergie dont il dispose pour un but plus vaste. Et nous pouvons trouver joie et satisfaction en prenant de plus en plus conscience que la contribution de chacun a son importance, si petite soit-elle.

La clef de ce changement réside dans la reconnaissance de l’unité de toute vie…

.

… Si nous pouvons de la sorte changer notre regard sur la vie, nos actions sur notre environnement ne seront plus les mêmes…

.

… Je réalisai que pour être le plus efficace possible, je devais faire de ma vie un reflet du monde tel que j’aimerais qu’il soit. En fait, je commençais à découvrir mon vrai pouvoir  en tant qu’être humain…

.

… De jour en jour j’apprenais qu’en acceptant de suivre l’appel le plus profond de mon cœur, j’attirerai à moi tout ce dont j’avais besoin pour vivre ces nouvelles valeurs…

.

… Se laisser guider par la présence de l’Esprit et générer de l’amour dans l’action sont deux principes appliqués dans la culture du jardin et dans la multitude d’activités proposées ici…

.

…” L’amour nourrit et stimule la force de vie en toute chose.”…

.

… Pour moi, tout cela démontre quelle puissance est accessible quand on s’autorise à être guidé par la passion de notre cœur, en phase avec le bien-être de la Nature et de la planète…”

.


“Les jardins de Findhorn” - 1975 -  Peter et Eileen Caddy, Dorothy Maclean, David Spangler, Roc et Alan Watson.

Tableaux : 1/”Pauvre Liza”  Orest Adamovitch Kiprensky 1782 – 1836  2/“Fleurs, céréales et un panier de cerises” 3/“Coing, chou, melon et concombre”  Fra Juan Sanchez Cotan 1561 – 1627.

…..

Se laisser guider par les bons génies…

BVJ – Plumes d’Anges.

Préséance…

Lundi 28 novembre 2011

.

.

…”Lorsque l’on a acquis la connaissance des choses, alors la compréhension est atteinte, alors la volonté est sincère ;

quand la volonté est sincère, alors le cœur est droit;

quand le cœur est droit, alors la vie personnelle est développée ;

quand la vie personnelle est développée, alors la vie familiale est réglée ;

quand la vie familiale est réglée, alors la vie nationale est en ordre ;

et quand la vie nationale est en ordre, alors le monde est en paix.

De l’empereur au dernier des hommes, le développement de la vie personnelle est le fondement de tout.

Il n’y a jamais eu un arbre dont le tronc fut mince et les branches épaisses et fortes.

Il y a une cause et une succession dans les choses, un commencement et une fin dans les affaires humaines.

Connaître l’ordre de préséance, c’est avoir le commencement de la sagesse.”…

.


“L’importance de vivre”  – Confucius, cité par Lin Yutang 1895 – 1976.

Illustrations : 1/”Portrait d’une jeune femme”  Albert Lynch 1851 – 1912  3/ “Danseuse espagnole”  John Singer Sargent 1856 – 1925.

…..

Un pas devant l’autre…

BVJ – Plumes d’Anges.


Avant l’été…

Samedi 26 novembre 2011

.

“AVANT L’ÉTÉ”,

Ah, je vous vois venir :

vous allez penser que l’été est une saison lointaine, qu’ il faut savoir prendre son temps et apprécier le moment présent, certes, certes, vous avez raison…

“AVANT L’ÉTÉ”,

cette période de l’année où tout germe et prend son envol, on se plait à rêver à un moment d’éternité… une autre saison s’installe, celle où l’on récolte les fruits…

“AVANT L’ÉTÉ”,

ce sont quatre filles talentueuses : ici, papiers, tissus, peintures et instruments à vent se métamorphosent en boites, sacs, sources lumineuses… qui s’envolent très vite vers d’autres demeures…

Alors, dépêchez-vous,

passez la grille,

prenez l’allée,

vous voyez l’arbre à lumière ?

c’est là, vous pouvez entrer.

Vous verrez, le lieu est vraiment beau : pour vous, ces quelques photos…

… Il y a encore beaucoup de choses à découvrir, mais le temps passe !

.

Ce week end, la porte est ouverte, allez sur leur joli site

–> AVANT L’ÉTÉ

il y a un plan et toutes les indications voulues.

Bonne balade, merci à Frédérique, Maureen, Édith et Florence pour la  mise en scène  et merci à Eve. pour cette découverte!

Aller vers l’autre et partager…

BVJ – Plumes d’Anges.

Initiation à la lumière

Jeudi 24 novembre 2011

.

.

…” Car un laque décoré à la poudre d’or n’est pas fait pour être embrassé d’un seul coup d’œil dans un endroit illuminé, mais pour être deviné dans un lieu obscur, dans une lueur diffuse qui, par instants, en révèle l’un ou l’autre détail, de telle sorte que, la majeure partie de son décor somptueux, constamment caché dans l’ombre, il suscite des résonances inexprimables.

De plus, la brillance de sa surface étincelante reflète, quand il est placé dans un lieu obscur, l’agitation de la flamme du luminaire, décelant ainsi le moindre courant d’air qui traverse de temps à autre la pièce la plus calme, et discrètement incite l’homme à la rêverie…

.

…Parfois le poudroiement d’or, qui jusque-là ne renvoyait qu’un reflet atténué, comme assoupi, à l’instant précis que l’on passe sur le côté s’illumine d’un soudain flamboiement, et l’on se demande, stupéfait, comment a pu se condenser une lumière si intense dans un lieu aussi sombre.

C’est là que j’ai su pour la première fois les raisons qui ont fait que les anciens couvraient d’or les statues de leurs bouddhas, et pourquoi l’on plaquait d’or les parois des pièces où vivaient les gens de qualité. Nos contemporains, qui vivent dans des maisons claires, ignorent la beauté de l’or. Mais nos ancêtres qui habitaient des demeures obscures, s’ils éprouvaient la fascination de cette splendide couleur, en connaissaient aussi bien les vertus pratiques. Car dans ces résidences chichement éclairées, l’or sans doute jouait le rôle d’un réflecteur. En d’autres termes, l’usage que l’on faisait de l’or en feuilles ou en poudre n’était pas un luxe vain, mais il contribuait, par l’utilisation judicieuse de ses propriétés réfléchissantes, à donner plus de lumière…  Si dans les tissus anciens l’on usait à profusion de fils d’or ou d’argent, il est évident que c’était pour la même raison. Le meilleur exemple de cela n’est-il pas cette étole de brocart que les moines portent autour du cou ? De nos jours, les édifices religieux des villes sont pour la plupart des bâtisses claires, propres à attirer la foule des fidèles ; là ces étoles paraissent inutilement voyantes et n’inspirent que bien rarement le respect, fût-ce au cou du prélat le plus digne ; mais sur les mêmes religieux, assis en rang, lors d’un office de liturgie ancienne célébré dans quelque monastère historique, l’on est forcé d’admirer l’harmonie que forme la peau ridée des vieux moines, le scintillement des lampes devant les statues des bouddhas, la texture de ces brocarts, et l’on mesure à quel point en est accrue la solennité de l’heure ; car exactement comme dans le cas des laques dorés, la majeure partie des dessins chatoyants du tissu disparaît dans l’ombre, car les fils d’or et d’argent ne font que jeter de temps à autre un bref éclair.”…

.

“Éloge de l’ombre” 1978  Junichirô Tanizaki.

Illustrations : 1/ Petit sanctuaire portatif  en bois laqué et orBritish Museum 2/”Mandala du Monde de la matrice” 11ème siècle - Musée de Nara.

…..

Évanescence de la lumière…

BVJ – Plumes d’Anges.

Le chant des dunes…

Mardi 22 novembre 2011

.

ACTE VIII

Une fois encore,

rêvons, imaginons, voyageons…

C’est l’histoire d’une petite peinture,

la neuvième de ces peintures “voyageuses”…

à déposer ici ou là selon l’humeur du jour ou de la nuit…

.

.

Voyageuses parce que nous pouvons imaginer les emporter partout avec nous…

.

“LE CHANT DES DUNES”

.

.

11 x 11 cm.

Bois d’ébénisterie enduit de six couches d’une préparation alliant colle de peau et Blanc de Meudon. Ponçage minutieux.

.

RECTO

Peinture réalisée avec un mélange d’aquarelle et de gommes, d’origine naturelle. Dorure à la feuille de cuivre.

VERSO

Dorure à la feuille de cuivre.

.

.

.

Pochette de voyage réalisée dans une étoffe ancienne (coton/soie) de couleur grise, molletonnée pour assurer la protection d’un objet délicat…

…et plein d’amour…

.

“LE CHANT DES DUNES”

est en vente sur

LA BOUTIQUE PLUMES D’ANGES .

BVJ

…..

Entendre la vie qui chante…

BVJ -Plumes d’Anges.

Oiseau chanteur…

Dimanche 20 novembre 2011

.

Merci à R.T. de m’avoir envoyé cette belle histoire :

.

.

En janvier 2007,

le Washington Post a réalisé une expérience,

celle de faire jouer de manière anonyme,

pendant quarante cinq minutes,

dans une station de métro,

à une heure de pointe,

le célèbre violoniste acclamé dans le monde entier :

JOSHUA BELL

Son instrument était un Stradivarius datant de 1713, et les sublimes morceaux joués étaient d’une grande difficulté d’exécution, des oeuvres de Bach, de Schubert, de Massenet…

Plus de mille personnes sont passées ce jour là, sept ont déposé une offrande,

une seule personne l’a reconnu…

Une des questions que posait le Washington Post était :

“Dans un environnement ordinaire, à une heure inappropriée, pouvons-nous percevoir la beauté?”

.

.

Cela peut faire sourire, mais cela interroge… ne trouvez-vous pas ?

Tableaux : 1/“L’heure d’instruction du Rossignol”  Philipp Otto Runge 1777 – 1810  2/ détail  “Mona Lisa”  Léonard de Vinci 1452 – 1519.

…..

Ouvrir ses sens pour saisir la “substantifique moelle“* du monde…

*F.Rabelais

BVJ – Plumes d’Anges.


Se chouchouter…

Vendredi 18 novembre 2011

.

.

…” J’ai du mérite”

“Je m’aime”

“Je m’autorise à être comblé(e)”

“Tout ce que j’ai besoin de savoir m’est révélé”

“Tout ce dont j’ai besoin vient à moi dans l’intervalle espace-temps idéal”

“La vie est joie et pleine d’amour”

“Je suis digne d’amour, j’aime et je suis aimé(e)”

“Je suis en excellente santé et débordant(e) d’énergie”

“Je prospère dans tous les domaines”

“Je désire changer et grandir”

“Tout est pour le mieux dans mon monde”

.

.

“Asseyez-vous devant un miroir pendant une dizaine de minutes et interrogez-vous :

Qui es-tu ?

Que veux-tu ?

Qu’est-ce qui te fait plaisir ?

Que puis je faire pour te rendre heureux (se) ?”…

.

SOURIEZ À LA VIE, ELLE S’EMPRESSERA DE VOUS SOURIRE !

Très belle journée à toutes et à tous.

“La force est en vous”  Louise L.Hay.

“Jeune fille nue face au miroir”  Giovanni Bellini 1430 – 1516.

…..

S’aimer et se complimenter…

BVJ – Plumes d’Anges.



Providence…

Mercredi 16 novembre 2011

.

.

“À l’instant où un être s’engage de manière irréversible, la Providence se

met, elle aussi, en mouvement. Toutes sortes de choses se produisent pour

l’aider, des choses qui ne se seraient jamais produites autrement, des

incidents inattendus, des rencontres fortuites et un soutien

matériel dépassant tout ce qu’il aurait pu imaginer.”…

Citation de Johann Wolfgang von Goethe 1749 – 1832.

Illustration : ” Le mouvement premier” Raffaello Sanzio dit Raphaël 1483 – 1520.

…..

Croire en soi…

BVJ – Plumes d’Anges.

Chant d’amour…

Lundi 14 novembre 2011

.

.

“Par vos beaux yeux je voix une douce lumière

Qu’avec les miens aveugles, ne pourrais voir ;

Sur le dos je transporte avec vos jambes un faix

Que ne sauraient porter mes pieds boiteux.

.

Privé de plumes, je vole avec vos ailes ;

Par votre esprit, je suis mû vers le ciel ;

Selon votre plaisir, je rougis, je pâlis,

Je brûle aux brumes froid’ et je gèle au soleil.

.

C’est en votre vouloir que seul est mon vouloir ;

En votre cœur, mes pensées se fabriquent,

Et mes paroles, les porte votre souffle.

.

Je suis, me semble-t-il, ce qu’est seule la lune :

Au ciel nos yeux ne sauraient la trouver,

Sinon dans la mesure où le soleil l’allume.”

.

Sonnet XXVII  -  Michelangelo Buonarotti dit Michel-Ange 1475 – 1564.

Tableau : détails de “La Madonne à la Grenade”  Sandro Boticelli 1445 – 1510.

…..

Pureté du chant de l’amour vrai…

BVJ – Plumes d’Anges.


Voyage céleste…

Samedi 12 novembre 2011

.

.

…” Deux frères partageaient la même vie. Un jour, ils partirent à la chasse et s’égarèrent sur l’Océan. Il furent emportés bien loin de leur pays, vers des rivages qu’ils ne connaissaient pas. Bientôt une terre immense apparut à leurs regards étonnés. Ils y abordèrent et partirent tous deux sur un sentier battu par les vents. Ils marchèrent des jours, des mois, des années. Il y avait tantôt de grandes forêts surmontées de pics glacés, tantôt des plaines sans fin où ils croisaient des animaux étranges. Ils cherchaient toujours à retrouver leur terre natale.

Un jour, ils aperçurent une grande tente. Une femme d’une ravissante beauté était là. Elle leur dit : “Je suis l’esprit du Soleil, et mon mari est l’esprit de la Lune.” Elle les invita à entrer et leur donna à manger de la viande de caribou. Bientôt son mari arriva. Il portait deux grandes ailes qui lui permettaient de planer lorsque venait la nuit. Après avoir dormi, il leur demanda de se blottir sous ses ailes et partit en courant comme le fait la Lune dans les nuages.

.

.

Puis il leur donna ses plumes et grâce à elles, ils descendirent sur la terre d’en bas et retrouvèrent leur pays natal. Alors les plumes de l’homme de la Lune se changèrent en la multitude des oiseaux qui peuplent notre monde.”…

.

Histoire racontée par la vieille Lizette Kha-tchô-ti au Fort de Bonne Espérance… – Extrait de “La sagesse des oiseaux” 2001   Érik Sablé.

Tableaux : 1/“Paysage marin”  Alfred Thomson Bricher 1837 – 1908  2/”Wing of a Roller”  Albrecht Dürer 1472 – 1528  3/ “L’Ange des oiseaux”  Franz Dvorak 1862 – 1927.

…..

Éternels cadeaux du ciel…

BVJ – Plumes d’Anges.