Archive pour septembre 2010

Dialogues avec l’oiseau…

Jeudi 30 septembre 2010

.

.

…” D’où te viennent-ils donc, mon enfant, tes yeux bleus ?

- C’est que lorsque l’orage a traversé le ciel,

Les éclairs qui brillaient étaient de flamme bleue ;

J’ai regardé la danse, au loin, de ces feux pâles,

Et tout le firmament qui bleuissait ainsi. “…

Konstantine Dmitrievitch Balmont - 1867 – 1942.

Tableau : “Blue Bird” Joseph De Camp – 1858 – 1923.

…..

Ouvrir les yeux, capturer la lumière…


BVJ – Plumes d’Anges.

L’essence du sens…

Mercredi 29 septembre 2010

.

” Charles Péguy (ou quelqu’un d’autre, je ne me souviens plus bien ) se rend à la cathédrale de Chartres.

Sur sa route, il croise un gars qui casse  des cailloux. Il lui demande ce qu’il fait.

Le gars lui répond, en pestant, qu’il fait un boulot stupide, fastidieux et mal payé de surcroît.

.

.

Péguy poursuit sa route, croise un deuxième casseur de cailloux, qui lui dit :

” Ma foi, je gagne ma vie en plein air, c’est mieux que derrière un bureau.”

.

.

Péguy avance, rencontre un troisième casseur de cailloux. Celui-là rayonne de joie. Péguy lui demande ce qu’il fait et le gars répond :

” Vous voyez bien, je bâtis une cathédrale.”

.


.

Le sens qu’il donne à ses efforts lui apporte beaucoup de bonheur, car il métamorphose le réel. Le caillou est déjà un morceau de la future cathédrale.”

Histoire racontée par Boris Cyrulnik ( Interview magazine Psychologie-”Donner du sens à sa vie”).

Illustrations : 1/  “Transport du marbre de Carrare” – Nicolay Ge - 1831 – 1894  2/ “Mécaniques, Architecture & Mathématiques de la Cathédrale de Milan” 3/ Gravure anonyme colorisée de la Cathédrale de Milan – 1856.

…..

Nous avons la liberté de choisir quel regard porter sur la vie…

BVJ – Plumes d’Anges.


Le sensible…

Mardi 28 septembre 2010

.

.

…” Le bonheur n’est peut-être qu’une épreuve qui a bien tourné. Ou une bienheureuse disposition du cerveau. Qu’en sait-on au juste sinon que tout instant recèle une chance de bonheur, et qu’il ne tient qu’à nous de la saisir ?…

( au Japon ) … On dit aussi là-bas que les gestes du quotidien peuvent gagner en élévation à condition qu’ils soient simples et répétés chaque jour…

… Le sensible nous promet l’infini ; il arrive même qu’il nous l’offre…

.

.

( Rilke au jeune poète Kappus qui lui confiait son désir d’écriture ) … “Une seule chose est nécessaire : la solitude. La grande solitude intérieure. Aller en soi-même et ne rencontrer durant des heures personne, c’est à cela qu’il faut parvenir”. Il faut être seule pour s’ouvrir au monde. Seule aussi pour faire entrer le monde en soi et le laisser agir…

.

.

… Le monastère extérieur s’élève par addition de pierres, le monastère intérieur, lui, résulte d’un incessant déblaiement. Le sensible procède d’un travail similaire.” …

Élisabeth Barillé – “Petite éloge du sensible” 2008.

Tableaux : 1/ Décoration gothique du haut d’une fenêtre – 1853  2/et 3/ “Solitude” - “Odalisque” – Frederic Leighton 1830 – 1896.

…..

S’ouvrir à la délicatesse du silence intérieur…

BVJ – Plumes d’Anges.


L’Optimisme…

Lundi 27 septembre 2010

.

…” Je sais aussi, dit Candide, qu’il faut cultiver notre jardin.

.

.

- Vous avez raison, dit Pangloss ; car quand l’homme fut mis dans le jardin d’Eden, il y fut mis “ut operaretur eum”, pour qu’il travaillât : ce qui prouve que l’homme n’est pas né pour le repos.

- Travaillons sans raisonner, dit Martin ; c’est le seul moyen de rendre la vie supportable.

Toute la petite société entra dans ce louable dessein ; chacun se mit à exercer ses talents : la petite terre rapporta beaucoup. Cunégonde était, à la vérité, bien laide, mais elle devint une excellente pâtissière ; Paquette broda, la vieille eut soin du  linge. Il n’y eut pas jusqu’à frère Giroflée qui ne rendit service ; il fut un très bon menuisier, et même devint honnête homme ; et Pangloss, disait quelquefois à Candide :

.

.

Tous les évènements sont enchaînés dans le meilleur des mondes possibles ; car enfin, si vous n’aviez pas été chassé d’un beau château à grands coups de pied dans le derrière pour l’amour de Mlle Cunégonde, si vous n’aviez pas été mis à l’Inquisition, si vous n’aviez pas couru l’Amérique à pied, si vous n’aviez pas donné un bon coup d’épée au baron, si vous n’aviez pas perdu tous vos moutons du bon pays d’Eldorado, vous ne mangeriez pas ici des cédrats confits et des pistaches.

- Cela est bien dit, répondit Candide ; mais il faut cultiver notre jardin.”…

.


Candide ou l’Optimisme ” 1759 – François Marie Arouet dit Voltaire 1694 – 1778.

Tableaux de John Frederick Lewis 1805 – 1876  1/”Deux colombes en cage” 2/”Repas de midi” 3/”Dans le jardin du Bey“.

…..

Ouvrir grands nos yeux pour savoir quand semer, la récolte arrivera en son temps…

BVJ – Plumes d’Anges.

Pierres de Lune…

Dimanche 26 septembre 2010

.

Petite balade dans un charmant village

dont le nom pourrait avoir pour origine

SÉLÉNÉ,

déesse grecque de la lune .

( Pour être plus précise, de la pleine lune,

Artémis étant celle du croissant de lune

et Hécate celle de la nouvelle lune. )

.


.

Très vieilles pierres,

.

.

l ‘Église Saint-Léger, de style roman,

datant du XI ème siècle,

.

.

avec un merveilleux campanile,

.

.

de splendides maisons, un château…

.

.

Deux artistes célèbres, Max Ernst

et son épouse Dorothea Tanning,

s’installeront à Seillans, en 1964,

.

.

ils habiteront d’abord cette bâtisse, un ancien hôtel,

.

.

puis  feront construire “le Mas Saint Roch”.

*MAX ERNST & DOROTHEA TANNING

.

.

Sur une des places du village,

une merveilleuse fontaine, alimentée par une source,

autrefois nommée :

Fontaine d’Amour…

.

.

Ici ne se disent, au clair de lune, que des choses sérieuses !

Et les gens savent vivre,

d’amour et…

Que voulez-vous, ils s’adaptent !

TRÈS BON DIMANCHE À  VOUS !


…..

Composer avec les ressources du moment…

BVJ – Plumes d’Anges.




Pour guérir le monde…

Vendredi 24 septembre 2010

.

.

À TOUS LES GRANDS VOYAGEURS…

N’oubliez jamais d’emporter,

pliée sur votre cœur,

cette petite feuille de papier :

ces mots pourraient guérir le monde…

.

.


.

Tableaux : 1/ “Vue du Brésil”Martin Johnson Heade 1819 – 1904   2/ “Passiflore incarnata”  – Hanz Simon Holtzbecker 1649/1659.

“Les Miscellanées de Mr Schott” page 51 -  2002 – Ben Schott.

…..

Se dire JE T’AIME…

BVJ – Plumes d’Anges.

Chemin du Thé…

Jeudi 23 septembre 2010

.

.

” Puis on emplit les tasses et l’on boit. Ô nectar ! Les petites feuilles membraneuses demeurent suspendues comme des nuages s’écaillant dans un ciel serein ou flottent comme des nénuphars sur un étang d’émeraude… C’est un tel breuvage qu’évoquait Lo T’ong, poète Tang, lorsqu’il écrivait :

La première tasse humecte mes lèvres et mon gosier, la deuxième rompt ma solitude, la troisième fouille mes entrailles mises à nu et y débusque mille volumes d’étranges idéogrammes, la quatrième suscite une légère sueur – et tout le noir de ma vie se dissout à travers mes pores. À la cinquième tasse, je suis purifié ; la sixième m’expédie au royaume des Immortels. La septième – ah, je ne saurais en absorber davantage ! Je sens seulement un souffle de vent frais gonfler mes manches. Où est P’eng-lai-chan* ? Ah ! Laissez-moi chevaucher cette douce brise et m’envoler loin d’ici ! “…

* Les Îles (ou Montagnes) des Immortels, l’un des paradis taoïstes, où se trouve l’Arbre à soleils. “

.


“Le livre du thé”  Okakura Kakuso 1862 – 1913 – Texte issu du livre “Le goût du thé” éditions Mercure de France – 2007.

Tableaux : 1/ “La buveuse de thé” Jean-Baptiste Siméon Chardin – 1699 – 1779    2/ “Fleurs sur table en acajou” John La Farge – 1835 – 1910.

…..

Doux moment de pause et de sérénité…

BVJ – Plumes d’Anges.

Petite voie…

Mercredi 22 septembre 2010

.

Il y a comme ça des petits chemins qui se dessinent en nous à la lecture de quelques mots, des phrases qui ouvrent des possibles, des questions qui surgissent, des silences qui réfléchissent, des réponses qui s’invitent à notre table et qui s’éclipsent un beau matin pour laisser la place à d’autres… Ainsi coule la vie…

.


.

22 SEPTEMBRE

.

” Ne perds pas de temps en vaines pensées et bavardages. Utilise chaque instant en pensées et en paroles aimantes, positives, constructives. Rends-toi compte que les pensées que tu projettes peuvent aider ou abîmer ; par conséquent, sois maître de tes pensées et de tes paroles et non leur esclave. Pourquoi ne pas jouir pleinement de la vie ? Tu ne peux le faire  que lorsque tu donnes le meilleur de toi en temps, en paroles et en actes. Ouvre les yeux et ouvre ton cœur, vois et sens le meilleur en tous et en tout autour de toi. Si tu as de la difficulté à trouver le meilleur, continue simplement à le chercher jusqu’à ce que tu l’aies trouvé ; il est là qui t’attend.

Il y a beaucoup de choses merveilleuses dans le monde. Pourquoi ne pas prendre du temps pour te concentrer sur elles et en remplir ta vie, afin que celles qui sont déplaisantes, malheureuses et discordantes ne puissent y trouver place ? La vie est ce que tu en fais. Que fais-tu de la tienne ? “

Eileen Caddy

“La petite voix” Méditations quotidiennes – 22 septembre.

Tableau : ” Cœur de neige ” - Edward Robert Hugues - 1851 – 1914.

…..

Chercher le meilleur en tout et en tous…

BVJ – Plumes d’Anges.




Chat de charme…

Mardi 21 septembre 2010

.

À feu Doudou, chat de ma vie…

.

.

” Dans ma cervelle se promène

Ainsi qu’en son appartement,

Un beau chat, fort, doux et charmant,

Quand il miaule, on l’entend à peine,

Tant son timbre est tendre et discret ;

Mais que sa voix s’apaise ou gronde,

Elle est toujours riche et profonde,

C’est là son charme et son secret.

Cette voix, qui perle et qui filtre,

Dans mon fond le plus ténébreux

Me remplit comme un vers nombreux

Et me réjouit comme un philtre.

Elle endort tous les cruels maux

Et contient toutes les extases ;

Pour dire les plus longues phrases

Elle n’a pas besoin de mots.

Non, il n’est pas d’archet qui morde

Sur mon cœur, parfait instrument,

Et fasse plus royalement

Chanter sa plus vibrante corde.

.

.

Que ta voix, chat mystérieux,

Chat séraphique, chat étrange,

En qui tout est, comme un ange,

Aussi subtil qu’harmonieux !

De sa fourrure blonde ou brune

Sort un parfum si doux, qu’un soir

J’en fus embaumé, pour l’avoir

Caressée une fois, rien qu’une.

C’est l’esprit familier du lieu ;

Il juge, il préside, il inspire

Toutes choses dans son empire ;

Peut-être est-il fée, est-il dieu ?

Quand mes yeux, vers ce chat que j’aime

Tirés comme un aimant,

Se retournent docilement

Et que je regarde en moi-même,

Je vois avec étonnement

Le feu de ses prunelles pâles,

Clairs fanaux, vivantes opales,

Qui me contemplent fixement.

.


Charles Baudelaire – 1821 – 1867 “Les fleurs du mal” – 1857.

Illustrations 1/ “Fishing” 1842-1845  E.B.&E.C. Kellogg(Firm) 2 et 3/ Theo Stroefer - 1900.

…..

Ah ! Les belles et vraies rencontres de la vie… L’amour, encore l’amour, toujours l’amour…

BVJ – Plumes d’Anges.

Petite rêverie gourmande…

Lundi 20 septembre 2010

.

Et si nous commencions la semaine par un peu de douceur ?

.


Un beau salon de thé, à l’ancienne, avec des plateaux d’argent sur lesquels sont disposés de magnifiques gâteaux, portant les doux noms de Baba, Éclair, Religieuse, Saint-Honoré… de la belle vaisselle en porcelaine fine délicatement décorée, des dames en robes de soie brodée, des messieurs en habits, une musique douce, la paix dans le monde…

Je rêve !

Il pleut !

Et c’est bien connu, lorsqu’il pleut, il faut faire et manger des gâteaux !

.

La recette du jour est celle toute simple, mais toujours délicieuse, d’un gâteau ensoleillé :

LE GÂTEAU À L’ANANAS.

.

.

Il vous faudra faire un caramel bien doré, dans un moule à manqué,

sur lequel vous poserez les tranches d’ananas.

Vous préparerez une pâte en battant 100 grs de sucre en poudre avec 2 œufs entiers, vous incorporerez 100 grs de beurre ramolli, 100 grs de farine, 1 sachet de levure chimique.

Vous mélangerez bien et verserez cet appareil sur les fruits.

Vous enfournerez une vingtaine de minutes dans un four à 250°.

Une fois cette merveille cuite, vous la démoulerez sur un plat de porcelaine fine, vous l’arroserez du sirop contenu dans la boite auquel vous aurez ajouté du rhum.

Et là bien sûr, la cerise sur le… !

Vous enfilerez votre plus belle robe de soie brodée… Vous connaissez la suite !

Régalez-vous bien !

.


Tableau de Jean Beraud 1849 – 1935 ” Pâtisserie Gloppe sur les Champs Élysées“.

…..

Des rêveries, des gourmandises… petits bonheurs ?

BVJ – Plumes d’Anges.